Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Romains 9

ISRAËL DANS L’HISTOIREDU SALUT

Les sentiments de Paul à l’égard des Israélites

1 Ce que je vais dire est la vérité ; j’en appelle au Christ, je ne mens pasv ; ma conscience, en accord avec l’Esprit Saint, me rend ce témoignagew :

2 j’éprouve une profonde tristesse et un chagrin continuelx dans mon cœur.

3 Oui, je demanderais à Dieu d’être maudity et séparé du Christ pour le bien de mes frèresz, nés du même peuple que moia.

4 Ce sont les Israélitesb. C’est à eux qu’appartiennent la condition de fils adoptifsc de Dieu, la manifestation glorieused de la présence divine, les *alliancese, le don de la *Loif, le culteg et les promessesh ;

5 à eux les patriarchesi ! Et c’est d’eux qu’est issu le Christj dans son humaniték ; il est aussi au-dessus de toutl, Dieu béni pour toujoursm. *Amen !

Le véritable Israël selon l’élection de Dieu

6 La Parole de Dieua aurait-elle échouéb ? Non ! En effet, ce ne sont pas tous ceux qui descendent du patriarche *Israëlc qui constituent Israël ;

7 et ceux qui descendent d’*Abraham ne sont pas tous ses enfantsd. Car Dieu dit à Abraham : C’est la postérité d’*Isaac qui sera appelée ta descendancee.

8 Cela veut dire que tous les enfants de la descendancef naturelle d’Abraham ne sont pas enfants de Dieug. Seuls les enfants nés selon la promesse sont considérés comme sa descendance.

9 Car Dieu a donné sa promesse en ces termes : Vers cette époque, je viendrai, et Sara aura un filsh.

10 Et ce n’est pas tout : Rébecca eut des jumeaux nés d’un seul et même père, de notre ancêtre Isaaci.

11 Or, Dieu a un planj qui s’accomplit selon son libre choixk et qui dépend, non des actions des hommes, mais uniquement de la volonté de celui qui appellel.

12 Et pour que ce plan demeure, c’est avant même la naissance de ces enfants, et par conséquent avant qu’ils n’aient fait ni bien ni mal, que Dieu dit à Rébecca : L’aîné sera assujetti au cadetm.

13 Ceci s’accorde avec cet autre texte de l’Ecriture : J’ai aimé *Jacob et pas Esaün.

Le Dieu souverain est juste

14 Mais alors, que direo ? Dieu serait-il injustep ? Loin de là !

15 Car il a dit à *Moïse : Je ferai grâce à qui je veux faire grâce, J’aurai pitié de qui je veux avoir pitiéq.

16 Cela ne dépend donc ni de la volonté de l’homme, ni de ses efforts, mais de Dieu qui fait grâcer.

17 Dans l’Ecriture, Dieu dit au pharaon : Voici pourquoi je t’ai fait parvenir où tu es : pour montrer en toi ma puissance, et pour que, sur la terre entières, on proclame qui je suist.

18 Ainsi donc, Dieu fait grâce à qui il veut et il endurcit qui il veutu.

19 Tu vas me direv : pourquoi alors Dieu fait-il encore des reprochesw ? Car qui a jamais pu résister à sa volontéx ?

20 Mais, qui es-tu donc toi, homme, pour critiquer Dieua ? L’ouvrageb demandera-t-il à l’ouvrier : « Pourquoi m’as-tu fait ainsic ? »

21 Le potier n’a-t-il pas le droit, à partir du même bloc d’argile, de fabriquer un pot d’usage noble et un autre pour l’usage courantd ?

22 Et qu’as-tu à redire si Dieu a voulu montrer sa colère et faire connaître sa puissancee en supportant avec une immense patience ceux qui étaient les objets de sa colère, tout prêts pour la destructionf ?

23 Oui, qu’as-tu à redire si Dieu a agi ainsi pour manifester la richesse de sa gloireg en faveur de ceux qui sont les objets de sa grâce, ceux qu’il a préparés d’avance pour la gloireh ?

Pour les Juifs et pour les non-Juifs

24 C’est nous qui sommes les objets de sa grâce, nous qu’il a appelési non seulement d’entre les Juifs, mais aussi d’entre les non-Juifsj.

25 C’est ce qu’il dit dans le livre du *prophète Osée : Celui qui n’était pas mon peuple, | je l’appellerai « mon peuple ». Celle qui n’était pas la bien-aiméek, | je la nommerai « bien-aimée ».

26 Au lieu même où on leur avait dit : « Vous n’êtes pas mon peuple », on leur dira alors : « Vous êtes les fils du Dieu vivantl. »

27 Et pour ce qui concerne Israël, *Esaïe déclare de son côté : Même si les descendants d’*Israël | étaient aussi nombreux que les grains de sable au bord de la merm, seul un reste sera *sauvén.

28 Car pleinement et promptement, | le Seigneur accomplira sa parole sur la terreo.

29 Et comme Esaïe l’avait dit par avancep : Si le Seigneur des armées célestesq | ne nous avait laissé des descendants, nous ressemblerions à *Sodome, nous serions comme *Gomorrher.

Etre juste : par la foi et non par la Loi

30 Que dire maintenants ? Voici ce que nous disons : les païens qui ne cherchaient pas à être déclarés justest par Dieu ont saisi cette justice, mais il s’agit de la justice qui est reçue par la foiu.

31 Les Israélites, eux, qui cherchaient à être déclarés justesv en obéissant à une loiw, n’y sont pas parvenus.

32 Pour quelle raison ? Parce qu’ils ont cherché à être déclarés justes non pas en comptant sur la foi, mais comme si la justice pouvait provenir de la pratique de la Loix. Ils ont buté contre la pierre qui fait tombery,

33 celle dont parle l’Ecriture : Moi, je place en Sion | une pierre qui fait tomber, un rocher qui fait trébucher. Celui qui met en lui sa *confiance | ne connaîtra jamais le déshonneurz.