Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Romains 6

RÉPONSES AUX OBJECTIONS

La grâce : une excuse pour pécher ?

1 Que dire maintenante ? Persisterons-nous dans le péché pour que la grâce abondef ?

2 Loin de là ! Puisque nous sommes morts pour le péchég, comment pourrions-nous vivre encore dans le péché ?

3 Ne savez-vous pas que nous tous, qui avons été baptisés pour Jésus-Christ, c’est en relation avec sa mort que nous avons été baptisésh ?

4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en relation avec sa morti afin que, comme le Christ a été ressuscité d’entre les mortsj par la puissance glorieuse du Père, nous aussi, nous menions une vie nouvellek.

5 Car si nous avons été unis à lui par une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection semblable à la siennel.

6 Comprenons donc que l’homme que nous étions autrefoism a été crucifié avec le Christn afin que le péché dans ce qui fait sa force soit réduit à l’impuissanceo et que nous ne servions plus le péché comme des esclavesp.

7 Car celui qui est mort a été déclaré juste : il n’a plus à répondre du péchéq.

8 Or, puisque nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec luir.

9 Car nous savons que le Christ ressuscité des mortss ne meurt plus ; la mort n’a plus de pouvoir sur luit.

10 Il est mort et c’est pour le péchéu qu’il est mort une fois pour toutesv. Mais à présent, il est vivant et il vit pour Dieu.

11 Ainsi, vous aussi, considérez-vous comme morts pour le péchéw, et comme vivants pour Dieu dans l’union avec Jésus-Christx.

12 Que le péché n’exerce donc plus sa dominationy sur votre corps mortelz pour vous soumettre à ses désirs.

13 Ne mettez pas vos membres à la disposition du péché comme des armes au service du mala. Mais puisque vous étiez morts et que vous êtes maintenant vivants, offrez-vous vous-mêmes à Dieu et mettez vos membres à sa disposition comme des armes au service du biena.

14 Car le péché ne sera plus votre maître puisque vousb n’êtes plus sous le régime de la *Loic mais sous celui de la grâced.

15 Mais quoi ? Allons-nous encore pécher sous prétexte que nous ne sommes pas sous le régime de la Loi, mais sous celui de la grâcee ? Loin de là !

16 Ne savez-vous pas qu’en vous mettant au service de quelqu’un comme des esclaves pour lui obéir, vous êtes effectivement les esclaves du maître à qui vous obéissezf : ou bien du péchég qui entraîne la morth, ou bien de l’obéissance qui conduit à une vie justei ?

17 Mais Dieu soit louéj ! Si, autrefois, vous étiez les esclaves du péchék, vous avez maintenant obéi de tout cœur à l’enseignement fondamentall auquel vous avez été soumis.

18 Et, à présent, affranchis du péchém, vous êtes devenus esclaves de la justicen.

19 – Si je parle ici à la manière des hommeso c’est à cause de votre faiblesse naturellep. – De même que vous avez offert autrefois vos membres en esclaves à des passions dégradantes et immorales pour vivre une vie déréglée, de même offrez-les maintenant en esclaves à la justiceq pour mener une vie sainter.

20 Lorsque vous étiez encore esclaves du péché, vous étiez libres par rapport à la justices.

21 Or, quels fruits portiez-vous alorst ? Des actes dont le seul souvenir vous fait rougir de honte aujourd’huiu, car ils conduisent à la mortv.

22 Mais maintenant, affranchis du péchéw et devenus esclaves de Dieux, le fruit que vous portez, c’est une vie saintey, et le résultat auquel vous aboutissez, c’est la vie éternellez.

23 Car le salaire que verse le péché, c’est la morta, mais le don gratuit que Dieu accorde, c’est la vie éternelle dans l’union avec Jésus-Christ notre Seigneurb.