Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Romains 3

Tous les hommes sont coupables devant Dieu

1 Dans ces conditions, quel est l’avantage du *Juif ? Quelle est l’utilité de la *circoncisiond ?

2 L’avantage est grand à tous égardse. Car c’est aux Juifs tout d’abord qu’ont été confiéesf les paroles de Dieug.

3 Que faut-il dire alors si certains leur ont été infidèles ? Leur infidélité anéantira-t-elle la fidélité de Dieu ?

4 Loin de là ! Il faut que Dieu soit reconnu comme disant la véritéh et tout homme qui s’oppose à lui comme menteur, car il est écrit : Tu seras toujours reconnu juste dans tes sentencesi ; et tu seras vainqueur lorsque tu jugesj.

5 Mais si notre injustice contribue à prouver que Dieu est justek, que trouvons-nous à dire ? Dieu n’est-il pas injuste quand il nous fait subir sa colère ? – Bien entendu, je raisonne ici à la manière des hommesa. –

6 Dieu injuste ? Loin de là ! Autrement, comment Dieu pourrait-il juger le mondeb ?

7 Ou, dira-t-on encore, si mon mensonge fait d’autant mieux éclater la vérité de Dieu et contribue ainsi à sa gloirec, pourquoi serais-je encore condamné comme pécheurd ?

8 Et pourquoi ne pas aller jusqu’à dire : Faisons le mal pour qu’en sorte le biene ? Certains, du reste, nous calomnient en prétendant que c’est là ce que nous enseignons. Ces gens-là méritentf bien d’être condamnés.

9 Que faut-il donc conclure ? Nous les Juifs, sommes-nous supérieurs aux autres hommesg ? Pas du tout. Nous avons, en effet, déjà démontré que tous les hommes, Juifs ou non, sont également coupablesh.

10 L’Ecriture le dit : Il n’y a pas de juste, pas même un seul,

11 pas d’homme capable de comprendre, pas un qui cherche Dieu.

12 Ils se sont tous égarés, | ils se sont corrompus tous ensemble. il n’y en a pas qui fasse le bien, non, pas même un seuli.

13 Leur gosier ressemble à une tombe ouverte, leur langue sert à tromperj, ils ont sur les lèvres un venin de vipèrek,

14 leur bouche est pleine d’aigres malédictionsl.

15 Leurs pieds sont agiles quand il s’agit de verser le sang.

16 La destruction et le malheur jalonnent leur parcours.

17 Ils ne connaissent pas le chemin de la paixm.

18 A leurs yeux, révérer Dieu n’a aucun sensn.

19 Or, nous le savons, ce que l’Ecriture dit dans la *Loio, elle l’adresse à ceux qui vivent sous le régime de la Loip. Il en est ainsi pour que personne n’ait rien à répliquerq et que le monde entier soit reconnu coupable devant Dieur.

20 Car personne ne sera déclaré juste devant lui parce qu’il aura accompli les œuvres demandées par la Lois. En effet, la Loi donne seulement la connaissance du péchét.

DÉCLARÉS JUSTES PAR LA FOI

Justes par la foi, sans la Loi

21 Mais maintenant Dieu a révélé comment il nous déclare justesu sans faire intervenir la *Loi – comme l’avaient annoncé les livres de la Loi et les écrits des *prophètesv.

22 Dieuw déclare les hommes justes par leur foix en Jésus-Christy, et cela s’applique à tous ceux qui croientz, car il n’y a pas de différencea entre les hommes.

23 Tous ont péchéb, en effet, et sont privés de la glorieuse présence de Dieuc,

24 et ils sont déclarés justesa par sa grâceb ; c’est un don que Dieu leur fait par le moyen de la délivrancec apportée par Jésus-Christd.

25 C’est lui que Dieu a offert comme une victime destinée à *expiere les péchés, pour ceux qui croient en son sacrifice. Ce sacrificef montre la justice de Dieu qui a pu laisser impunisg les péchés commis autrefois,

26 au temps de sa patienceh. Ce sacrifice montre aussi la justice de Dieu dans le temps présent, car il lui permet d’être juste tout en déclarant juste celui qui croit en Jésus.

27 Reste-t-il encore une raison de se vanteri ? Non, cela est exclu. Pourquoi ? Parce que ce qui compte, ce n’est plus le principe du mérite, mais celui de la foij.

28 Voici donc ce que nous affirmons : l’homme est déclaré juste par la foi sans qu’il ait à accomplir les œuvres qu’exige la Loik.

29 Ou alors : Dieu serait-il seulement le Dieu des Juifs ? N’est-il pas aussi le Dieu des non-Juifs ? Bien sûr, il est aussi le Dieu des non-Juifsl.

30 Car il n’y a qu’un seul Dieum qui justifie les Juifs en raison de leur foi et qui justifie aussi les non-Juifs au moyen de leur foin.

31 Mais alors, est-ce que nous annulons la Loi au moyen de la foi ? Loin de là ! Nous confirmons la Loio.