Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Romains 16

Salutations

1 Je vous recommander notre sœurs Phœbé, diacre de l’Eglise de Cenchréest.

2 Réservez-lui, comme à quelqu’un qui appartient au Seigneuru, l’accueil que lui doivent des chrétiensv. Mettez-vous à sa disposition pour toute affaire où elle aurait besoin de vous. Car elle est intervenue en faveur de beaucoup et, en particulier, pour moiw.

3 Saluez Prisca et Aquilasx, mes collaborateursy dans le service du Christ Jésusz.

4 Ils ont risqué leur vie pour sauver la miennea. Je ne suis pas seul à leur en devoir gratitude. C’est aussi le cas de toutes les Eglises des pays païens.

5 Saluez aussi l’Eglise qui se réunit dans leur maisonb. Saluez mon cher Epaïnète : il est le premier à s’être tourné vers le Christc dans la province d’Asied.

6 Saluez Marie, qui s’est beaucoup dépensée pour vous.

7 Saluez Andronicus et Junia, mes compatriotese : ils ont été mes compagnons de captivitéf ; ce sont des *apôtres remarquables, qui se sont même convertis au Christg avant moi.

8 Saluez Ampliatus qui m’est très cher dans le Seigneur.

9 Saluez Urbain, notre collaborateur dans le service du Christa ainsi que mon cher Stachys.

10 Saluez Apellès, qui a prouvé son attachement au Christb. Saluez aussi les gens de la maisonc d’Aristobule

11 et Hérodion mon compatrioted. Saluez les gens de la maisone de Narcisse qui appartiennent au Seigneur.

12 Saluez Tryphène et Tryphose qui toutes deux travaillent pour le Seigneur, ainsi que ma chère Perside qui a beaucoup travaillé pour le Seigneur.

13 Saluez Rufusf, cet homme de grande valeur, et sa mère, qui est aussi une mère pour moi.

14 Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et tous les frères qui sont avec eux.

15 Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, Olympas et tous ceux qui appartiennent à Dieu et sont avec euxg.

16 Saluez-vous les uns les autres en vous donnant le baiser fraternelh. Toutes les Eglises du Christ vous adressent leurs salutations.

17 Je vous engage instamment, chers frères, à prendre garde à ceux qui sèment la divisioni et égarent les autres en s’opposant à l’enseignement que vous avez reçuj. Eloignez-vous d’euxk,

18 car les gens de cette sorte ne servent pas le Christl, notre Seigneur, mais leur ventrem. Avec leurs belles paroles et leurs discours flatteurs, ils séduisentn ceux qui ne discernent pas le mal.

19 Votre obéissance est connueo de tousp et cela me remplit de joie, mais je désire que vous sachiez discerner le bien et que vous soyez incorruptibles à l’égard du malq.

20 Le Dieu qui donne la paixr ne tardera pas à écrasers *Satant sous vos piedsu. Que la grâce de notre Seigneur Jésus soit avec vousv.

21 Timothéew, mon collaborateurx, ainsi que mes compatriotesy Luciusz, Jasona et Sosipaterb vous saluent.

22 Moi, Tertius qui écris cette lettrec, j’ajoute mes salutations dans le Seigneur qui nous unit.

23 Vous saluent encore : Gaïusd qui m’offre l’hospitalité et chez qui se réunit toute l’Eglise, Erastee, le trésorier de la ville, ainsi que le frère Quartus.

24 [nQue la grâce du Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous. Amen.]

25 Béni soit Dieu ! Il a le pouvoirf de vous rendre forts dans la foi, conformément à la Bonne Nouvelleg que je prêche. Elle est le message de Jésus-Christ et dévoile le plan de Dieuh, tenu secret pendant les sièclesi passés

26 et qui s’accomplit de façon manifeste de nos jours. Comme l’a ordonné le Dieu éternel, il est porté, par les écrits des *prophètesj, à la connaissance de tous les peuplesk pour qu’ils soient amenés à lui obéirl en croyant.

27 A ce Dieu qui seul possède la sagesse soit la gloire, de siècle en siècle, par Jésus-Christm. *Amenn.