Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Romains 12

LA VIE DU CHRÉTIEN

Le don de soi et sa pratique

1 Je vous invitel donc, frères, à cause de cette immense bonté de Dieum, à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivantn, sainto et qui plaise à Dieup. Ce sera là de votre part un culte spirituel.

2 Ne vous laissez pas modelerq par le monde actuelr, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensées, pour pouvoir discerner la volonté de Dieut : ce qui est bon, ce qui lui plaîtu, ce qui est parfaitv.

3 En vertu de la grâce que Dieu m’a faitew, voici ce que je dis à chacun d’entre vous : ne soyez pas prétentieux ; n’allez pas au-delà de ce à quoi vous devez prétendre, tendez au contraire à une sagex appréciation de vous-mêmes, chacun selon la part que Dieu lui a donnée dans son œuvre régie par la foi.

4 Chacun de nous a, dans un seul corps, de nombreux organes ; mais ces organes n’ont pas la même fonctiona.

5 De même, alors que nous sommes nombreux, nous formons ensemble un seul corpsb par notre union avec le Christ, et nous sommes tous, et chacun pour sa part, membres les uns des autresc.

6 Et Dieu nous a accordéd par grâce des dons différentse. Pour l’un, c’est la *prophétief : qu’il exerce cette activité conformément à notre foi communeg.

7 Pour un autre, c’est le serviceh : qu’il se consacre à ce service. Que celui qui a reçu un ministère d’enseignement enseignei.

8 Que celui qui a reçu un ministère d’encouragement encouragej. Que celui qui donne le fasse sans arrière-penséek ; que celui qui dirige le fasse avec sérieuxl ; que celui qui secourt les malheureux le fasse avec joiem.

9 L’amour ne sait pas mentirn. Ayez donc le mal en horreur, attachez-vous de toutes vos forces au bieno, notamment en ce qui concerne :

10 – l’amour fraternel : soyez pleins d’affection les uns pour les autresp ; – l’estime mutuelle : faites passer les autres avant vousq ;

11 – l’ardeur : n’hésitez pasr ; – l’Esprit : soyez bouillantss ; – le Seigneurt : soyez de bons serviteurs ;

12 – l’espérance : qu’elle soit votre joieu ; – l’épreuve : qu’elle vous trouve pleins d’endurancev ; – la prière : qu’elle soutienne votre persévérancew ;

13 – les besoins de ceux qui appartiennent à Dieux : soyez-en solidairesy, toujours prêts à pratiquer l’hospitalitéz.

14 Demandez à Dieu de faire du bien à ceux qui vous persécutenta : oui, demandez du bien pour eux, ne demandez pas du malb !

15 Partagez la joie de ceux qui sont dans la joie, les larmes de ceux qui pleurentc.

16 Ayez les uns pour les autresd une égale considération sans viser à ce qui est trop haut : laissez-vous au contraire attirer par ce qui est humble.Ne vous prenez pas pour des sagese.

Le chrétien face au mal

17 Ne répondez jamais au mal par le malf. Cherchez au contraire à faire ce qui est bien devant tous les hommesg.

18 Autant que possible, et dans la mesure où cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommesh.

19 Mes amis, ne vous vengez pas vous-mêmesi, mais laissez agir la colèrej de Dieu, car il est écrit : C’est à moi qu’il appartient de faire justice ; c’est moi qui rendrai à chacun son dûk.

20 Mais voici votre part : Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger. S’il a soif, donne-lui à boire. Par là, ce sera comme si tu lui mettais des charbons ardents sur la têtea.

21 Ne te laisse jamais dominer par le malb. Au contraire, sois vainqueur du mal par le bienc.