Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Psaumes 104

Louange au Créateur

1 Que tout mon êtrek  | loue l’Eternel ! O Eternel, mon Dieu, que tu es grand ! Tu es revêtu de splendeur, | et de magnificencel ,

2 tu as pour manteaum la lumièren , et tu déploieso les cieuxp  | comme une tenteq ,

3 tu construisr au-dessus des eauxs du ciel | tes hauts palais inaccessibles. Des nuéest , tu te fais un charu , tu te déplaces | sur les ailes du ventv ,

4 tu fais des vents tes messagersw , les éclairsx sont tes serviteurs.

5 Tu as établi notre terrey  | sur de solides fondementsz pour qu’elle reste inébranlable | à tout jamais.

6 Tu l’as couvertea d’océansb  | comme d’un vêtement, les eaux recouvraientc les montagnes.

7 Lorsque tu les as menacéesd , | les eaux se sont enfuies au loin et se sont élancées | au bruit de ton tonnerree ,

8 franchissant des montagnes, | dévalant vers des plaines jusqu’à l’endroit | que tu leur avais assignéf .

9 Tu as fixé une limiteg  | que les eaux ne franchiront plus, et elles ne reviendront plus | pour submerger la terre.

10 C’est toi qui fais jaillir des sourcesh  | dans les ravins. Et les torrents | s’écoulent entre les montagnes.

11 Là viennent s’abreuveri les bêtes | qui peuplent les champs et les bois, là viennent boire les onagresj .

12 Les oiseauxk nichent sur leurs rives, chantant à l’abri du feuillagel .

13 Du haut de ses palais, | Dieu verse la pluiem sur les monts, la terre est remplie des bienfaits | du fruit de ton ouvragen .

14 C’est toi qui fais poussero  | le foin pour le bétail, et qui fais prospérer | les plantes pour les hommes afin qu’ils tirent de la terre | le painp pour se nourrir.

15 Le vinq réjouit le cœur de l’homme et fait resplendir son visage, | le rendant brillant plus que l’huiler . Le pain restaures sa vigueur.

16 Les arbres, qui sont ton ouvrage, | ô Eternelt , sont pleins de sève. Tels sont les cèdres du Libanu  | que ta main a plantés.

17 C’est là que nichent les oiseauxa et la cigogne a sa demeure | là, sur les branches des cyprès.

18 Les bouquetinsb ont leurs retraites | aux sommets des monts élevés, et les rochers sont le refuge | où les petits damansc se cachent.

19 C’est toi qui as formé la lune | pour marquer les datesd des fêtes. Le soleile sait quand il se couche.

20 Tu fais descendre les ténèbresf , | et c’est la nuitg . Alors les hôtes des forêtsh  | se mettent tous en mouvement ;

21 les lionceaux rugissent | après leur proiei , ils demandent à Dieuj  | leur nourriture.

22 Mais dès que paraît le soleil, | ils se retirent pour se coucher dans leurs tanièresk .

23 Et l’homme sort pour son ouvragel , qu’il poursuivra jusqu’à la nuitm .

24 Combien tes œuvresn sont nombreuses, | ô Eternel, tu as tout faito avec sagesse, la terre est pleine | de tout ce que tu as créép  ;

25 voici la merq immense | qui s’étend à perte de vue, peuplée d’animaux innombrables, des plus petitsr jusqu’aux plus grands,

26 les bateauxs la parcourent, ainsi que le monstre marint  | que tu as fait pour qu’il y joueu .

27 Ils comptent sur toi, tous ces êtres, pour recevoir leur nourriturev , | chacun au moment opportun.

28 Tu la leur donnes, ils la prennent, ta main s’ouvre, et ils sont comblésw .

29 Tu te détournesx , | ils sont épouvantés. Tu leur ôtes le souffle, | les voilà qui expirent, redevenant poussièrey .

30 Et si tu envoies ton espritz , | ils sont créés, tu renouvelles l’aspect de la terre.

31 Gloire à jamais à l’Eternela  ! Qu’il se réjouisse de ses œuvres !

32 Son regard fait tremblerb la terre, il touche les montagnesc  | et, déjà, elles fumentd .

33 Je veux chantere pour l’Eternel | ma vie durant, célébrer mon Dieu en musique | tant que j’existerai.

34 Que mon poème lui soit agréable ! Moi, j’ai ma joief en l’Eternel.

35 Que les pécheurs soient ôtésg de la terre ! Que les *méchants n’existent plush  ! Que tout mon être | loue l’Eternel ! Oui, louez l’Eterneli  !