Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Psaumes 10

Pourquoi, Seigneur ?

1 Pourquoi, ô Eternel, | es-tu si loinr  ? Pourquoi te caches-tu | aux jours de la détresse ?

2 Le *méchant, dans son arrogance, | en vient à opprimer les malheureuxs , il les prend dans ses traquenards.

3 Le méchant tire vanitéa  | de son avidité. Le profiteur maudit | et nargue l’Eternelb .

4 Le méchant, dans son arrogance, | déclare : « Dieu n’existe pasc . » Il ne va pas chercher plus loin | c’est là le fond de sa pensée.

5 Toujours ses procédés | lui réussissent. Tes jugements sont bien trop hauts | pour retenir son attention, et il se débarrasse | de tous ses adversaires.

6 Il se dit : « Je ne risque rien, je suis à l’abri du malheurd  | et, pour toujours, inébranlable. »

7 Sa bouche ne fait que maudiree , | ses mots sont trompeurs et violentsf , sous sa langue acérée fleurissent | des propos méchants et blessantsg .

8 Il est posté en embuscadeh  | à proximité des hameaux, et, dans un endroit bien caché, | il assassine l’innocent. Ses yeux épient les malheureux.

9 Il se tapit dans sa cachette | comme un lion dans sa tanière ; il s’embusque dans sa retraite | pour attraper le malheureuxi en l’attirant dans son filetj .

10 Il s’accroupit et il se terre, et voilà que le faible | tombek , assommé, en son pouvoir.

11 Il se dit : « Dieu oubliera vitel , il ne regarde pas par là ; | d’ailleurs, il ne voit jamais rienm  ! »

12 Lève-toin , Eternel ! | Dieu, intervienso  ! Et n’oublie pas les malheureuxp  !

13 Pourquoi donc le méchant | se moque-t-il de toiq , et pourquoi se dit-il : | « Dieu ne demande pas de comptesr  » ?

14 Pourtant, toi, tu vois bien | la peine et la souffrances , tu veilles pour tout prendre en mains ! Le faible s’abandonne à toit , tu viens en aideu à l’orphelin.

15 Abats la force du méchantv  ! demande-lui de rendre compte | du mal qu’il a commis, | et qu’il n’en reste plus de trace.

16 L’Eternel est Roi à jamaisw , et toutes les nationsx païennes | disparaîtront de son pays.

17 Eternel, tu entends | les désirs des petitsy . Tu leur redonnes du courage | et tu prêtes l’oreillez

18 pour faire droit à l’orphelina , | ainsi qu’à l’oppriméb , et pour que plus jamais personne | ne sème l’effroi sur la terre.