Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Nombres 13

L’entrée en Canaan retardée de quarante ans

L’exploration du pays de Canaan

1 L’Eternel parla à Moïse et dit :

2 – Envoie des hommes, un de chaquek tribu, choisis parmi les chefs, pour explorerl le pays de Canaanm que je donnen aux Israélites.

3 Moïse envoya des hommes depuis le désert de Parân, comme l’Eternel le lui avait demandé. C’étaient tous des chefso des Israélites.

4 Voici leurs noms : Pour la tribu de Ruben : Shammoua, fils de Zakkour.

5 Pour la tribu de Siméon : Shaphath, fils de Hori ;

6 Pour la tribu de Juda : Caleb, fils de Yephounnép ;

7 Pour la tribu d’Issacar : Yigal, fils de Joseph ;

8 Pour la tribu d’Ephraïm : Hoshéa, fils de Nounq ;

9 Pour la tribu de Benjamin : Palti, fils de Raphou ;

10 Pour la tribu de Zabulon : Gaddiel, fils de Sodi ;

11 Pour la tribu de Joseph, c’est-à-dire celle de Manassé : Gaddi, fils de Sousi ;

12 Pour la tribu de Dan : Ammiel, fils de Guemalli ;

13 Pour la tribu d’Aser : Setour, fils de Michaël ;

14 Pour la tribu de Nephtali : Nahbi, fils de Vophsi ;

15 Pour la tribu de Gad : Guéouel, fils de Maki.

16 Tels sont les noms des hommes que Moïse envoya pour explorerr le pays. Moïse donna à Hoshéas, fils de Noun, le nom de Josuét.

17 Moïse les envoya donc pour reconnaîtreu le pays de Canaan, en leur disant : – Passez par le *Néguevv, gagnez la région montagneusew

18 et examinez le pays. Voyez comment il se présente et quel peuple l’habite, observez s’il est fort ou faible, nombreux ou pas ;

19 voyez de quel genre est le pays où il habite ; s’il est bon ou mauvais ; et comment sont les villes, si elles sont ouvertes ou fortifiées.

20 La terre est-elle fertile ou pauvre, y trouve-t-on des arbres ou non ? Ayez du courage et rapportez des fruitsx du pays. C’était, en effet, l’époque des premiers raisinsy.

21 Ainsi, ces hommes partirent et explorèrent le pays depuis le désert de Tsînz jusqu’à Rehoba, près de Lebo-Hamathb.

22 Ils montèrent dans le *Néguev et parvinrent à Hébronc où vivaient les familles d’Ahimân, de Shéshaï et de Talmaïd, descendants d’Anaqe. Hébron avait été fondée sept ans avant Tanisa en Egypte.

23 Arrivés dans la vallée d’Eshkolb, ils coupèrent un sarment de vigne portant une grappe de raisins si lourde qu’ils durent la porter à deux au moyen d’une perche ; ils prirent aussi des grenadesc et des figuesd.

24 C’est depuis lors qu’on a nommé ce lieu : la vallée d’Eshkol (de la Grappe) en souvenir de la grappe de raisin que les Israélites y avaient coupée.

Le rapport des envoyés

25 Au bout de quarante jourse, ils furent de retourf de leur exploration du pays.

26 Ils vinrent trouver Moïse et Aaron et toute la communauté des Israélites dans le désert de Parâng à Qadeshh, ils leur rendirent comptei de leur expédition et leur montrèrent les fruitsj du pays.

27 Voici le rapport qu’ils firent à Moïse : – Nous sommes arrivés dans le pays où tu nous as envoyés. Oui, c’est vraiment un pays ruisselant de lait et de mielk ; et en voici les fruitsl.

28 Seulement, le peuple qui l’habite est terriblement fort, les villes sont d’immenses forteressesm, et nous avons même vun des descendants d’Anaqo.

29 Les Amalécitesp occupent la région du Néguev, les Hittitesq, les Yebousiensr et les Amoréenss tiennent la montagnet, et les Cananéensu occupent le littoral de la Méditerranée et toute la vallée du *Jourdainv.

30 Alors Calebw essaya de faire taire le peuple qui commençait à s’en prendre à Moïse. Il lui dit : – Allons-y, faisons la conquête de ce pays, car nous en sommes vraiment capables.

31 Mais les hommes qui l’avaient accompagné disaient : – Nous ne sommes pas en mesure d’attaquer ce peuple, car il est plus fortx que nous.

32 Puis ils se mirent à décriery le pays qu’ils avaient exploré devant les Israélites, en disant : – Le pays que nous avons parcouru et exploré est une terre qui consumez ses habitants ; quant à la population que nous y avons vue, ce sont tous des gens très grandsa.

33 Nous y avons même vu des géantsb, des descendants d’Anaqc, de cette race de géants ; à côté d’eux, nous avions l’impression d’être comme des sauterellesd, et c’est bien l’effet que nous leur faisions.