Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Matthieu 13

Les paraboles du royaume

La parabole du semeur

(Mc 4.1-9 ; Lc 8.4-8)

1 Ce jour-là, Jésus sortit de chez luia et alla s’asseoir au bord du lac.

2 Autour de lui la foule se rassembla si nombreuse qu’il dut monter dans une barqueb. Il s’y assit. La foule se tenait sur le rivage.

3 Il prit la parole et leur exposa bien des choses sous forme de paraboles. Il leur dit : – Un semeur sortit pour semer.

4 Alors qu’il répandait sa semence, des grains tombèrent au bord du chemin ; les oiseaux vinrent et les mangèrent.

5 D’autres tombèrent sur un sol rocailleux et, ne trouvant qu’une mince couche de terre, ils levèrent rapidement parce que la terre n’était pas profonde.

6 Mais quand le soleil fut monté haut dans le ciel, les petits plants furent vite brûlés, et comme ils n’avaient pas vraiment pris racine, ils séchèrent.

7 D’autres grains tombèrent parmi les ronces. Celles-ci grandirent et étouffèrent les jeunes pousses.

8 D’autres grains enfin tombèrent sur la bonne terre et donnèrent du fruit avec un rendement de cent, soixante, ou trente pour unc.

9 Celui qui a des oreilles, qu’il entended !

(Mc 4.10-12 ; Lc 8.9-10)

10 Alors ses disciples s’approchèrent et lui demandèrent : – Pourquoi te sers-tu de paraboles pour leur parler ?

11 Il leur répondit : – Vous avez reçu le privilègee de connaître les secrets du *royaumef des cieux, eux ne l’ont pas reçu.

12 Car à celui qui a, on donnera encore, jusqu’à ce qu’il soit dans l’abondance ; mais à celui qui n’a pas, on ôterag même ce qu’il a.

13 Voici pourquoi je me sers de paraboles, pour leur parler : c’est que, bien qu’ils regardent, ils ne voient pas, et bien qu’ils écoutent, ils n’entendent pas et ne comprennenth pas.

14 Pour eux s’accompliti cette prophétie d’*Esaïe : Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas. Vous aurez beau voir de vos propres yeux, vous ne saisirez pas.

15 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible, ils ont fait la sourde oreille et ils se sont bouché les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, et que leurs oreilles n’entendent, de peur que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se tournent vers moi et que je les guérissej.

16 Vous, au contraire, vous êtes heureux, vos yeux voient et vos oreilles entendentk !

17 Vraiment, je vous l’assure : beaucoup de *prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyezl, mais ne l’ont pas vu ; ils ont désiré entendre ce que vous entendez, mais ne l’ont pas entendu.

(Mc 4.13-20 ; Lc 8.11-15)

18 – Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur :

19 Chaque fois que quelqu’un entend le message qui concerne le royaumem et ne le comprend pas, le diablen vient arracher ce qui a été semé dans son cœur. Tel est celui qui a reçu la semence « au bord du chemin ».

20 Puis il y a celui qui reçoit la semence « sur le sol rocailleux » : quand il entend la Parole, il l’accepte aussitôt avec joie.

21 Mais il ne la laisse pas prendre racine en lui, car il est inconstant. Que surviennent des difficultés ou la persécution à cause de la Parole, le voilà qui abandonnea tout.

22 Un autre encore a reçu la semence « parmi les ronces ». C’est celui qui écoute la Parole, mais en qui elle ne porte pas de fruit parce qu’elle est étouffée par les soucis de ce monde et par l’attrait trompeur des richessesb.

23 Un autre enfin a reçu la semence « sur la bonne terre ». C’est celui qui écoute la Parole et la comprend. Alors il porte du fruit : chez l’un, un grain en rapportec cent, chez un autre soixante, chez un autre trente.

La parabole de la mauvaise herbe

24 Il leur proposa une autre *parabole : – Il en est du *royaume des cieux comme d’un hommed qui avait semé du bon grain dans son champ.

25 Pendant que tout le monde dormait, son ennemi sema une mauvaise herbe au milieu du blé, puis s’en alla.

26 Quand le blé eut poussé et produit des épis, on vit aussi paraître la mauvaise herbe.

27 Les serviteurs du propriétaire de ce champ vinrent lui demander : – Maître, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc cette mauvaise herbe ?

28 Il leur répondit : – C’est un ennemi qui a fait cela ! Alors les serviteurs demandèrent : – Veux-tu donc que nous arrachions cette mauvaise herbe ?

29 – Non, répondit le maître, car en enlevant la mauvaise herbe, vous risqueriez d’arracher le blé en même temps.

30 Laissez pousser les deux ensemble jusqu’à la moisson. A ce moment-là, je dirai aux moissonneurs : « Enlevez d’abord la mauvaise herbe et liez-la en bottes pour la brûler : ensuite vous couperez le blé et vous le rentrerez dans mon greniere. »

Les paraboles de la graine de moutarde et du levain

(Mc 4.30-32 ; Lc 13.18-19)

31 Jésus leur raconta une autre *parabole : – Le *royaume des cieux ressemblef à une graineg de moutarde qu’un homme a prise pour la semer dans son champ.

32 C’est la plus petite de toutes les semences ; mais quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes du potager et devient un arbuste, si bien que les oiseaux du ciel viennent nicher dans ses branchesh.

(Lc 13.20-21)

33 Il leur raconta une autre parabole : – Le royaume des cieux ressemblei à du *levain qu’une femme prend pour le mélanger à une vingtaine de kilogrammes de farinej. Et, à la fin, toute la pâtek lève.

(Mc 4.33-34)

34 Jésus enseigna toutes ces choses aux foules en employant des parabolesl, et il ne leur parlait pas sans paraboles.

35 Ainsi se réalisaitm la parole du *prophète : Je leur parlerai à l’aide de paraboles. Je leur annoncerai des secrets | cachés depuis la créationn du mondeo.

La parabole de la mauvaise herbe expliquée

36 Alors Jésus laissa la foule et il rentra dans la maison. Ses disciples vinrent auprès de lui et lui demandèrent : – Explique-nous la parabolep de la mauvaise herbe dans le champ.

37 Il leur répondit : – Celui qui sème la bonne semence, c’est le *Fils de l’hommeq ;

38 le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont ceux qui font partie du *royaume. La mauvaise herbe, ce sont ceux qui suivent le diabler.

39 L’ennemi qui a semé les mauvaises graines, c’est le diable ; la moissona, c’est la fin du mondeb ; les moissonneurs, ce sont les *angesc.

40 Comme on arrache la mauvaise herbe et qu’on la ramasse pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde :

41 le Fils de l’hommed enverra ses angese et ils élimineront de son royaume tous ceux qui incitent les autres à pécher et ceux qui font le mal.

42 Ils les précipiteront dans la fournaise ardente où il y aura des pleurs et d’amers regretsf.

43 Alors les justes resplendiront comme le soleilg dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entendeh.

Les paraboles du trésor et de la perle

44 – Le *royaume des cieux ressemble à un trésori enfoui dans un champ. Un homme le découvre : il le cache de nouveau, s’en va, débordant de joie, vend tout ce qu’il possède et achètej ce champ.

45 Voici à quoi ressemblek encore le royaume des cieux : un marchand cherche de belles perles.

46 Quand il en a trouvé une de grande valeur, il s’en va vendre tout ce qu’il possède et achète cette perle précieuse.

La parabole du filet

47 – Voici encore à quoi ressemblel le royaume des cieux : des pêcheurs ont jeté en mer un filet qui ramasse toutes sortesm de poissons.

48 Une fois qu’il est rempli, les pêcheurs le tirent sur le rivage, puis ils s’assoient autour et trient leur prise : ce qui est bon, ils le mettent dans des paniers et ce qui ne vaut rien, ils le rejettent.

49 C’est ainsi que les choses se passeront à la fin du monde : les *anges viendront et sépareront les méchants d’avec les justesn

50 et ils les précipiteront dans la fournaise ardente où il y aura des pleurs et d’amers regretso.

51 Avez-vous compris tout cela ? – Oui, répondirent-ils.

52 Alors Jésus conclut : – Ainsi donc, tout *spécialiste de la Loi qui a été instruit des choses qui concernent le royaume des cieux est semblable à un père de famille qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes.

53 Quand Jésus eut fini de raconterp ces paraboles, il partit de là.

L’ÉVANGILE : LE REJET ET LA FOI

Jésus rejeté à Nazareth

(Mc 6.1-6 ; Lc 4.16-30)

54 Il retourna dans la ville où il avait vécu. Il enseignait ses concitoyens dans leur *synagogueq. Son enseignement les remplissait d’étonnementr, si bien qu’ils disaient : – D’où tient-il cette sagesse et le pouvoir d’accomplir ces miracles ?

55 N’est-il pas le fils du charpentiers ? N’est-il pas le fils de Mariet, et le frèreu de *Jacques, de Joseph, de Simon et de Jude !

56 Ses sœurs ne vivent-elles pas toutes parmi nous ? D’où a-t-il reçu tout cela ?

57 Et voilà pourquoi ils trouvaient en lui un obstacle à la foiv. Alors Jésus leur dit : – C’est seulement dans sa patrie et dans sa propre famille que l’on refuse d’honorerw un *prophète.

58 Aussi ne fit-il là que peu de miracles, à cause de leur incrédulité.