Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Matthieu 11

1 Quand Jésus eut achevé de donner ces instructions à ses douze *discipleso, il partit de là pour enseigner et prêcher dans les villes de la région.

L’ÉVANGILE ET LA MONTÉE DE L’OPPOSITION

Jésus et Jean-Baptiste

(Lc 7.18-35)

2 Du fond de sa prisona, Jeanb apprit tout ce que faisait le Christ. Il envoya auprès de lui deux de ses disciples. Ils lui demandèrent :

3 – Es-tu celui qui devait venirc ou bien devons-nous en attendre un autre ?

4 Et Jésus leur répondit : – Retournez auprès de Jean et racontez-lui ce que vous entendez et ce que vous voyez :

5 les aveugles voient, les paralysés marchent normalement, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvresd.

6 Heureux celui qui ne perdra pas la foi à cause de moie.

7 Comme les envoyésf s’en allaient, Jésus saisit cette occasion pour parler de Jean-Baptiste à la foule : – Qu’êtes-vous allés voirg au désert ? leur demanda-t-il. Un roseau, agité çà et là par le vent ?

8 Oui, qui donc êtes-vous allés voir ? Un homme habillé avec élégance ? Généralement, ceux qui sont élégamment vêtus vivent dans les palais royaux.

9 Mais qu’êtes-vous donc allés voir au désert ? Un *prophète ? Oui, assurément, et même bien plus qu’un prophèteh, c’est moi qui vous le dis.

10 Car c’est celui dont il est écrit : J’enverrai mon messager devant toii, il te préparera le cheminj.

11 Vraiment, je vous l’assure : parmi tous les hommes qui sont nés d’une femme, il n’en a paru aucun de plus grand que Jean-Baptiste. Et pourtant, le plus petit dans le *royaume des cieux est plus grand que lui.

12 Depuis l’époque où Jean-Baptiste a paru jusqu’à cette heure, le royaume des cieux se force un passage avec violence, et ce sont les violents qui s’en emparent.

13 En effet, jusqu’à Jeank, tous les prophètes et la *Loi l’ont prophétisé.

14 Et, si vous voulez le croire, c’est lui, cet Elie qui devait venirl.

15 Celui qui a des oreilles, qu’il entendem.

16 – A qui donc pourrais-je comparer les gens de notre temps ? Ils sont comme ces enfants assis sur la place du marché qui crient à leurs camarades :

17 Quand nous avons joué de la flûte, vous n’avez pas dansé. Et quand nous avons chanté des airs de deuil, vous ne vous êtes pas lamentés.

18 En effet, Jean est venu, il ne mangeaita pas et ne buvait pas de vinb. Et qu’a-t-on dit ? « Il a un démon en lui ! »

19 Le *Fils de l’homme est venu, il mange et boit, et l’on dit : « Cet homme ne pense qu’à faire bonne chère et à boire du vin, il est l’ami des *collecteurs d’impôts et des pécheurs notoires. » Et cependant, la sagesse de Dieuc se fait reconnaître comme telle par les œuvres qu’elle accomplit.

Les reproches aux villes rebelles

(Lc 10.12-15)

20 Alors Jésus adressa de sévères reproches aux villes où il avait fait la plupart de ses miracles, parce que leurs habitants n’avaient pas *changé de vie.

21 – Malheur à toi, Chorazin ! Malheur à toi, Bethsaïdad ! car si les miracles qui se sont produits au milieu de vous avaient eu lieu à *Tyr et à Sidone, il y a longtemps que leurs habitants auraient *changé de vie et l’auraient manifesté, en revêtant des habits de toile de sac et en se couvrant de cendref.

22 C’est pourquoi, je vous le déclare : au jour du jugement, ces villes seront traitées avec moins de rigueur que vousg.

23 Et toi, *Capernaümh, crois-tu que tu seras élevée jusqu’au ciel ? Non ! Tu seras précipitée au séjour des mortsi. Car si les miracles qui se sont produits chez toi avaient eu lieu à *Sodome, elle existerait encore aujourd’hui.

24 C’est pourquoi, je vous le déclare : au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité avec moins de rigueur que toij.

(Lc 10.21-22)

25 Vers cette même époque, Jésus dit : – Je te loue, ô Pèrek, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces vérités aux sages et aux intelligents et que tu les as dévoilées à ceux qui sont tout petitsl.

26 Oui, Père, car dans ta bonté, tu l’as voulu ainsi.

27 Mon Père a remis toutes choses entre mes mainsm. Personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Pèren ; et personne ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révélero.

28 Venez à moip, vous tous qui êtes accablés sous le poids d’un lourd fardeau, et je vous donnerai du reposq.

29 Prenez mon joug sur vous et mettez-vous à mon écoler, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le reposs pour vous-mêmes.

30 Oui, mon joug est facile à porter et la charge que je vous impose est légèret.