Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Marc 11

L’entrée du Roi à Jérusalem

(Mt 21.1-11 ; Lc 19.28-40 ; Jn 12.12-19)

1 Alors qu’ils approchaient de *Jéru-salem, à la hauteur de Bethphagé et de Béthanieh, près du mont des Oliviersi, Jésus envoya deux de ses disciplesj

2 en leur disant : – Allez dans le village qui est devant vous. Dès que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché que personne n’a encore monték. Détachez-le et amenez-le icil.

3 Si quelqu’un vous demande : « Pourquoi faites-vous cela ? » répondez : « Le Seigneur en a besoinm, et il le renverra très bientôt. »

4 Ils partirent donc, trouvèrent un ânon attaché dehors, près d’une porte dans la ruen, et le détachèrento.

5 Quelques personnes, qui se trouvaient là, leur dirent : – Holà ! Qu’est-ce qui vous prend de détacher cet ânon ?

6 Ils répondirent comme Jésus le leur avait ordonné et on les laissa fairep.

7 Ils amenèrent l’ânon à Jésus et posèrent leurs manteaux sur son dos, et Jésus s’assit dessusq.

8 Beaucoup de gens étendirent leurs manteaux sur le cheminr ; d’autres, des branches vertes coupées dans les champs.

9 La foule, de la tête à la fin du cortège, criait : Hosanna ! Béni soit celui qui vient de la part du Seigneurs !

10 Béni soit le royaume qui vient, le royaume de *David, notre Pèret ! Hosanna à Dieu au plus haut des cieuxu !

11 Une fois entré dans Jérusalem, Jésus se rendit au *Templev et y observa attentivement tout ce qui s’y passait. Ensuite, comme il se faisait déjà tard, il quitta la villew avec les Douze pour se rendre à Béthaniex.

La malédiction du figuier

(Mt 21.18-19)

12 Le lendemain, comme il sortait de Béthanie avec eux, il eut faimy.

13 Il aperçut, de loin, un figuier couvert de feuillage. Il se dirigea vers cet arbre pour voir s’il y trouverait quelque fruit. Quand il se fut approché, il n’y trouva que des feuillesz, car ce n’était pas la saison des figuesa.

14 S’adressant alors au figuier, il lui dit : – Que plus jamais personne ne mange de fruitb venant de toi ! Et ses disciples l’entendirent.

Jésus dans le Temple

(Mt 21.12-17 ; Lc 19.45-48 ; voir Jn 2.13-16)

15 Ils arrivèrent à Jérusalem. Jésus entra dans la cour du *Temple et se mit à en chasser les marchands qui s’étaient installés dans l’enceinte sacrée ainsi que leurs clients ; il renversa les comptoirs des changeurs d’argent ainsi que les chaises des marchands de pigeonsa ;

16 il ne laissa personne transporter des marchandises dans l’enceinte du Temple.

17 Puis, s’adressant à tous, il les enseigna en disant :– N’est-il pas écrit : On appellera ma maison une maison de prière pour tous les peuplesb ? Mais vous, vous en avez fait un repaire de brigandsc.

18 Les chefs des *prêtres et les *spécialistes de la Loi apprirent ce qui s’était passé et ils cherchèrent un moyen de le faire mourir. En effet, ils craignaient son influenced, car son enseignement faisait une vive impression sur la foulee.

19 Le soir venu, Jésus et ses disciples quittèrent la villef.

La leçon du figuier desséché

(Mt 21.20-22)

20 Le lendemain matin, en passant par là, ils virent le figuier : il avait séché jusqu’aux racines.

21 Pierre, se souvenant de ce qui s’était passé, dit à Jésus : – Maîtreg ! regarde le figuier que tu as maudit : il est devenu tout sech !

22 Jésus répondit : – Ayez foi en Dieui.

23 Vraiment, je vous l’assure, si quelqu’un dit à cette colline : « Soulève-toi de là et jette-toi dans la mer », sans douter dans son cœur, mais en croyant que ce qu’il dit va se réaliser, la chose s’accompliraj pour luik.

24 C’est pourquoi je vous le déclare : tout ce que vous demandez dans vos prières, croyez que vous l’avez reçu et cela vous sera accordél.

25 Quand vous priez, si vous avez quoi que ce soit contre quelqu’unm, pardonnez-lui, pour que votre Père céleste vous pardonne, lui aussi, vos fautesn.

26 [nMais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos fauteso.]

L’autorité de Jésus contestée

(Mt 21.23-27 ; Lc 20.1-8)

27 Ils retournèrent à *Jérusalem. Pendant que Jésus marchait dans la cour du *Templep, les chefs des *prêtres, les *spécialistes de la Loi et les responsables du peuple l’abordèrent et lui demandèrent :

28 De quel droit agis-tu ainsi ? Qui t’a donné le droit de faire celaq ?

29 Jésus leur répondit : – J’ai aussi une question à vous poser, une seule. Si vous me répondez, je vous dirai de quel droit je fais cela :

30 De qui Jean tenait-il son mandat pour baptiser ? De Dieu ou des hommes ? Répondez-moir !

31 Alors ils se mirent à raisonner entre eux : – Si nous disons : « De Dieu », il va demander : « Pourquoi alors n’avez-vous pas cru en luis ? »

32 Mais, d’autre part, si nous répondons : « Des hommes », alors ?... Ils craignaient les réactions de la foulet, car tout le monde pensait que Jean était un vrai *prophèteu.

33 Ils répondirent donc à Jésus : – Nous ne savons pasv. Et Jésus répliqua : – Alors, moi non plus, je ne vous dirai pas de quel droit j’agis comme je le faisw.