Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Malachie 1

1 Proclamationa, paroleb que l’Eternel a adressée à Israël par l’intermédiaire de Malachie.

L’amour de l’Eternel pour son peuple

2 Moi, je vous ai aimésc, déclare l’Eternel. Et vous me demandezd : « En quoi donc nous as-tu aimés ? » Esaü n’est-il pas le frère de Jacob ? demande l’Eternel. Or, j’ai aimé Jacobe,

3 et j’ai écarté Esaüf : j’ai fait de ses montagnes un pays désolég, et j’ai livré son *patrimoine aux chacalsh du désert.

4 Edom peut bien dire : « Nous avons été démolis, mais nous rebâtirons ce qui n’est plus que ruines. » Mais le Seigneur des *armées célestes déclare : Eux, ils rebâtiront, moi, je démoliraii. On appellera leur pays : « le territoire de la méchanceté, le peuple contre qui, toujours, l’Eternel sera en colèrej ».

5 Et vous le verrez de vos yeux, et vous direz : « L’Eternel est très grandk, même au-delà du territoire d’Israëll. »

L’honneur dû à l’Eternel

6 Le Seigneurm des armées célestes s’adresse à vous les prêtres : Un fils honore un pèren, un serviteur son maîtreo. Si je suis votre père, où donc sont les honneurs qui me sont dûsp ? Si je suis votre maître, pourquoi ne me révérez-vous pas ? Et puis vous demandezq : « En quoi t’avons-nous méprisé ? »

7 Vous apportez sur mon autel des aliments impursr et puis vous demandezs : « En quoi t’avons-nous profané ? » C’est en disant : « La table de l’Eternelt n’a guère d’importance. »

8 Quand, pour le sacrifice, vous venez présenter un animal aveugle, n’y a-t-il rien de mal ? Et quand vous présentez une bête éclopée ou un agneau maladeu, n’y a-t-il rien de mal ? Offrez-le donc à votre gouverneur ! Sera-t-il content de vousv ? Ou vous fera-t-il bon accueil ? dit l’Eternel, le Seigneur des armées célestesw.

9 Ensuite, après avoir agi ainsix, vous venez supplier Dieu d’avoir pitié de vous ! Vous fera-t-il bon accueil ? demande le Seigneur des armées célestesy.

10 Qui enfin, parmi vous, se décidera à fermer les portesz de mon Temple, pour que vous n’allumiez plus inutilement le feu sur mon autel ? Je n’ai aucun plaisira en vous, dit l’Eternel, le Seigneur des armées célestes. Je n’accepte pasb l’offrandec de vos mains.

11 Car, du soleil levantd jusqu’au soleil couchant, ma renomméee sera très grande au milieu des nationsf, et partout, en tout lieu, de l’*encensg me sera offert et des offrandes puresh. Car, parmi les nations, ma renommée sera très grande, dit l’Eternel, le Seigneur des armées célestes.

12 Mais vous, vous m’outragez lorsque vous dites : « La table du Seigneura est méprisable, et ce qu’elle nous rapporte en aliments est vraiment dérisoireb. »

13 « Quel fardeauc ! », dites-vous, et vous me dédaignezd, déclare l’Eternel, le Seigneur des armées célestes. Vous apportez ici des bêtes dérobées, boiteuses ou malades ; ce sont là vos offrandese. Croyez-vous que je vais les accepter de vousf ? demande l’Eternel.

14 Maudit soit le tricheur qui a, dans son troupeau, un beau mouton, un mâle, et le promet par *vœu, puis qui offre au Seigneur une bête taréeg. Car je suis un grand Roih, déclare l’Eterneli, le Seigneur des armées célestes, et les nationsj me craignent.