Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Luc 9

L’envoi des Douze

(Mt 10.1-9,11-14 ; Mc 6.7-13)

1 Jésus réunit les Douzeu et leur donna le pouvoir et l’autorité de chasser tous les démonsv et de guérirw les maladesx.

2 Ensuite il les envoya proclamer le règne de Dieuy et opérer des guérisonsz.

3 Il leur donna les instructions suivantes : – Ne prenez rien pour le voyage : ni bâton, ni sac, ni provisions, ni argent. N’emportez pas de tuniquea de rechange.

4 Si on vous accueille dans une maison, restez-y jusqu’à ce que vous quittiezb la localité.

5 Si personne ne veut vous recevoir, quittez la ville en secouant la poussière de vos pieds : cela constituera un témoignage contre euxc.

6 Ainsi les *disciples partirent. Ils allaient de village en village. Partout, ils annonçaient la Bonne Nouvelle et guérissaienta les malades.

Hérode est intrigué

(Mt 14.1-2 ; Mc 6.14-16)

7 *Hérodeb, le gouverneur de la province, apprit tout ce qui se passait. Il était embarrassé. En effet, certains disaient : « C’est Jean-Baptistec qui est ressuscité d’entre les mortsd ! »

8 et d’autres : « C’est Eliee qui a reparu ! » D’autres encore : « C’est un des *prophètes d’autrefois qui est revenu à la vief ! »

9 Mais Hérode se disait : – Jeang ? Je l’ai moi-même fait décapiter. Mais alors, qui est cet homme dont j’entends dire de si grandes choses ? Et il cherchait à le rencontrerh.

Avec cinq pains et deux poissons

(Mt 14.13-21 ; Mc 6.30-44 ; Jn 6.1-15)

10 Les *apôtresi revinrent et racontèrent à Jésus tout ce qu’ils avaient faitj. Il les prit alors avec lui et se retira à l’écart, du côté de la ville de Bethsaïdak.

11 Mais dès que les gens s’en aperçurent, ils le suivirent. Jésus leur fit bon accueill, il leur parla du règne de Dieum et guérit ceux qui en avaient besoinn.

12 Le jour commençait à baisser. Alors les Douze s’approchèrent de lui et lui dirent : – Renvoie ces gens pour qu’ils aillent dans les villages et les hameaux des environs, où ils trouveront de quoi se loger et se ravitailler, car nous sommes ici dans un endroit désert.

13 Mais Jésus leur dit : – Donnez-leur vous-mêmes à manger ! – Mais, répondirent-ils, nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons. Ou alors faut-il que nous allions acheter de la nourriture pour tout ce mondeo ?

14 Car il y avait bien là cinq mille hommes. Jésus dit à ses *disciples : – Faites-les asseoir par groupes d’une cinquantaine de personnes.

15 C’est ce qu’ils firent, et ils installèrent ainsi tout le monde.

16 Alors Jésus prit les cinq pains et les deux poissons et, levant les yeux vers le cielp, il prononça la prière de bénédictionq ; puis il les partagear et donna les morceaux à ses disciples pour les distribuer à la foule.

17 Tout le monde mangea à satiété. On ramassa les morceaux qui restaients ; cela faisait douze paniers.

Qui est vraiment Jésus ?

(Mt 16.13-21 ; Mc 8.27-31)

18 Un jour, Jésus priait à l’écartt, et ses disciples étaient avec lui. Alors il les interrogea : – Que disent les foules à mon sujet ? Qui suis-je d’après elles ?

19 Ils lui répondirent : – Pour les uns, tu es Jean-Baptisteu ; pour d’autres, Elie ; pour d’autres encore, l’un des *prophètes d’autrefois qui serait ressuscitév.

20 – Et vous, leur demanda-t-il alors, qui dites-vous que je suis ? Pierre prit la parole et dit : – Le *Messiew, envoyé par Dieux !

21 – Ne le dites à personney, leur ordonna Jésus.

22 Et il ajouta : – Il fautz que le *Fils de l’hommea souffre beaucoupb et soit rejeté par les responsables du peuple, les chefs des *prêtres et les *spécialistes de la Loic ; il doit être mis à mortd et ressuscitere le troisième jourf.

Comment suivre Jésus

(Mt 16.24-28 ; Mc 8.34 à 9.1)

23 Puis, s’adressant à tous, il dit : – Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce à lui-mêmeg, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suiveh.

24 En effet, celui qui est préoccupé de *sauver sa vie, la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi la sauverai.

25 Si un homme parvient à posséder le monde entier, à quoi cela lui sert-il s’il se perd ou se détruit lui-mêmea ?

26 Si quelqu’un a honte de moi et de mes paroles, le *Fils de l’homme, à son tour, aura honte de luib quand il viendra dans sa gloire, dans celle du Père et des saints *angesc.

27 Je vous l’assure, quelques-uns de ceux qui sont ici présents ne mourront pas avant d’avoir vu le règne de Dieud.

La révélation du royaume

(Mt 17.1-8 ; Mc 9.2-8)

28 Environ huit jours après cet entretien, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et *Jacquese et monta sur une montagne pour aller prierf.

29 Pendant qu’il était en prière, son visage changea d’aspect, ses vêtements devinrent d’une blancheurg éblouissante.

30 Deux hommes s’entretenaient avec lui : *Moïse et Elieh

31 qui resplendissaient de gloirei. Ils parlaient de la manière dont Jésus allait acheverj sa mission en mourant à *Jérusalemk.

32 Pierre et ses deux compagnons étaient profondément endormisl, mais quand ils s’éveillèrent, ils virent la gloire de Jésusm et les deux hommes qui étaient avec lui.

33 Au moment où ces hommes se séparaient de Jésus, Pierre lui dit : – Maîtren, il est bon que nous soyons icio. Nous allons dresser trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Elie. En fait, il ne savait pas ce qu’il disait.

34 Pendant qu’il parlait encore, une nuée se forma et les enveloppap, et les disciples furent saisis de crainte lorsqu’ils entrèrent dans la nuée.

35 Une voix sortit de la nuée, qui disait : – Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisiq. Ecoutez-ler !

36 Quand cette voix eut retenti, ils ne trouvèrent plus que Jésus. Quant à eux, à cette époque, ils gardèrent le silence sur cet événement et ne racontèrent à personne ce qu’ils avaient vus.

La guérison d’un enfant possédé

(Mt 17.14-18 ; Mc 9.14-27)

37 Le lendemain, comme ils descendaient de la montagne, une grande foule vint à la rencontre de Jésus.

38 Du milieu de cette foule, un homme s’écria : – Maître, je t’en supplie : regarde mon fils ! C’est mon enfant uniquet.

39 Un esprit s’empare de lui, le fait crier tout à coup, l’agite convulsivement et le fait baver ; et il ne le quitte que difficilement, en le laissant tout meurtri.

40 J’ai prié tes disciples de le chasser, mais ils n’y ont pas réussiu.

41 Jésus s’exclama alors : – Vous êtes un peuple incrédulev et infidèlew à Dieu ! Jusqu’à quand devrai-je encore rester avec vous et vous supporterx ? Puis, s’adressant à l’homme : – Amène ton fils !

42 Pendant que l’enfant s’approchait, le démon le jeta par terre et l’agita de convulsions. Jésus commanda avec sévérité à l’esprit mauvais de sortir, il guérit le jeune garçon et le rendit à son père.

L’annonce de la mort de Jésus

(Mt 17.22-23 ; Mc 9.30-32)

43 Tous furent bouleversés devant la grandeur de Dieuy. Alors que chacun s’émerveillait encore de tout ce que Jésus faisait, il dit à ses disciples :

44 Retenez bien ce que je vais vous dire maintenant : le *Fils de l’homme va être livréz aux mains des hommesa.

45 Mais les disciples ne comprenaient pas cette parole. Son sensb leur était caché pour qu’ils ne la saisissent pasc. Et ils avaient peur de demander des explications à Jésus.

L’accueil des « petits »

(Mt 18.1-5 ; Mc 9.33-37)

46 Il s’éleva entre eux une discussion : il s’agissait de savoir lequel était le plus grandd parmi eux.

47 Jésus, qui connaissait les penséese qu’ils avaient dans leur cœurf, prit un petit enfant par la main, le plaça à côté de lui

48 et leur dit : – Celui qui accueille cet enfant en mon nom m’accueillea moi-même, et celui qui m’accueille, accueille aussi celui qui m’a envoyéb. Car celui qui sera le plus petit parmi vous, c’est celui-là qui est grandc.

(Mc 9.38-40)

49 Jean prit la parole et dit : – Maîtred, nous avons vu quelqu’un qui chassait les démons en ton nom, et nous lui avons dit de ne plus le faire, parce qu’il ne te suit pas avec nous.

50 – Ne l’en empêchez pas, lui répondit Jésus, car celui qui n’est pas contre vous est pour vouse.

JÉSUS SE DIRIGE VERS JÉRUSALEM

L’opposition en Samarie

51 Lorsque le temps approchaf où Jésus devait être enlevé de ce mondeg, il décida de manière résolue de se rendre à *Jérusalemh.

52 Il envoya devant lui quelques messagers. En cours de route, ils entrèrent dans un village de la Samariei pour lui préparer un logement.

53 Mais les *Samaritains lui refusèrentj l’hospitalité, parce qu’il se rendait à Jérusalemk.

54 En voyant cela, ses disciples Jacques et Jeanl s’écrièrent : – Seigneur, veux-tu que nous commandions à la foudre de tomber du ciel sur ces gens-là, pour les réduire en cendresm ?

55 Mais Jésus, se tournant vers eux, les reprit sévèrement : – Vous ne savez pas quel esprit vous inspiren de telles pensées ! Le *Fils de l’homme n’est pas venu pour faire mourir les hommes, mais pour les *sauvero.

56 Ils se rendirent alors à un autre village.

L’engagement total du disciple

(Mt 8.19-22)

57 Pendant qu’ils étaient en cheminp, un homme vint dire à Jésus : – Je te suivrai partout où tu irasq.

58 Jésus lui répondit : – Les renards ont des tanières et les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l’hommer n’a pas un endroit à lui où prendre du reposs.

59 Jésus dit à un autre : – Suis-moit ! Mais cet homme lui dit : – Seigneur, permets que j’aille d’abord enterrer mon pèreu.

60 Jésus lui répondit : – Laisse aux mortsv le soin d’enterrer leurs mortsw. Quant à toi, va proclamer le règne de Dieux !

61 Un autre encore lui dit : – Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi d’abord de faire mes adieuxa à ma famille.

62 Jésus lui répondit : – Celui qui regarde derrière lui au moment où il se met à labourer avec sa charrue n’est pas prêt pour le règne de Dieub.