Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Luc 18

Prier avec insistance

1 Pour montrer qu’il est nécessaire de prier constamment, sans jamais se découragerj, Jésus raconta à ses *disciples la *parabole suivante :

2 – Il y avait dans une ville un juge qui ne révérait pas Dieu et n’avait d’égards pour personnek.

3 Il y avait aussi, dans cette même ville, une veuve qui venait constamment le trouver pour lui dire : « Défends mon droitl contre mon adversairem. »

4 Pendant longtemps, il refusa. Mais il finit par se dire : « J’ai beau ne pas révérer Dieu et ne pas me préoccuper des hommes,

5 cette veuve m’ennuie ; je vais donc lui donner gain de cause pour qu’elle ne vienne plusn sans cesse me casser la têteo. »

6 Le Seigneur ajoutap : – Notez bien comment ce mauvais juge réagit.

7 Alors, pouvez-vous supposer que Dieu ne défendra pas le droit de ceux qu’il a choisisq et qui crient à luir jour et nuit, et qu’il tardera à leur venir en aides ?

8 Moi je vous dis qu’il défendra leur droitt promptement. Seulement, lorsque le *Fils de l’hommeu viendrav, trouvera-t-il encore la foi sur la terrew ?

9 Il raconta aussi une parabole pour ceux qui étaient convaincus d’être justesx et méprisaient les autresy :

10 – Deux hommes montèrent au *Temple pour prierz : un *pharisiena et un *collecteur d’impôtsb.

11 Le pharisien, deboutc, faisait intérieurement cette prière : « O Dieu, je te remercie de ne pas être avare, malhonnête et adultère comme les autres hommes, et en particulier comme ce collecteur d’impôtsa là-bas.

12 Moi, je jeûneb deux jours par semaine, je donnec dix pour cent de tous mes revenusd. »

13 Le collecteur d’impôts se tenait dans un coin retiré, et n’osait même pas lever les yeux au ciele. Mais il se frappait la poitrinef et murmurait : « O Dieu, aie pitié du pécheur que je suisg ! »

14 Je vous l’assure, c’est ce dernier et non pas l’autreh qui est rentré chez lui déclaré juste par Dieu. Car celui qui s’élève sera abaissé ; celui qui s’abaisse sera élevéi.

Jésus accueille des enfants

(Mt 19.13-15 ; Mc 10.13-16)

15 Des gens amenèrent à Jésus de tout petits enfants pour qu’il posej les mains sur eux. Mais, quand les disciples virent cela, ils leur firent des reproches.

16 Jésus les fit venir et leur dit : – Laissez les petits enfants venir à moi et ne les en empêchez pas, car le *royaume de Dieu appartient à ceux qui leur ressemblentk.

17 Vraiment, je vous l’assure : Celui qui ne reçoit pas le royaume de Dieu comme un petit enfantl, n’y entrera pasm.

Les riches et le royaume

(Mt 19.16-30 ; Mc 10.17-31)

18 Alors un notable lui demanda : – Bon Maître, que dois-je faire pour obtenir la vie éternellen ?

19 – Pourquoi m’appelles-tu bon ? lui répondit Jésus. Personne n’est bon, sinon Dieu seulo.

20 Tu connais les commandements : Ne commets pas d’adultère, ne commets pas de meurtre, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, honore ton père et ta mèrep.

21 – Tout cela, lui répondit l’homme, je l’ai appliqué depuis ma jeunesse.

22 A ces mots, Jésus lui dit : – Il te reste encore une chose à faire : vends tout ce que tu possèdes, distribue le produit de la vente aux pauvresq, et tu auras un trésorr au ciels. Puis viens et suis-moi !

23 Quand l’autre entendit cela, il fut profondément attristét, car il était très riche.

24 En le voyant ainsi abattu, Jésus dit : – Qu’il est difficile à ceux qui ont des richessesu d’entrer dans le royaume de Dieu !

25 Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu.

26 Les auditeurs s’écrièrent : – Mais alors, qui peut être *sauvév ?

27 Jésus leur répondit : – Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieuw.

28 Alors Pierre lui fit remarquer : – Et nous ? Nous avons abandonné tout ce que nous avions pour te suivrex.

29 Jésus leur dit : – Vraiment, je vous l’assure, si quelqu’un quitte, à cause du royaume de Dieu, sa maison, sa femme, ses frères, ses parents ou ses enfantsy,

30 il recevra beaucoup plus en retour dès à présent, et, dans le monde à venirz, la vie éternellea.

Ce qui attend Jésus à Jérusalem

(Mt 20.17-19 ; Mc 10.32-34)

31 Jésus prit les Douze à part et leur dit : – Voici : nous montons à *Jérusalemb et tout ce que les *prophètesc ont écrit au sujet du *Fils de l’hommed va s’accomplire.

32 En effet, il sera remis entre les mains des païensf, on se moquera de lui, on l’insultera, on crachera sur lui.

33 Et après l’avoir battug à coups de fouet, on le mettra à morth. Puis, le troisième jouri, il ressusciteraj.

34 Les disciples ne comprirent rien à tout cela, c’était pour eux un langage énigmatique et ils ne savaient pas ce que Jésus voulait direk.

La guérison d’un aveugle

(Mt 20.29-34 ; Mc 10.46-52)

35 Comme Jésus approchait de Jérichoa, un aveugle était assis au bord du chemin, en train de mendier.

36 En entendant le bruit de la foule qui passaitb, il demanda ce que c’était.

37 On lui répondit que c’était Jésus de *Nazareth qui passait.

38 Alors il se mit à crier très fort : – Jésus, *Fils de Davidc, aie pitiéd de moi !

39 Ceux qui marchaient en tête du cortège le rabrouèrent pour le faire taire, mais lui criait de plus belle : – Fils de David, aie pitiée de moi !

40 Jésus s’arrêta et ordonna qu’on lui amènef l’aveugle. Quand il fut près de lui, Jésus lui demanda :

41 – Que veux-tu que je fasse pour toi ? L’aveugle lui répondit : – Seigneur, fais que je puisse voirg.

42 – Tu peux voir, lui dit Jésus. Parce que tu as cruh en moi, tu es guérii.

43 Aussitôt, il recouvra la vue et suivit Jésus en louant Dieuj. En voyant ce qui s’était passé, toute la foule se mit aussi à louer Dieuk.