Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Luc 12

Prendre parti pour Jésus

(Mt 10.28-33,19-20)

1 Pendant ce temps, des milliers de gens s’étaient rassemblés, au point qu’ils se marchaient sur les pieds les uns les autres. Jésus commença par s’adresser à ses *disciples : – Gardez-vous, leur dit-il, de ce *levain : l’hypocrisiea des *pharisiens.

2 Car tout ce qui se fait en secret sera dévoilé, et tout ce qui est caché finira par être connub.

3 Ainsi, tout ce que vous aurez dit en secret sera entendu ouvertement en plein jour, et tout ce que vous aurez chuchoté dans le creux de l’oreille, derrière des portes bien closes, sera crié du haut des toitsc en terrasses.

4 Mes chers amisd, je vous le dis : ne craignez pas ceux qui peuvent tuer le corps, mais qui n’ont pas le pouvoir de faire davantagee.

5 Savez-vous qui vous devez craindref ? Je vais vous le dire : c’est celui qui, après la mort, a le pouvoir de vous jeter en enferg. Oui, je vous l’assure, c’est lui que vous devez craindre.

6 Ne vend-on pas cinq moineaux pour deux sous ? Et pourtant, Dieuh prend soin de chacun d’eux.

7 Bien plus : même les cheveux de votre tête sont comptési. N’ayez aucune crainte, car vous avez plus de valeur que toute une volée de moineauxj.

8 Je vous l’assure, tous ceux qui se déclareront pour moi devant les hommesk, le *Fils de l’homme aussi se déclarera pour eux devant les *anges de Dieul.

9 Mais celui qui aura prétendu devant les hommes qu’il ne me connaît pas, je ne le reconnaîtrai pasm non plus devant les anges de Dieun.

10 Si quelqu’un dit du mal du Fils de l’hommeo, il lui sera pardonnép ; mais pour celui qui aura *blasphémé contre l’Esprit Saintq il n’y aura pas de pardonr.

11 Quand on vous traînera dans les *synagogues devant les dirigeants et les autorités, ne vous inquiétez pas au sujet de ce que vous aurez à dires pour votre défense, ni de la manière dont vous la présenterez.

12 Car le Saint-Esprit vous enseignera à l’instant même ce que vous devrez diret.

Vraies et fausses richesses

13 Du milieu de la foule, un homme dit à Jésus : – Maître, dis à mon frère de partager avec moi l’héritageu que notre père nous a laissé !

14 Mais Jésus lui répondit : – Mon ami, qui m’a établi pour être votre juge ou votre arbitre en matière d’héritagev ?

15 Puis il dit à tous : – Gardez-vous avec soin du désir de posséderw, sous toutes ses formes, car la vie d’un homme, si richex soit-il, ne dépend pas de ses biensy.

16 Il leur raconta alors cette *parabole : – Le domaine d’un riche propriétaire avait rapporté de façon exceptionnelle.

17 L’homme se mit à réfléchir : « Que faire ? se demandait-il. Je n’ai pas assez de place pour engranger toute ma récolte !

18 Ah, se dit-il enfin, je sais ce que je vais faire ! Je vais démolir mes greniers pour en construire de plus grands, et j’y entasserai tout mon bléa et tous mes autres biensb.

19 Après quoi, je pourrai me dire : Mon ami, te voilà pourvu de biens en réserve pour de nombreuses annéesc. Repose-toi, mange, bois et jouisd de la vie ! »

20 Mais Dieu lui dit : « Pauvre foue que tu es ! Cette nuit-même, tu vas mourirf. Et tout ce que tu as préparé pour toi, qui va en profiterg ? »

21 Voilà quel sera le sort de tout homme qui amasse des richesses pour lui-mêmeh, au lieu de chercher à être riche auprès de Dieui.

(Mt 6.25-34)

22 Jésus ajouta, en s’adressant à ses *disciples : – C’est pourquoi je vous dis : ne vous inquiétez pasj en vous demandant : Qu’allons-nous manger ? Avec quoi allons-nous nous habiller ?

23 La vie vaut bien plus que la nourriture. Le corps vaut bien plus que le vêtement.

24 Considérez les corbeaux, ils ne sèment ni ne moissonnent ; ils n’ont ni cave, ni grenier et Dieu les nourritk. Vous valez bien plus qu’euxl !

25 D’ailleurs, qui de vous peut, à force d’inquiétudes, prolonger son existencem, ne serait-ce que de quelques instants ?

26 Si donc vous n’avez aucun pouvoir sur ces petites choses, pourquoi vous inquiétez-vous au sujet des autres ?

27 Considérez les lis ! Ils poussent sans se fatiguer à tisser des vêtements. Et pourtant, je vous l’assure, le roi *Salomon lui-même, dans toute sa gloiren, n’a jamais été aussi bien vêtu que l’un d’eux.

28 Si Dieu habille ainsi cette plante dans les champs, qui est là aujourd’hui et qui demain déjà sera jetée au feu, à combien plus forte raison vous vêtira-t-il vous-mêmes ! Ah, votre foi est encore bien petiteo !

29 Ne vous faites donc pas de soucis au sujet du manger et du boire, et ne vous tourmentezp pas pour cela.

30 Toutes ces choses, les païens de ce monde s’en préoccupent sans cesse. Mais votre Père saitq que vous en avez besoinr.

31 Faites donc plutôt du règne de Dieus votre préoccupationt première, et ces choses vous seront données en plusu.

32 N’aie pas peurv, petit troupeauw ! Car il a plu à votre Père de vous donner le *royaumex.

(Mt 6.19-21)

33 Vendez ce que vous possédez, et distribuez-en le produit aux pauvresy. Fabriquez-vous des bourses inusables et constituez-vous un trésor inaltérable dans le cielz où aucun cambrioleur ne peut l’atteindre, ni aucune mite l’entamera.

34 Car là où est votre trésor, là aussib sera votre cœurc.

Rester actif dans l’attente

(Mt 24.45-51)

35 Restez en tenue de travail. Gardez vos lampes alluméesd.

36 Soyez comme des serviteurs qui attendent le retour de leur maître parti pour une noce. Dès qu’il arrive et qu’il frappee à la porte, ils lui ouvrent.

37 Heureux ces serviteurs que le maître, en arrivantf, trouvera en train de veillerg ! Vraiment, je vous l’assure, c’est lui qui se mettra en tenue de travail, les fera asseoir à table et passera de l’un à l’autre pour les servirh.

38 Peu importe qu’il rentre à minuit ou vers trois heures du matini : Heureux ces serviteurs qu’il trouvera ainsi vigilants !

39 Vous le savez bien : si le maître de maison savait à quel moment le voleur va venirj, il ne le laisserait pas pénétrer dans sa maison.

40 Vous aussi, tenez-vous prêtsk, car c’est à un moment que vous n’auriez pas imaginél que le *Fils de l’homme viendra.

41 Pierre lui demanda : – Seigneur, cette comparaisonm s’applique-t-elle seulement à nous, ou bien concerne-t-elle tout le monde ?

42 Le Seigneur réponditn : – Quel est le gérant fidèleo et sensé à qui le maître confiera le soin de veiller sur son personnel pour qu’il donne à chacun, au moment voulup, la ration de blé qui lui revient ?

43 Heureux ce serviteur que le maître, à son retour, trouvera en train d’agir comme il le lui a demandé.

44 En vérité, je vous l’assure, son maître lui confiera l’administration de touta ce qu’il possède.

45 Mais si ce serviteur se dit : « Mon maître n’est pas près de venirb », et s’il se met à maltraiter les autres serviteurs et servantesc, à manger, à boire et à s’enivrerd,

46 son maître arrivera un jour où il ne s’y attendra pas, et à une heure qu’il ne connaît pase. Alors le maître le punira très sévèrement, et le traitera comme on traite les esclaves infidèlesf.

47 Le serviteur qui sait ce que son maître veut de lui, mais qui n’aura rien préparé ou qui n’aura pas agi selon la volonté de son maître, sera sévèrement punig.

48 Mais celui qui n’aura pas su ce que son maître voulait, et qui aura commis des actes méritant une punition, celui-là subira un châtiment peu rigoureuxh. Si quelqu’un a beaucoup reçui, on exigera beaucoup de lui ; et plus on vous aura confiéj, plus on demandera de vous.

La division et le jugement

49 Je suis venu jeter un feu sur la terrek ; comme je voudrais qu’il soit déjà allumél !

50 Mais il y a un baptêmem que je dois recevoirn, et quelle angoisse est la mienne, tant que je ne l’ai pas reçuo !

(Mt 10.34-36)

51 – Pensez-vous que je sois venu pour apporter la paix sur la terrep ? Non, mais la divisionq.

52 En effet, à partir de maintenant, s’il y a cinq personnes dans une famille, elles seront divisées trois contre deux, et deux contre trois.

53 Le père sera contre le fils et le fils contre son père ; la mère contre sa fille, et la fille contre sa mère : la belle-mère contre sa belle-fille, et la belle-fille contre sa belle-mèrer.

Le discernement nécessaire

(Mt 16.2-3)

54 Puis, s’adressant de nouveau à la foule, Jésus reprit : – Quand vous voyez apparaître un nuage du côté de l’ouest, vous dites aussitôt : « Il va pleuvoir », et c’est ce qui arrives.

55 Quand le vent du sud se met à souffler, vous dites : « Il va faire très chaud », et c’est ce qui arrive.

56 Hypocrites ! Vous êtes capables d’interpréter correctement les phénomènes de la terre et les aspects du ciel, et vous ne pouvez pas comprendret en quel tempsu vous vivez ?

(Mt 5.25-26)

57 Pourquoi aussi ne discernez-vous pas par vous-mêmes ce qui est justev ?

58 Ainsi, quand tu vas en justice avec ton adversaire, fais tous tes efforts pour t’arranger à l’amiable avec lui pendant que vous êtes encore en chemin. Sinon, il te traînera devant le juge, celui-ci te remettra entre les mains des forces de l’ordre qui te jetteront en prisonw.

59 Or, je te l’assure, tu n’en sortiras pas avant d’avoir remboursé jusqu’à la dernière petite piècex.