Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Luc 10

Jésus envoie soixante-douze disciples en mission

(Mt 10.5-14)

1 Après cela, le Seigneurc choisit encore soixante-douze autresd *disciples et les envoya deux par deuxe, pour le précéder dans toutes les villes et les localités où il devait se rendref.

2 Il leur disait : – La moisson est abondante, mais les ouvriersg peu nombreux. Demandez donc au Seigneur à qui appartient la moissonh d’envoyer des ouvriers pour la rentrer.

3 Allez : je vous envoie comme des agneaux au milieu des loupsi.

4 N’emportez ni bourse, ni sac de voyage, ni sandalesj, et ne vous attardez pas en chemink pour saluer les gens.

5 Lorsque vous entrerez dans une maison, dites d’abord : « Que la paix soit sur cette maisonl. »

6 Si un homme de paix y habite, votre paix reposera sur lui. Si ce n’est pas le cas, elle reviendra à vousm.

7 Restez dans cette maison-là, prenez la nourriture et la boisson que l’on vous donnera, car « l’ouvrier mérite son salairen ». Ne passez pas d’une maison à l’autreo pour demander l’hospitalité.

8 Dans toute ville où vous irez et où l’on vous accueillera, mangez ce qu’on vous offrirap,

9 guérissez les malades qui s’y trouveront et dites aux gens : « Le *royaume de Dieuq est proche de vous. »

10 Mais dans toute ville où vous entrerez et où l’on ne voudra pas vousr recevoir, allez sur la place publique et dites :

11 « La poussière de votre ville qui s’est attachée à nos piedss, nous la secouons contre voust. Sachez pourtant ceci : le royaume de Dieu est procheu. »

(Mt 10.15 ; 11.20-24)

12 Je vous assure qu’au grand Jour, *Sodomev sera traitée avec moins de rigueur que cette ville-làw.

13 Malheur à toix, Chorazin, malheur à toi, Bethsaïday ! car si les miracles qui se sont produits au milieu de vous avaient eu lieu à *Tyr et à Sidon, il y a longtemps que leurs habitants auraient *changé de vie et l’auraient manifestéz en revêtant des habits de toile de saca et en se couvrant de cendre.

14 C’est pourquoi, au jour du jugement, ces villes seront traitées avec moins de rigueur que vous.

15 Et toi, *Capernaümc, crois-tu que tu seras élevée jusqu’au ciel ? Non, tu seras précipitée au séjour des mortsd.

16 Il ajouta : – Si quelqu’un vous écoute, c’est moi qu’il écoutee, si quelqu’un vous rejette, c’est moi qu’il rejette. Or, celui qui me rejette, rejette celui qui m’a envoyéf.

17 Quand les soixante-douzeg disciples revinrent, ils étaient pleins de joieh et disaient : – Seigneur, même les démons se soumettenti à nous quand nous leur donnons des ordres en ton nomj !

18 Oui, leur répondit-il, je voyais *Satank tomber du ciell comme l’éclairm.

19 Ecoutez bien ceci : il est vrai que je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpentsn et les scorpions, et d’écraser toutes les forces de l’Ennemi, sans que rien ne puisse vous faire du mal.

20 Toutefois, ce qui doit vous réjouir, ce n’est pas de voir que les esprits mauvais vous sont soumiso ; mais de savoir que vos noms sont inscrits dans le cielp.

Le privilège des disciples

(Mt 11.25-27)

21 Au même moment, Jésus fut transporté de joie par le Saint-Esprit et s’écria : – Je te loue, ô Père, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces vérités aux sages et aux intelligentsa, et que tu les as dévoilées à ceux qui sont tout petitsb. Oui, Père, car dans ta bonté, tu l’as voulu ainsic.

22 Mon Pèred a remis toutes choses entre mes mains. Personne ne sait qui est le Fils, si ce n’est le Père ; et personne ne sait qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révélere.

(Mt 13.16-17)

23 Puis, se tournant vers ses *disciples, il leur dit en particulier : – Heureux ceux qui voient ce que vous voyezf !

24 Car, je vous l’assure : beaucoup de *prophètes et de rois auraient voulu voir ce que vous voyez, mais ne l’ont pas vu ; ils auraient voulu entendre ce que vous entendez, mais ne l’ont pas entendug.

La parabole du bon Samaritain

25 Un enseignant de la *Loi se leva et posa une question à Jésus pour lui tendre un piègeh. – Maître, lui dit-il, que dois-je faire pour obtenir la vie éternellei ?

26 Jésus lui répondit : – Qu’est-il écrit dans notre Loij ?

27 Comment la comprends-tu ? Il lui répondit : – Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ton énergie et de toute ta penséek, et ton prochain comme toi-mêmel.

28 – Tu as bien répondu, lui dit Jésus : fais cela, et tu auras la viem.

29 Mais l’enseignant de la Loi, voulant se donner raison, reprit : – Oui, mais qui donc est mon prochainn ?

30 En réponse, Jésus lui dit : – Il y avait un homme qui descendait de *Jérusalem à *Jérichoo, quand il fut attaqué par des brigands. Ils lui arrachèrent ses vêtements, le rouèrent de coups et s’en allèrent, le laissant à moitié mort.

31 Or il se trouva qu’un *prêtre descendait par le même chemin. Il vit le blessé et, s’en écartantp, poursuivit sa route.

32 De même aussi un lévite arriva au même endroit, le vit, et, s’en écartantq, poursuivit sa route.

33 Mais un *Samaritainr qui passait par là arriva près de cet homme. En le voyants, il fut pris de pitié.

34 Il s’approcha de lui, soigna ses plaies avec de l’huile et du vint, et les recouvrit de pansements. Puis, le chargeant sur sa propre mule, il l’emmena dans une auberge où il le soigna de son mieux.

35 Le lendemain, il sortit deux pièces d’argentu, les remit à l’aubergiste et lui dit : « Prends soin de cet homme, et tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rembourserai moi-même quand je repasseraiv. »

36 Et Jésus ajouta : – A ton avis, lequel des trois s’est montré le prochain de l’homme qui avait été victime des brigands ?

37 C’est celui qui a eu pitié de luiw, lui répondit l’enseignant de la Loi. – Eh bien, va, et agis de mêmex, lui dit Jésus.

La meilleure part

38 Pendant qu’ils étaient en route, Jésus entra dans un village. Là, une femme nommée Marthey l’accueillit dans sa maisonz.

39 Elle avait une sœur appelée Mariea. Celle-ci vint s’asseoir aux piedsb de Jésusc, et elle écoutaitd ce qu’il disait.

40 Pendant ce temps, Marthe était affairée aux multiples travaux que demandait le service. Elle s’approcha de Jésus et lui dit : – Maître, cela ne te dérange pasa de voir que ma sœur me laisse seule à servirb ? Dis-lui donc de m’aider.

41 Mais le Seigneur lui répondit : – Marthe, Marthe, tu t’inquiètesc et tu t’agites pour beaucoup de chosesd ;

42 il n’y en a qu’une seule qui soit vraiment nécessairee. Marie a choisi la meilleure partf, et personne ne la lui enlèverag.