Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Juges 17

LA DÉCHÉANCE MORALE ET SPIRITUELLE D’ISRAËL

Le sanctuaire de Mika

1 Dans la région montagneuse d’Ephraïm vivait un homme nommé Mikad.

2 Il déclara à sa mère : – Tu te souviens qu’on t’a volé onze cents pièces d’argent et que tu as maudit le voleur en ma présence. Eh bien, c’est moi qui ai pris cet argent, il est chez moi. – Que mon fils soit bénie de l’Eternel ! lui dit sa mère.

3 Il rendit les onze cents pièces d’argent à sa mère qui dit : – Je consacre cet argent à l’Eternel en faveur de mon fils pour en faire une statue et une idolef en métal fondu. Je vais donc te le rendre.

4 Le fils remit l’argent à sa mère, qui en préleva deux cents pièces pour les donner à un orfèvre. Celui-ci en fit une statueg et une idole en métal fondu, qu’on plaça dans la maison de Mika.

5 Ayant donc chez lui un lieu de culteh, il fit faire une autre statuei et des idolesj domestiques, puis il établitk prêtrel l’un de ses fils.

Le prêtre de Mika

6 En ce temps-là, il n’y avait pas de roim en Israël. Chacun faisait ce qu’il jugeait bonn.

7 Or, il y avait là un jeune léviteo, originaire de Bethléhemp en Juda, qui appartient à la tribu de Juda. Il résidait là.

8 Il avait quitté Bethléhem pour aller s’établir là où il trouverait un domicile. En cours de route, il était arrivé dans la région montagneuse d’Ephraïm et jusqu’à la maison de Mika.

9 D’où viens-tu ? lui demanda celui-ci. – Je suis un lévite, répondit-il, de Bethléhem en Judaq. Je suis en route pour m’établir là où je trouverai un endroit.

10 Eh bien, lui dit Mika, reste donc chez moi. Tu me serviras de « père »r et de prêtres, et je te donnerai dix pièces d’argent par an, en plus du vêtement et de la nourriture. Le lévite entra à son service.

11 Il accepta de rester chez cet homme qui le traita comme l’un de ses fils.

12 Mika établitt le lévite dans sa charge, et le jeune homme devint donc son prêtrea. Il logea dans sa propre maison.

13 Mika dit : – Maintenant, je suis certain que l’Eternel me fera du bien, puisque j’ai pu avoir un lévite pour prêtreb.