Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Job 40

PREMIÈRE RÉPONSE DE JOB À DIEU

1 L’Eternel demanda alors à Jobh  :

2 Celui qui intente un procès | au Tout-Puissanti  | a-t-il à critiquerj  ? Celui qui conteste avec Dieu | a-t-il quelque chose à répondrek  ?

3 Job répondit alors :

4 Je suis trop peu de chosel , | que te répliquerais-je ? Je mets donc la main sur la bouchem .

5 J’ai parlé une fois, | je ne répondrai plusn . Et j’ai même insisté | une deuxième fois, | je n’ajouterai rieno .

SECOND DISCOURS DE DIEU

Dieu évoque l’hippopotame et le crocodile

6 Alors, du sein de la tempêtep , | l’Eternel dit à Job :

7 Mets ta ceinture comme un brave, je vais te poser des questions | et tu m’enseignerasq .

8 Veux-tu vraiment prétendre | que je ne suis pas juster  ? Veux-tu me condamner | pour garantir ton innocences  ?

9 As-tu un brast  | tel que celui de Dieu ? Ta voixu peut-elle | égaler mon tonnerrev  ?

10 Va te parer | d’honneur et de grandeur et revêts-toi | de splendeur et de gloirew  !

11 Répands les flots | de ton indignationx et, d’un regard, | courbe tous les hautains !

12 Que ton regard | les fasse pliery tous, et les *méchants, | écrase-lesz sur place !

13 Dans la poussière, | va les enfouir ensemblea  ! Enferme-les | dans la nuit du tombeaub  !

14 Alors, moi-même | je te rendrai hommage, car ta victoire | sera due à ta maina .

15 Regarde donc : | voici l’hippopotame. | Je l’ai crééb  | tout aussi bien que toi. Comme le bœufc , | il se nourrit de l’herbe.

16 Vois quelle forced  | réside dans sa croupe ! Quelle vigueur | dans ses muscles des flancse  !

17 Il plie sa queue, | solide comme un cèdre. Et les tendons | sont tressés dans ses cuisses.

18 Ses os ressemblent | à des barreaux de bronze, son ossaturef  | à des tasseaux de fer.

19 C’est le chef-d’œuvre | de Dieug , son créateurh qui lui impose | le respect par le glaivei .

20 Des monts entiers | produisent son fourragej , làk où s’ébattentl  | les animaux sauvages.

21 Il dort à l’ombre | caché dans les lotus, sous le couvert | des roseauxm du maraisn .

22 Il est couvert | par l’ombre des lotus, les peupliers | du torrent le protègento .

23 Si l’eau débordep , | il ne s’en émeut pas. Si le *Jourdainq  | se jette dans sa gueule, | il reste calme | et en sécurité.

24 Va-t-on le prendre | à face découverte et l’entraver | en lui perçant le mufler  ?

25 Iras-tu prendre | avec ton hameçons  | le crocodilet  ? Pour le tirer de l’eau | vas-tu lier | sa langue avec ta ligne ?

26 Lui mettras-tu | un jonc dans les naseauxu  ? Perceras-tu | d’un crochetv sa mâchoire ?

27 Te fera-t-il | de nombreuses prièresw  ? Te dira-t-il | doucement des tendresses ?

28 Conclura-t-il | une alliance avec toi ? Le prendras-tu | pour serviteur à viex  ?

29 Ou pour jouet | comme un petit oiseau ? Le lieras-tu | pour amuser tes filles ?

30 Des associés | le mettront-ils en vente ? Des commerçants | le partageront-ils ?

31 Vas-tu cribler | de dards sa carapace ? Vas-tu barder | sa tête de harponsy  ?

32 Attaque-le et tu te souviendras | de ce combat, | tu n’y reviendras plusz  !