Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Job 38

PREMIER DISCOURS DE DIEU

Dieu évoque son œuvre de création et sa providence

1 Alors, du sein de la tempêtea , l’Eternel répondit à Jobb  :

2 Qui donc obscurcit mes desseinsc par des discours sans connaissanced  ?

3 Mets ta ceinture, comme un brave : je vais te questionner | et tu m’ensei-gnerase .

4 Où étais-tu quand je posai | les fondations du mondef  ? Déclare-le, | puisque ta science est si profonde !

5 Qui en a fixé les mesuresg , | le sais-tu donc ? Qui a tendu sur lui | le cordeauh d’arpenteur ?

6 Dans quoi les socles | de ses colonnes | s’enfoncent-ilsi  ? Qui en posa | la pierre principale, | la pierre d’anglej ,

7 quand les étoiles du matin | éclataient, unanimesk , | dans des chants d’allégresse, et que tous les *angesl de Dieu | poussaient des cris de joiem  ?

8 Qui a enfermé l’océan | par une porten à deux battants quand il a jailli, bondissant | du sein maternel de la terreo ,

9 lorsque je fis, de la nuée, | son vêtement, et de l’obscuritép ses langes,

10 quand je lui imposai ma loiq  | pour briser son élan, quand je plaçair verrous et portes

11 en lui disant : | « C’est jusqu’ici que tu iras, | et pas plus loins , ici s’arrêterontt  | tes flots impétueux » ?

12 As-tu, un seul jour de ta vie, | commandé au matinu et assigné sa placev à l’aube

13 pour qu’elle se saisisse | des extrémités de la terre et qu’elle en secoue les *méchantsa  ?

14 Alors, la terre est transformée | comme l’argile sous l’empreinteb , et toutes choses sont parées | comme d’un vêtement.

15 Mais les méchants | se voient privés de leur lumièrec et le bras levé est briséd .

16 Es-tu parvenu jusqu’aux sources | qui font jaillir les mers ? Ou t’es-tu promené | dans les profondeurs de l’abîmee  ?

17 Les portes de la mortf  | ont-elles paru devant toi ? As-tu vu les accès | du royaume des ombres ?

18 As-tu embrassé du regard | l’étendue de la terreg  ? Dis-le, si tu sais tout celah .

19 De quel côté est le chemin | vers le séjour de la lumière, et les ténèbres, | où donc ont-elles leur demeurei ,

20 pour que tu puisses les saisir | là où elles se séparent et bien comprendre les sentiersj  | de leur habitation ?

21 Tu dois connaître tout cela, | puisque tu étais déjà nék , et que tes jours sont si nombreux !

22 As-tu visité les greniers | qui recèlent la neigel , et les dépôtsm de grêlen , | les as-tu vus ?

23 Je les tiens en réserve | pour les temps de détresseo , les jours de lutte et de combatp .

24 Par quelle voie | se répandq la lumière ? Par où le vent d’orientr  | envahit-il la terres  ?

25 Qui ouvre le passage | pour les torrents de pluie ? Qui a frayé la voie | aux éclairs de l’oraget ,

26 faisant tomber la pluieu  | sur une terre inhabitée, sur un désert inoccupév ,

27 pour arroser les solitudes | et les régions arides, pour faire germer l’herbew  | et pousser la verdure ?

28 La pluie a-t-elle un pèrex  ? Et qui donc a fait naître | les gouttes de rosée ?

29 De quel sein sort la glace, qui a donné naissance | au blanc frimas des cieuxy  ?

30 Qui donc durcit les eaux | et les transforme en pierre ? Qui fait que la surface | des flots se figez  ?

31 Peux-tu nouer | les cordes des Pléiades ou desserrer | les cordages d’Oriona  ?

32 Fais-tu paraître | les constellationsb en leur temps ? Conduis-tu la Grande Ourse | et ses étoiles secondairesc  ?

33 Sais-tu par quelles loisd  | le ciele est gouverné ? Est-ce toi qui donnes à la terre | l’ordre qui la régit ?

34 Te suffit-il | d’ordonner aux nuages pour que des trombes d’eauf  | se déversent sur toi ?

35 Les éclairs partent-ilsg  | à ton commandement te disant : « Nous voici » ?

36 Qui a implanté la sagesseh  | au cœur de l’homme et le discernementi  | en son esprit ?

37 Qui a la compétence | pour compter les nuages et qui peut incliner | les amphoresj du cielk

38 pour agrégerl  | en glèbe la poussière, et pour souder | les mottes de la terre ?

39 Peux-tu chasser la proie | pour la lionne ? Apaises-tu la faim | des lionceauxm

40 quand ils sont tous tapis | au fond de leurs tanièresa , quand ils sont à l’affût | dans les taillisb épais ?

41 Qui donc prépare | au corbeauc sa pâtured quand ses oisillons crient vers Dieu, et sont errants, sans nourrituree  ?