Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Job 2

Les souffrances de Job

1 Un autre jour, où les *angeso de Dieu se rendirent au conseil de l’Eternel, *Satan (l’Accusateur) vint aussi parmi euxp au conseil de l’Eternel.

2 L’Eternel lui demanda : – D’où viens-tu donc ? Celui-ci lui répondit : – Je viens de parcourir la terre et de la sillonnerq .

3 Alors l’Eternel reprit : – As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre : c’est un homme intègre et droit, un homme qui révère Dieu et qui évite de malr faire. Il persévère toujours dans son intégrités . C’est pour rien que tu m’as incité à l’accablert .

4 Mais Satan répondit : – Peau pour peau, tout ce qui est à lui, l’homme y renoncerau en échange de sa vie.

5 Mais porte donc la main sur son corpsv et l’on verra s’il ne te maudit pas en facew  !

6 L’Eternel dit à Satan : – Il est en ton pouvoirx , mais épargne sa viey .

7 Alors Satan se retira de la présence de l’Eternel et il infligea à Job une douloureuse maladie de peau qui s’étendit de la plante des pieds jusqu’au crânez .

8 Job prit un morceau de poterie pour se gratter, et resta assis au milieu de la cendrea .

9 Sa femme lui dit : – Tu persévères toujours dans ton intégritéa  ! Maudis donc Dieu et meursb  !

10 Mais il lui répondit : – Tu parles comme une *insenséec . Quoi ! nous recevrions de Dieu le bonheur, et nous ne recevrions pas aussi le malheurd  ! Au milieu de tous ces malheurs, Job ne commit pas de péché dans tout ce qu’il dite .

Les trois amis de Job

11 Or, trois amis de Job apprirent que tous ces malheurs venaient de fondre sur lui. Ils vinrent chacun de son pays. C’était Eliphaz de Témânf , Bildad de Shouahg , et Tsophar de Naamah . En effet, ils décidèrent ensemble d’aller lui témoigner leur sympathie et le consoleri .

12 Lorsqu’ils l’aperçurent de loin, ils ne le reconnurent pasj , et ils se mirent à pleurer à grand bruitk . Ils déchirèrent leur manteaul et jetèrent de la poussière en l’air, au-dessus de leur têtem .

13 Puis ils restèrent là, assis par terren , à ses côtés, sept jours et sept nuitso . Aucun d’eux ne lui dit un motp car ils voyaient bien combien sa souffrance était grande.