Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Job 16

RÉPONSE DE JOB À ÉLIPHAZ

Job, blessé par les propos de ses amis

1 Alors Job répondit :

2 J’ai entendu beaucoup | de discours de ce genre, vous êtes tousv  | de bien piètres consolateursw  !

3 Quand donc cesserez-vous | de parler pour du ventx  ? Qu’est-ce qui vous incite | à répliquer encorey  ?

4 Si vous étiez vous-mêmes | à la place où je suis, je pourrais parler comme vous, tenir contre vous des discours, et, à votre sujet, | hocher la têtea .

5 Je vous fortifieraisb  | avec de belles phrases, je vous soulageraisc  | en remuant mes lèvres.

6 Cependant, si je parle, | pour autant ma souffrance | n’en est pas soulagée, et si je m’en abstiens, | va-t-elle me quitterd  ?

7 Oui, à l’heure présente, | Dieu m’a poussé à boute , oui, tu as ravagé | toute ma maisonnéef .

8 Oui, tu m’as terrassé ! | En guise de témoin, voilà ma maigreurg qui m’accuse, | elle dépose contre moih .

9 Dans sa colèrei , | Dieu me déchirej  | et il s’attaque à moik , il grince des dents contre moi. Mon adversaire | me transperce de ses regardsl .

10 Ils ouvrent contre moim  | leur bouchen toute grande. Leurs outrages me giflento , ils se liguent tous contre moip .

11 Dieu m’a livré | au pouvoir des injustes, il m’a jeté en proie | à des *méchantsq .

12 Je vivais en repos, | et il m’a secoué, il m’a pris par la nuque, | et il m’a écrasér . Il m’a pris comme cibles ,

13 ses flèches m’environnentt , il transperceu mes reins, | sans aucune pitié ma bile coule à terre.

14 Il m’inflige blessure | après blessurev . Il s’est rué sur moi | comme un guerrierw .

15 J’ai cousu sur ma peau | une toile de sacx , et j’ai traîné ma dignité | dans la poussièrey .

16 Mon visage est rougi | à force de pleurerz , et l’obscurité la plus noire | s’étend sur mes paupièresa .

17 Et pourtant, la violenceb  | n’a pas souillé mes mains et ma prière | est sans hypocrisiec .

18 Ne couvre pas mon sangd , ô terre, et que mon crie  | ne soit pas étoufféf .

19 Dès à présent : | j’ai un témoing au cielh , oui j’ai dans les lieux élevési , | quelqu’un qui témoigne pour moi.

20 Mes amis se moquent de moi : les yeux baignésj de larmesk , | je me tourne vers Dieu.

21 Qu’il arbitrel entre l’homme et Dieu, et entre l’homme et son ami.

22 Ma vie touche à sa fin et je m’en vais par le chemin | d’où l’on ne revientm pas.