Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Jérémie 4

1 « Si tu reviensb, ô Israël, | si tu reviens à moi, l’Eternel le déclare, si tu ôtes de devant moi | tes abominationsc, sans plus errer de çà, de là,

2 si tu prêtes sermentd, disant : | “L’Eternel est vivante”, si tu le fais | en respectant la vérité | dans la droiture et la justice, alors les nations, l’une l’autre, | seront béniesf par l’Eternel et tireront de lui leur gloireg.

3 Car voici ce que l’Eternel déclare | aux hommes de Juda | et à Jérusalem : Défrichez-vous un champ nouveauh, ne semez plus parmi les roncesi !

4 Purifiez-vous pour l’Eternel, *circoncisez vos cœursj, ô hommes de Juda, | habitants de Jérusalem, car sinon ma colèrea | jaillira comme un feu, et elle brûlerab sans que nul ne l’éteignec à cause de la perfidied | de vos agissements.

L’invasion qui vient

Alarme

5 « Adressez un appel | au peuple de Juda, et qu’on le fasse entendree | dans tout Jérusalem ! Sonnez du corf | à travers le pays ! Criez à pleine voix et dites : “Rassemblez-vous, | rallions les villes fortifiéesg !”

6 Dressez un étendardh | du côté de *Sion ! Mettez-vous à l’abri, | et ne restez pas là, car je ferai venir | un malheuri du côté du nordj, et une grande catastrophe.

7 Un lionk surgit de son fourrél, celui qui détruitm les nations | s’est mis en route, il sort de son repaire pour ravagern votre pays, pour dévastero vos villes et les laisser sans habitants.

8 C’est pourquoi, revêtez | des habits de toile de sac p, pleurez, lamentez-vousq ! Car la colèrer ardente | de l’Eternel | ne se détourne pas de nous.

Désarroi

9 « Et il arrivera en ces jours-là, l’Eternel le déclare, que le roi perdra tout courages | et les ministres avec lui ; les prêtres seront consternés et les prophètes stupéfaitst. »

10 Alors je répondis : | Ah, Seigneur Eternel, tu as vraiment trompéu ce peuple | et tout Jérusalem quand tu leur as promis : | « Vous vivrez dans la paixv », alors que maintenant | l’épée attente à notre vie.

Jugement

11 En ce temps-là, | on dira à ce peuple | et à Jérusalem : « Des hauteurs du désert, | arrive un vent torridew, il vient en direction | des membres de mon peuple. Ce vent n’est destiné | ni à vanner le blé | ni à le nettoyer.

12 C’est un vent violentx qui vient de tout là-bas | et il est à mes ordres. Et, maintenant, c’est moi, | qui prononce sur eux | le jugementy. »

13 L’ennemi vient | pareil à des nuéesz d’orage, ses charsa sont comme l’ouraganb, et ses chevauxc | plus légers que les aiglesd ! Malheur à nous : | nous sommes dévastése !

14 Nettoief ton cœur | de sa méchanceté, Jérusalem, et tu seras sauvéeg. Jusques à quandh | seras-tu habitée de projets malveillants ?

15 Une proclamation | se fait entendre depuis Dani, et l’on annonce le malheur | sur les monts d’Ephraïma.

16 « Dites-le aux nations, avertissez Jérusalem : Des assiégeants arrivent | d’un pays éloignéb et ils poussent leurs crisc | contre les villes de Judad.

17 Tels des gardiens d’un champ, ils sont postés | tout autoure de Jérusalem, car elle s’est révoltéef contre moi, l’Eternel le déclare.

18 Voilà ce que te valent | ta conduite et tes actesg ; tout cela est le fruith | de ta méchanceté ! Oui, cela est ameri, cela pénètre | jusqu’en ton cœur. »

J’en suis malade

19 Je suis bouleverséj, je me tords de douleurk, | et mon cœur bat très fortl ! C’est le tumulte en moi, | je ne peux pas me tairem car j’ai bien entendu | le son du corn, le cri de guerreo.

20 On crie : « Brèche sur brèche p ! » Tout le pays est ravagéq ! Soudain, mes tentesr sont détruites et mes abris en un instant.

21 Jusques à quand verrai-je | des étendardss dressés et entendrai-je | le son du cort ?

Désolation

22 « Ah ! Mon peuple est stupideu ! Il ne me connaît pasv, ce sont des enfants *insensés qui ne comprennent rienw. Ils n’ont d’intelligence | que pour faire du malx, mais ils ne savent pas | faire ce qui est bieny. »

23 Je regarde la terre : elle est informe et videz ; je regarde le ciel : il n’a plus de lumièrea.

24 Je regarde les monts : ils sont bien secouésb et toutes les collines | sont ébranlées.

25 Je regarde, et voici que l’homme a disparu et les oiseaux se sont enfuisc.

26 Je regarde, et voici : la campagne fertile | n’est plus qu’un grand désertd ! Toutes les villes | sont démoliese | par devant l’Eternel, à cause de son ardente colèref.

27 Car ainsi parle l’Eternel : « Toute la terre est dévastéeg, mais je ne la détruirai pash | entièrement.

28 A cause de cela, | la terre sera dans le deuili, et le ciel tout là-haut | s’obscurciraj, car je l’ai annoncé. | Je l’ai bien résolu, je n’y renonce pask, je ne reviendrai pas dessusl. »

Angoisse

29 Au bruit des cavaliers | et des archersm, toute la ville prend la fuiten. On se réfugie dans les bois, on escalade les rocherso. La ville est tout abandonnée p, et n’a plus d’habitants.

30 Que fais-tuq, ville dévastée ? Tu te vêts d’écarlate, tu mets des bijoux d’orr, tu fardes tes paupièress | avec de l’antimoine, c’est en vain que tu te fais belle : tes amantst te méprisent, ils veulent te tueru.

31 J’entends comme la plainte | d’une femme en travailv, comme des cris d’angoisse | d’une mère accouchant | de son premier enfant : ce sont les cris que pousse | la fille de *Sionw : elle suffoquex et elle tend les mainsy : « Malheur à moi ! Je suis à bout de souffle | face aux tueursz. »