Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Jérémie 20

Jérémie en prison

1 Le prêtre Pashhour, fils d’Immern, qui était le responsable en chefo du Temple de l’Eternel, entendit Jérémie prophétiser de cette manière ;

2 alors, il fit battre p le prophète, puis le fit attacher au piloriq à côté de la porte supérieure de Benjaminr, qui donne accès au Temple de l’Eternel.

3 Le lendemain, Pashhour détacha Jérémie du pilori. Celui-ci lui dit : – Ce n’est plus Pashhour que l’Eternel t’appelles, mais « De toutes parts, c’est la terreurt » !

4 Voici, en effet, ce que déclare l’Eternel : Je vais t’abandonner à la terreur ainsi que tous tes amis ; ils tomberont sous l’épée de leurs ennemis, et tu en seras témoinu. Je livreraiv aussi tout le peuple de Juda au roi de Babylone, qui les déporteraw à Babylone et les fera périr par l’épée.

5 Je livrerai encore toutes les richessesx de cette ville, tout le produit de son travail, tout ce qu’elle a de précieux et tous les trésors des rois de Juda, tout cela je le livrerai à leurs ennemis, ils le pilleront, le prendront et l’emporteronty à Babylone.

6 Quant à toi, Pashhour, ainsi que tous ceux qui habitent chez toi, vous irez en captivité ; tu iras à Babylone, et c’est là que tu mourras, que tu seras enterré, ainsi que tous tes amis auxquels tu as prophétiséz le mensonge.

Plaintes et réconfort

7 Tu m’as séduita, | ô Eternel, et je me suis laissé séduire ! Tu t’es servi de la forceb avec moi | et tu l’as emporté. A longueur de journée, | je suis un objet de riséec, tous se moquentd de moi.

8 Chaque fois que je parle, | c’est pour crier très haut : j’annonce la violence | et la dévastatione. A longueur de journée, | ta parole, Eternel, m’attire des outragesf | et des insultes.

9 Et lorsque je me dis : « Je veux oublier sa parole et je ne parlerai plus en son nomg », il y a, dans mon cœur, | comme un feuh qui m’embrase enfermé dans mes os, je m’épuise à le conteniri | et n’y arrive pas !

10 J’ai entendu les propos menaçants | que profère la foule : « De toutes parts, c’est la terreura. Dénoncez-leb ! », crient-ils. | « Nous le dénoncerons ! » Tous les gens qui étaient | avec moi en bon termesc guettent ma chuted : « Qu’il se laisse séduire, et nous aurons gagnée ; alors nous le tiendrons | et nous nous vengeronsf de lui ! »

11 Mais l’Eternelg est avec moi | comme un puissant guerrier ; ceux qui me persécutenth | vont trébucher, et ils ne l’emporteront pas. Ils seront tout honteuxi | car ils ne réussiront pasj. Leur honte sera éternelle, | on ne l’oubliera pas.

12 Toi, Seigneur des *armées célestes, | tu éprouves le juste, tu vois le cœur | et le tréfonds de l’êtrek : que je voie donc comment | toi, tu le leur feras payerl, car c’est à toi | que j’ai confiém ma cause.

13 Chantezn à l’Eternel ! | Oui, louez l’Eternel car il sauveo le pauvre de la main des *méchants p.

14 Maudit soit à jamais | le jour où je suis néq ! Que ce jour où ma mère | m’a fait naître en ce monde ne soit jamais béni !

15 Maudit soit l’homme | qui porta la nouvelle | à mon père, en disant : « Il t’est né un garçon » et qui lui a causé | une très grande joie.

16 Qu’il devienne semblable aux villesr que l’Eternel a renversées | sans regretter sa décision ! Que, dès le point du jour, | il entende des criss, et des clameurs | à l’heure de midi.

17 Car il ne m’a pas fait mourir | dans le sein de ma mèret, qui serait devenue ma tombe de sorte qu’à jamais | elle m’aurait gardé en elle !

18 A quoi bon être sorti de son seinu si c’est pour faire l’expérience | de la souffrancev, | de la détresse, pour consumer ma vie | dans le méprisw ?