Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Jean 7

Jésus à la fête des Cabanes

1 Après cela, Jésus continua à parcourir la *Galilée ; il voulait en effet éviter la *Judée où les autorités juivesc cherchaient à le supprimerd.

2 Cependant, on se rapprochait de la fête juive des Cabanese.

3 Ses frèresf lui dirent alors : – Tu devrais quitter cette région et te rendre en Judée pour que, là aussi, tes *disciples puissent voir les œuvres que tu accomplis.

4 Quand on veut être connu, on n’agit pas avec tant de discrétion. Puisque tu accomplis de si grandes choses, fais en sorte que tout le mondeg le voie.

5 En effet, les frères de Jésus eux-mêmes ne croyaient pas en luih.

6 Jésus leur répondit : – Le moment n’est pas encore venui pour moi. En revanche, pour vous, c’est toujours le bon momentj.

7 Le monde n’a aucune raison de vous haïr ; mais moi, il me détestek parce que je témoigne que ses actes sont mauvaisl.

8 Vous donc, allez à la fête ; pour ma part, je n’y vais pas encore car le momentm n’est pas encore venun pour moi.

9 Après leur avoir dit cela, il resta en Galilée.

10 Cependant, quand ses frères furent partis pour la fête, il s’y rendit lui aussi, mais secrètemento, sans se montrer.

11 Or, pendant la fête, les autorités juives le cherchaientp et demandaient : – Où est-il doncq ?

12 Dans la foule, les discussions allaient bon train à son sujetr. Les uns disaient : – C’est quelqu’un de bien. – Pas du tout, répondaient les autres : il trompe tout le mondes.

13 Mais, comme ils avaient tous peur des autorités juivest, personne n’osait parler librement de lui.

L’opposition grandit

14 La moitié de la semaine de fête était déjà passée, quand Jésus alla au *Temple et se mit à enseigneru.

15 Les *Juifsv en étaient tout étonnés et se demandaient : – Comment peut-il connaître à ce point les Ecrituresw, sans avoir jamais étudiéx ?

16 Jésus leur répondit : – Rien de ce que j’enseigne ne vient de moi. J’ai tout reçu de celui qui m’a envoyéy.

17 Si quelqu’un est décidé à faire la volonté de Dieu, il reconnaîtraz bien si mon enseignement vient de Dieu ou si je parle de ma propre initiativea.

18 Celui qui parle en son propre nom recherche sa propre gloireb. Mais si quelqu’un vise à honorer celui qui l’a envoyéc, c’est un homme vrai ; il n’y a rien de faux en luid.

19 *Moïse vous a donné la *Loie, et pourtant, aucun de vous ne fait ce qu’elle ordonnea ! Pourquoi cherchez-vous à me tuerb ?

20 – Tu as un démonc en toid ! lui cria la foule. Qui est-ce qui veut te tuer ?

21 Jésus reprit la parole et leur dit : – Il a suffi que je fasse une œuvree pour que vous soyez tous dans l’étonnement.

22 Réfléchissez : Moïse vous a donné l’ordre de pratiquer la *circoncisionf, rite qui ne vient d’ailleurs pas de Moïse, mais des patriarchesg. Or, cela ne vous dérange pas de circoncire quelqu’un le jour du *sabbat.

23 Eh bien, si on circoncit un garçon le jour du sabbat pour respecter la Loi de Moïse, pourquoi donc vous indignez-vous contre moi parce que j’ai entièrement guéri un homme le jour du sabbath ?

24 Cessez donc de juger selon les apparences, et apprenez à porter des jugements conformes à ce qui est justei.

25 En le voyant, quelques habitants de *Jérusalem s’étonnaient : – N’est-ce pas celui qu’ils veulent faire mourirj ?

26 Or, le voilà qui parle librementk en public et personne ne lui dit rien ! Est-ce que, par hasard, nos autoritésl auraient reconnu qu’il est vraiment le Christm ?

27 Pourtant, lui, nous savons d’où il estn ; mais le Christ, quand il viendra, personne ne saura d’où il esto.

28 Alors Jésus intervint d’une voix forte, et on l’entendit dans toute la cour du *Templep : – Vraiment ! Vous me connaissezq et vous savez d’où je suisr ! Sachez-le, je ne suis pas venu de ma propre initiatives. C’est celui qui est véridique qui m’a envoyét. Vous ne le connaissez pasu.

29 Moi, je le connaisv, car je viens d’auprès de lui, et c’est lui qui m’a envoyéw.

30 Alors plusieurs essayèrent de l’arrêter, et pourtant personne ne mit la main sur luix, parce que son heure n’était pas encore venuey.

31 Cependant, beaucoup de gens du peuple crurent en luiz. – Quand le Christ viendra, disaient-ils, accomplira-t-il plus de signes miraculeuxa que n’en a déjà fait cet homme-làb ?

32 Ce qui se murmurait ainsi dans la foule au sujet de Jésus parvint aux oreilles des *pharisiens. Alors les chefs des *prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes du Temple pour procéder à son arrestationc.

33 Jésus déclara : – Je suis encore pour un peu de tempsd parmi vous. Ensuite je retournerai auprès de celui qui m’a envoyée.

34 Vous me chercherez, et vous ne me trouverez pas ; et vous ne pouvez pas aller là où je seraif.

35 Sur quoi, ses auditeurs se demandèrent entre eux : – Où va-t-il aller pour que nous ne le trouvions pas ? Aurait-il l’intention de se rendre chez les Juifs dispersésg parmi les non-Juifsh ? Voudrait-il peut-être même apporter son enseignement aux non-Juifs ?

36 Que peut-il bien vouloir dire quand il déclare : « Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas, et vous ne pouvez pas aller là où je seraii » ?

L’eau vive

37 Le dernier jour de la fêtej, le jour le plus solennel, Jésus se tint devant la foule et lança à pleine voix : – Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et que celui qui croitk en moi boivel.

38 Car, comme le dit l’Ecriturem, des fleuves d’eau viven jailliront de luio.

39 En disant cela, il faisait allusion à l’Esprita que devaient recevoirb plus tard ceux qui croiraient en luic. En effet, à ce moment-là, l’Esprit n’avait pas encore été donné parce que Jésus n’était pas encore entré dans sa gloired.

Pour ou contre Jésus ?

40 Dans la foule, plusieurs de ceux qui avaient entendu ces paroles disaient : – Pas de doute : cet homme est bien le Prophètee attendu.

41 D’autres affirmaient : – C’est le Christf. – Mais, objectaient certains, le Christ pourrait-il venir de la *Galiléeg ?

42 L’Ecriture ne dit-elle pas que le *Messie sera un descendant de *Davidh et qu’il naîtra à Bethléhemi, le village où David a vécu ?

43 Ainsi, le peuple se trouva de plus en plus diviséj à cause de lui.

44 Quelques-uns voulaient l’arrêter mais personne n’osa porter la main sur luik.

45 Les gardes du *Temple retournèrent auprès des chefs des *prêtres et des *pharisiens. Ceux-ci leur demandèrent : – Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ?

46 Ils répondirent : – Personne n’a jamais parlé comme cet hommel.

47 – Quoi, répliquèrent les pharisiens, vous aussi, vous vous y êtes laissé prendrem ?

48 Est-ce qu’un seul des chefs ou un seul des pharisiens a cru en luin ?

49 Il n’y a que ces gens du peuple qui ne connaissent rien à la *Loi... ce sont tous des mauditso !

50 Là-dessus, l’un d’entre eux, Nicodèmep, celui qui, précédemment, était venu trouver Jésusq, leur dit :

51 – Notre Loi nous permet-elle de condamner un homme sans l’avoir entendu et sans savoir ce qu’il a faitr de mal ?

52 – Es-tu, toi aussi, de la Galilées ? lui répondirent-ils. Consulte les Ecritures, et tu verras qu’aucun *prophètet ne sort de la Galilée.

53 Là-dessus chacun rentra chez soi.