Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Jean 15

La vigne et les sarments

1 – Je suisc le vrai plant de vigned et mon Père est le vignerone.

2 Tous les sarments, en moi, qui ne portent pas de fruit, il les coupef, et tous ceux qui en portentg, il les taille afin qu’ils produisent un fruith encore plus abondant.

3 Vous aussi, vous avez déjà été *purifiés grâce à l’enseignement que je vous ai donnéi.

4 Demeurez en moij, et moi je demeurerai en vousk. Un sarment ne saurait porter du fruit tout seul, sans demeurer attaché au cep. Il en est de même pour vous : si vous ne demeurez pas en moil, vous ne pouvez porter aucun fruit.

5 Je suis le cep de la vigne, vous en êtes les sarmentsm. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, portera du fruit en abondancen, car sans moi, vous ne pouvez rien faireo.

6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, on le jette hors du vignoble, comme les sarments coupés : ils se dessèchent, puis on les ramasse, on y met le feu et ils brûlentp.

7 Mais si vous demeurez en moiq, et que mes paroles demeurent en vousr, demandez ce que vous voudrez, vous l’obtiendrezs.

8 Si vous produisez du fruit en abondance et que vous prouvez ainsi que vous êtes vraiment mes *disciplest, la gloireu de mon Pèrev apparaîtra aux yeux de tous.

9 Comme le Père m’a toujours aimé, moi aussi je vous ai aimésw ; maintenez-vous donc dans mon amourx.

10 Si vous obéissez à mes commandementsy, vous demeurerez dans mon amourz, tout comme moi-même j’ai obéi aux commandements de mon Père et je demeure dans son amour.

11 Tout cela, je vous le dis pour que la joiea qui est la mienne vous remplisse vous aussi, et qu’ainsi votre joie soit complèteb.

12 Voici quel est mon commandement : aimez-vous les uns les autres comme moi-même je vous ai aimésc.

13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amisd.

14 Vous êtes mes amise, si vous faites ce que je vous commandef.

15 Je ne vous appelle plus serviteurs, parce qu’un serviteur n’est pas mis au courant des affaires de son maître. Je vous appelle mes amisg, parce que je vous ai fait part de tout ce que j’ai appris de mon Pèrea.

16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi. Non, c’est moi qui vous ai choisisb ; je vous ai donné mission d’aller, de porter du fruitc, du fruit qui soit durabled. Alors le Père vous accordera tout ce que vous lui demanderez en mon nome.

17 Voici donc ce que je vous commande : aimez-vous les uns les autresf.

La haine du monde à l’égard des disciples

18 – Si le monde a de la haine pour vousg, sachez qu’il m’a haï avant vous.

19 Si vous faisiez partie du monde, il vous aimerait parce que vous luih appartiendriez. Mais vous n’appartenez pas au monde parce que je vous ai choisisi du milieu du monde ; c’est pourquoi il vous poursuit de sa hainej.

20 Souvenez-vous de ce que je vous ai déjà dit : le serviteur n’est jamais supérieur à son maîtrek. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront vous aussil ; s’ils ont gardé mes paroles, ils garderont aussi les vôtres.

21 Mais c’est à cause de moim qu’ils agiront ainsi, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyén.

22 Si je n’étais pas venu et si je ne leur avais pas parléo, ils ne seraient pas coupablesp, mais maintenant, leur péchéq est sans excuser.

23 Celui qui a de la haine pour moi en a aussi pour mon Pères.

24 Si je n’avais pas accompli au milieu d’eux des œuvres que jamais personne d’autre n’a faitest, ils ne seraient pas coupablesu. Mais maintenant, bien qu’ils les aient vuesv, ils continuent à nous haïr, et moi, et mon Pèrew.

25 Mais il fallait bien que s’accomplisse cette parole écrite dans leur *Loix : Ils m’ont haï sans raisony.

26 Quand le Défenseurz sera venu, celui que je vous enverrai d’auprès du Pèrea, l’Esprit de véritéb qui vient du Père, il rendra lui-même témoignage de moic.

27 Et vous, à votre tour, vous serez mes témoinsd, car depuis le commencemente vous avez été à mes côtésf.