Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Jean 10

Le vrai guide

1 Vraiment, je vous l’assure : si quelqu’un n’entre pas par la porte dans l’enclos où l’on parque les brebis, mais qu’il escalade le mur à un autre endroit, c’est un voleur et un briganda.

2 Celui qui entre par la porte est, lui, le berger des brebisb.

3 Le gardien de l’enclos lui ouvrec, les brebis écoutent sa voixd. Il appelle par leur nom celles qui lui appartiennente, et il les fait sortirf de l’enclos.

4 Quand il a conduit au dehors toutes celles qui sont à lui, il marche à leur têtea et les brebis le suivent, parce que sa voix leur est familièreb.

5 Jamais, elles ne suivront un étranger ; au contraire, elles fuiront loin de lui, car elles ne connaissent pas la voix des étrangersc.

6 Jésus leur raconta cette *paraboled, mais ils ne comprirent pas ce qu’il voulait leur dire.

7 Alors il reprit : – Vraiment, je vous l’assure : je suise la portef par où passent les brebis.

8 Tous ceux qui sont venus avant moig étaient des voleurs et des brigandsh. Mais les brebis ne les ont pas écoutés.

9 C’est moi qui suis la porte. Celui qui entre par moi sera *sauvéi : il pourra aller et venir librement, il trouvera de quoi se nourrirj.

10 Le voleur vient seulement pour voler, pour tuer et pour détruirek. Moi, je suis venu afin que les hommes aient la viel, une vie abondantem.

11 Je suisn le bon bergero. Le bon berger donne sa vie pour ses brebisp.

12 Celui qui n’est pas le berger, qui n’est pas le propriétaire des brebisq, mais que l’on paye pour les garder, se sauve, lui, dès qu’il voit venir le loup, et il abandonne les brebis ; alors le loup se précipite sur elles, il s’empare de quelques-unes et disperser le troupeau.

13 Cet homme agit ainsi parce qu’il est payé pour faire ce travail et qu’il n’a aucun souci des brebis.

14 Moi, je suis le bon bergers ; je connais mes brebist et mes brebis me connaissentu,

15 tout comme le Père me connaît et que je connais le Pèrev. Je donne ma vie pour mes brebisw.

16 J’ai encore d’autres brebisx qui ne sont pas de cet enclos. Celles-là aussi, il faut que je les amèney ; elles écouteront ma voixz, ainsi il n’y aura plus qu’un seul troupeaua avec un seul bergerb.

17 Si le Père m’aime, c’est parce que je donne ma viec ; mais ensuite, je la reprendraid.

18 En effet, personne ne peut m’ôter la vie : je la donne de mon propre grée. J’ai le pouvoir de la donner et de la reprendref. Tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Pèreg.

19 Il y eut à nouveau divisionh parmi le peuple à cause de ses paroles.

20 Beaucoup disaient : – Il a un démon en luii, c’est un fouj. Pourquoi l’écoutez-vous ?

21 D’autres répliquaient : – Un démoniaque ne parlerait pas ainsik. Et puis : est-ce qu’un démon peut rendre la vue à des aveuglesl ?

Fils de Dieu ou blasphémateur ?

22 Le moment vint où l’on célébrait à *Jérusalem la fête de la Consécration.

23 C’était l’hiver. Jésus allait et venait dans la cour du *Temple, dans la Galerie de *Salomona.

24 Alors on fit cercle autour de lui et on l’interpella : – Combien de temps nous tiendras-tu encore en haleine ? Si tu es le *Messie, dis-le nous clairementb.

25 – Je vous l’ai déjà ditc, leur répondit Jésus, mais vous ne croyez pas. Pourtant, vous avez vu les actes que j’accomplis au nom de mon Père : ce sont eux qui témoignent en ma faveurd.

26 Mais vous ne croyez pas. Pourquoi ? Parce que vous ne faites pas partie de mes brebise.

27 Mes brebis écoutent ma voixf, je les connaisg et elles me suiventh.

28 Je leur donne la vie éternellei : jamais elles ne périrontj et personne ne pourra les arracher de ma maink.

29 Mon Père qui me les a donnéesl est plus grand que tousm, et personne ne peut arracher qui que ce soit de la main de mon Pèren.

30 Or, moi et le Père, nous ne sommes qu’uno.

31 Cette fois encore, ils ramassèrent des pierres pour le tuerp.

32 Alors Jésus leur dit : – J’ai accompli sous vos yeux un grand nombre d’œuvres bonnes par la puissance du Pèreq ; pour laquelle voulez-vous me tuer à coups de pierres ?

33 Les *Juifs répliquèrent : – Nous ne voulons pas te tuer pour une bonne action, mais parce que tu *blasphèmesr. Car, toi qui n’es qu’un hommes, tu te fais passer pour Dieut.

34 Jésus répondit : – N’est-il pas écrit dans votre propre *Loiu : Moi, le Seigneur, je vous ai dit : Vous êtes des dieuxv ?

35 Or, on ne saurait discuter le témoignage de l’Ecriturew. Si donc votre Loi appelle « dieux » ceux auxquels s’adresse la Parole de Dieux,

36 comment pouvez-vous m’accuser de *blasphème parce que j’ai dit : « Je suis le Fils de Dieuy », quand c’est le Père qui m’a consacréz et envoyé dans le mondea ?

37 Si je n’accomplis pas les œuvres de mon Pèreb, vous n’avez pas besoin de croire en moic.

38 Mais si, au contraire, je les accomplis, même si vous ne voulez pas me croire, laissez-vous au moins convaincre par mes œuvres, pour que vous reconnaissiez et que vous compreniez que le Père est en moi et que je suis dans le Pèred.

39 Là-dessus, les chefs des *Juifs tentèrent à nouveau de se saisir de luie, mais il leur échappaf.

40 Après cela, Jésus se retira de l’autre côté du *Jourdaing, au lieu même où Jean avait précédemment baptiséh. Il y resta quelque temps.

41 Beaucoup de monde vint le trouver. On disait : – Jean n’a fait aucun signe miraculeuxi, mais tout ce qu’il a dit de cet homme était vraij.

42 Et là, beaucoup crurent en luik.