Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Jacques 4

Le danger des mauvais désirs

1 D’où proviennent les conflits et les querellesd entre vous ? N’est-ce pas des désirs égoïstes qui combattente sans cesse en vous ?

2 Vous convoitez beaucoup de choses, mais vos désirs restent insatisfaitsf. Vous êtes meurtriersg, vous vous consumez en jalousie, et vous ne pouvez rien obtenir. Vous bataillez et vous vous disputez. Vous n’avez pas ce que vous désirez parce que vous ne demandez pas à Dieu.

3 Ou bien, quand vous demandez, vous ne recevez pash, car vous demandez avec de mauvais motifsi : vous voulez que l’objet de vos demandes serve à votre propre plaisir.

4 Peuple adultèrej que vous êtes ! Ne savez-vous pas qu’aimer le mondek, c’est haïr Dieul ? Si donc quelqu’un veut être l’ami du monde, il se fait l’ennemi de Dieum.

5 Prenez-vous pour des paroles en l’air ce que déclare l’Ecriture ? – Dieu ne tolère aucun rival de l’Esprit qu’il a fait habiter en nousn,

6 mais bien plus grande est la grâce qu’il nous accorde. – Voici donc ce que déclare l’Ecriture : Dieuo s’oppose aux orgueilleux, mais il accorde sa grâce aux humblesp.

7 Soumettez-vous donc à Dieu, résistez au diableq, et il fuira loin de vousr.

8 Approchez-vous de Dieu, et il s’approcheras de vous. Nettoyez vos mainst, pécheursu, et purifiez votre cœurv, vous qui avez le cœur partagéw.

9 Prenez conscience de votre misère et soyez dans le deuil ; pleurez ! Que votre rire se change en pleurs et votre gaieté en tristessex !

10 Abaissez-vous devant le Seigneur, et il vous relèveray.

Ne pas s’ériger en juge d’autrui

11 Frères, ne vous critiquez pas les uns les autresz. Celui qui critique son frère ou qui se fait son juge critique la *Loi et la jugea. Mais si tu juges la Loib, tu n’es plus celui qui lui obéit, tu t’en fais le jugec.

12 Or il n’y a qu’un seul législateurd et juge, celui qui peut *sauvere et faire périr. Mais pour qui te prends-tu, toi qui jugesf ton prochain ?

La tentation des richesses

13 Et maintenant, écoutez-moig, vous qui dites : « Aujourd’hui ou demain, nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous y ferons des affaires et nous gagnerons de l’argenth. »

14 Savez-vous ce que demain vous réserve ? Qu’est-ce que votre vie ? Une brume légère, visible quelques instants et qui se dissipei bien vite.

15 Voici ce que vous devriez dire : « Si le Seigneur le veutj, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela ! »

16 Mais en réalité, vous mettez votre orgueila dans vos projets présomptueux. Tout orgueil de ce genre est mauvaisb.

17 Oui, « celui qui sait faire le bien et ne le fait pasc, se rend coupable d’un péché. »