Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Jacques 1

Salutation

1 *Jacquesa, serviteurb de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ, saluec les douze tribus disperséesd du peuple de Dieue.

L’épreuve et la persévérance

2 Mes frères, quand vous passez parf toutes sortes d’épreuvesg, considérez-vous comme heureux.

3 Car vous le savez : la mise à l’épreuveh de votre foi produit l’endurancei.

4 Mais il faut que votre endurance aille jusqu’au boutj de ce qu’elle peut faire pour que vous parveniez à l’état d’adultesk et soyez pleins de force, des hommes auxquels il ne manque rienl.

La sagesse et la prière

5 Si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demandem à Dieu qui la lui donneran, car il donne à tous généreusement et sans faire de reproche.

6 Il faut cependant qu’il la demande avec foi, sans doutero, car celui qui doute ressemble aux vagues de la mer agitées et soulevées par le ventp.

7 Qu’un tel homme ne s’imagine pas obtenir quoi que ce soit du Seigneurq.

8 Son cœur est partagér, il est inconstants dans toutes ses entreprises.

Le pauvre et le riche

9 Que le frère pauvre soit fier de ce que Dieu l’élèvet,

10 et le riche de ce que Dieu l’abaisseu. En effet, il passera comme la fleur des champsv.

11 Le soleil se lève, sa chaleur devient brûlantew, et la plante se dessèchex, sa fleur tombe, et toute sa beauté s’évanouity. Ainsi en est-il du riche : il disparaîtra au milieu de ses activitész.

La tentation et les mauvais désirs

12 Heureux l’homme qui tient ferme face à la tentationa, car après avoir fait ses preuves, il recevra la couronne du vainqueur : la vieb que Dieu a promise à ceux qui l’aimentc.

13 Que personne, devant la tentation, ne dise : « C’est Dieu qui me tente. » Car Dieu ne peut pas être tenté par le mal et il ne tente lui-même personned.

14 Lorsque nous sommes tentés, ce sont les mauvais désirse que nous portonsf en nous qui nous attirent et nous séduisent,

15 puis le mauvais désir conçoit et donne naissance au péchég. Et le péché, une fois parvenu à son plein développement, engendre la morth.

16 Ne vous laissez donc pas égareri sur ce point, mes chers frèresj :

17 tout cadeau de valeur, tout don parfait, nous vient d’en hautk, du Père qui est toute lumièrel et en qui il n’y a ni changementm, ni ombre due à des variations.

18 Par un acte de sa libre volonté, il nous a engendrésa par la parole de véritéb pour que nous soyons comme les premiers fruitsc de sa nouvelle création.

La Parole et l’obéissance

19 Vous savez tout cela, mes chers frèresd. Mais que chacun de vous soit toujours prêt à écouter, qu’il ne se hâte pas de parlere, ni de se mettre en colère.

20 Car ce n’est pas par la colèref qu’un homme accomplit ce qui est juste aux yeux de Dieug.

21 Débarrassez-voush donc de tout ce qui souille et de tout ce qui reste en vous de méchancetéi, pour recevoir, avec humilité, la Parole qui a été plantéej dans votre cœur, car elle a le pouvoir de vous *sauverk.

22 Seulement, ne vous contentez pas de l’écouterl, traduisez-la en actesm, sans quoi vous vous tromperiez vous-mêmes.

23 En effet, si quelqu’un se contente d’écouter la Parole sans y conformer ses actes, il ressemble à un homme qui, en s’observant dans un miroir, découvre son vrai visage :

24 après s’être ainsi observé, il s’en va et oublie ce qu’il est.

25 Voici, au contraire, un homme qui scrute la *loi parfaite qui donne la libertén, il lui demeure fidèlement attaché et, au lieu de l’oublier après l’avoir entendue, il y conforme ses actes : cet homme sera heureux dans touto ce qu’il fait.

26 Mais si quelqu’un croit être religieux, alors qu’il ne sait pas tenir sa languep en bride, il s’illusionne lui-mêmeq : sa religion ne vaut rien.

27 La religion authentique et pure aux yeux de Dieu, le Père, consiste à aider les orphelinsr et les veuvess dans leurs détressest et à ne pas se laisser corrompre par ce mondeu.