Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Habaquq 3

Psaume

Dieu interviendra

1 Prière d’Habaquq le prophète, en forme de complaintea.

2 O Eternel, j’ai entendub | ce que tu viens de proclamer, et je suis effrayéc | devant ton œuvre, ô Eterneld. Dans le cours des années, | accomplis-la ! Dans le cours des années, | fais-la connaître ! Dans ton indignation, | rappelle-toi d’être clémente !

3 De Témânf Dieu arrive, le Saintg vient des montagnes | du pays de Paranh. *Pause. Sa majesté | couvre le cieli, et sa louange | remplit la terrej.

4 Il a l’éclat de la lumièrek, et, de sa main, | jaillissent deux rayons ; c’est là qu’est le réservoir de sa forcel.

5 La pestem meurtrière | chemine devant lui, et la fièvre brûlante | marche à sa suite.

6 S’il vient à s’arrêter, | il fait vibrer la terre. quand il regarde, | il fait sursauter les nations, les montagnes antiques | sont disloquéesn, et les collineso | des anciens temps s’effondrentp. Ses voies sont éternellesq.

7 J’ai vu les tentes de Koushân | réduites à néant ; les abris de Madianr | tremblaient, épouvantéss.

L’Eternel sort pour délivrer son peuple

8 Est-ce contre les fleuvest | que l’Eternel s’irrite, est-ce contre les fleuves | que ton courroux s’enflamme ? Est-ce contre la meru | que ta fureur s’exerce, pour que tu viennes ainsi | monté sur tes chevauxv, et pour que tu bondisses | sur tes charsw victorieux ?

9 Ton arc est mis à nu, tes traitsx sont les serments | que tu as prononcés. Pause. Tu crevasses la terre, | livrant passage aux fleuves.

10 Les montagnes t’ont vu, | et elles tremblenta. Des trombes d’eau s’abattent, l’abîme se met à mugirb, lançant bien haut ses vaguesc.

11 Le soleil et la lune | restentd dans leur demeure devant l’éclat | de tes flèchese qui partent et la clartéf | des éclairs de ta lance.

12 Avec colère, tu parcours la terre, tu foulesg les nations aux pieds | dans ton indignation.

13 Oui, tu t’es mis en routeh | pour délivreri ton peuple, et pour sauver ton roi | qui a reçu l’onctionj. Tu as décapiték | la maison du *méchant, et tu l’as démolie | de fond en comble. Pause.

14 Tu transperces la tête | de l’ennemi | avec ses propres flèches, alors qu’il arrivait | comme un vent d’ouragan | dans le but de nous disperserl. Déjà nos ennemis | se réjouissaient, comptant bien dévorer | l’opprimém en secret.

15 Tu as lancé | tes chevaux dans la mern, dans le bouillonnement | des eauxo puissantes.

L’Eternel est ma force

16 J’ai entendu cette nouvelle : j’en suis tout bouleversé. Mes lèvres balbutient et mes os se dissolvent, je reste là, tremblantp. Puisqu’il me faut attendre sans bougerq, | le jour où la détresser, fondra sur l’ennemi | qui doit nous assaillir.

17 Car le figuier | ne bourgeonnera plus, et il n’y aura plus | de raisins dans les vignes, le fruit de l’olivier | trompera les espoirs, les champs ne produiront | plus de pains à manger. Les moutons et les chèvres | disparaîtront de leurs enclos, les bœufs de leurs établest.

18 Mais moi, c’est à cause de l’Eternelu | que je veux me réjouir, j’exulterai de joie | à cause du Dieu qui me sauvev.

19 L’Eternel, le Seigneur, | c’est lui ma forcew : il rend mes pieds pareils | à ceux des biches, il me fait cheminer | sur les lieux élevésx. Pour le chef des musiciens. A chanter avec accompagnement d’instruments à cordes.