Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Habaquq 1

1 Proclamationa dont l’Eternel a donné la révélation à Habaquq le prophète.

Plaintes et questions

Le prophète discute avec Dieu

2 Jusques à quandb, ô Eternel, appellerai-je à l’aide sans que tu entendesc mon cri ? Jusques à quand devrai-je | crier vers toi | au sujet de la violence sans que tu nous délivresd ?

3 Pourquoi me fais-tu voir | de telles injustices ? Peux-tu rester indifférent | à nos tourmentse ? Je ne vois devant moi | que ravage et violencef, il y a des querellesg, et des conflits surgissent.

4 A cause de cela, | on ne respecte plus la loih, et le droit n’est pas garanti. Car les *méchants | empêchent les justes d’agir, les jugementsi qui sont rendus | sont corrompusj.

La réponse inattendue de Dieu

5 « Regardez, traîtres, | et observez ! Vous serez stupéfaitsk, | vous serez ébahis, car je vais accomplir | en votre temps une œuvre ; vous ne le croiriez pas | si on vous en parlaitl.

6 Je vais faire venir | les Chaldéensm, peuple féroce | et déchaîné, qui parcourt les étendues de la terren pour prendre possession | des demeures d’autruio.

7 Il est terrible et redoutablep, il garantit lui-même | son droit et son pouvoir.

8 Ses chevaux sont agilesq, | plus que des léopards, et ils ont du mordant, | plus que les loupsr du soir. Ses coursiers se déploient, ils arrivent de loin, ils volent comme l’aigle lorsqu’il fond sur sa proie.

9 Oui, les voilà qui viennent | tous adonnés à la violence ; le visage tendu, | ils foncent en avant. Voilà les prisonnierss | rassemblés, innombrables | comme les grains de sable.

10 Partout, ce peuple traite | les rois avec mépris, et il se rit des princest et de toutes leurs forteresses ; il élève contre elles | des terrasses de siègeu et s’en empare.

11 Puis il change d’avis | et il passe plus loin. Il se charge de crimes, lui qui voue sa force à son dieuv. »

Pourquoi, ô Dieu ?

12 N’es-tu pas depuis l’originea, | ô Eternel ? Tu es mon Dieu, mon Saintb, tu ne meurs pas. O Eternel, | toi le rocherc, | c’est pour exécuter | le jugement | que tu as suscitéd ce peuple, et tu l’as rendu fort | pour qu’il soit l’instrument | du châtiment.

13 Tes yeux sont bien trop purse | pour accepter de voir le mal, tu ne peux supporter | la vue de l’afflictionf. Pourquoi supportes-tug | la vue des traîtresh ? Pourquoi gardes-tu le silence | quand l’impie engloutit | un plus juste que luii ?

14 Tu traites les humains | tout comme des poissons ou comme des bestioles | qui n’ont ni chef ni maître.

15 Car le Chaldéen les prend tous | à l’hameçonj, il les drague dans son filetk et les entasse dans sa nasse. C’est pourquoi il se réjouit | et il exulte.

16 Alors il offre | à son filet des sacrifices, il brûle de l’*encensl | en l’honneur de sa nasse, car il obtient, par eux, | une pêche abondante, des repas plantureuxm.

17 Continuera-t-il donc toujours | à dégainer son glaive pour égorger d’autres nations | sans aucune pitién ?