Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Genèse 48

Jacob adopte les fils de Joseph et les bénit

1 Peu après cela, on vint prévenir Joseph que son père était malade. Il prit avec lui ses deux filsc Manassé et Ephraïm.

2 On annonça à Jacob que son fils Joseph venait le voir. Israël rassembla ses forcesd et s’assit sur sa couche.

3 Jacob dit à Joseph : – Le Dieu tout-puissante m’est apparu à Louzf au pays de Canaan et il m’a bénig.

4 Il m’a dit : « Je te donnerai beaucoup d’enfants et je rendrai nombreuse ta familleh, je te ferai devenir une multitude de peuples et, après toi, je donnerai ce paysi pour toujours en propriété à ta descendancej. »

5 Et maintenant, j’adopte pour miens les deux fils qui te sont nés en Egyptek, avant mon arrivée ici. Ephraïm et Manassé seront mes filsl au même titre que Rubenm et Siméonn.

6 Quant aux enfants qui te naîtront après eux, ils seront à toi. C’est au nom de leurs frères aînés qu’ils recevront leur part d’héritage.

7 Car lorsque je revenais de Paddân-Aramo, j’eus la douleur de voir Rachel mourirp au pays de Canaan à peu de distance d’Ephrata. C’est là, sur le chemin d’Ephrata – qui s’appelle Bethléhemq – que je l’ai enterrée.

8 Israël regardaa les fils de Josephb et demanda : – Qui est-ce ?

9 Joseph lui répondit : – Ce sont les fils que Dieu m’a donnésc dans ce pays.– Fais-les approcher, je te prie, dit Jacob, pour que je les bénissed.

10 La vue d’Israël était affaiblie par l’âge de sorte qu’il n’y voyait pluse. Il les fit donc approcher de lui et les embrassaf.

11 Israël dit à Josephg : – Je ne m’imaginais pas te revoirh et voici que Dieu me fait voir même tes des­cendantsi.

12 Joseph reprit ses deux enfants d’entre les genoux de son pèrej et se prosterna face contre terrek.

13 Puis il les prit tous les deux, Ephraïm à sa droite – donc à gauche d’Israël – et Manassé à sa gauche – donc à la droite de son pèrel – et les fit approcher de lui.

14 Mais Israël ten­ditm la main droite et la posa sur la tête d’Ephraïmn, qui était le plus jeuneo, et sa main gauche sur la tête de Manassé. Il croisa donc ses mains, bien que Manassé fût l’aînép.

15 Il bénit Josephq et dit : Que ces garçons | soient bénis par le Dieu devant qui ont vécu mes pèresr | Abraham et Isaac, le Dieu qui a pris soin de mois | depuis que j’existe et jusqu’à ce jourt,

16 l’*ange qui m’a délivréu de tout malv. Qu’ils perpétuent mon nomw | et celui de mes pères | Abraham et Isaacx ! Qu’ils aient beaucoup d’enfants | partout dans le paysy.

17 Joseph remarqua que son père avait posé sa main droitez sur la tête d’Ephraïma. Cela lui déplut et il prit la main de son père pour la faire passer de la tête d’Ephraïm sur celle de Manassé.

18 Il dit à son père : – Il ne faut pas faire ainsi, mon père, car c’est celui-là l’aîné ; mets donc ta main droite sur sa têteb.

19 Mais son père refusa et dit : – Je sais, mon fils, je sais. Celui-là aussi deviendra un peuple ! Lui aussi sera grandc. Mais son frère cadet sera plus grandd que lui et sa descendance formera des nations entièrese.

20 Ce jour-làf, il les bénitg tous deux et dit : – Le peuple d’Israël vous nommerah dans ses bénédictionsi en disant : « Que Dieu te rende semblable à Ephraïmj et à Manassék ! » Ainsi il plaça Ephraïm avant Manassé.

21 Puis Israël dit à Joseph : Je vais bientôt mourirl. Dieu sera avec vousm et vous fera retourner au pays de vos ancêtresn.

22 Quant à moi, je te donne une part de plus qu’à tes frèreso : Sichem, que j’ai conquisep sur les Amo­réens avec mon épée et mon arcq.