Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Genèse 42

Les frères de Joseph se rendent en Egypte

1 Quand Jacob apprit que l’on vendait du blé en Egyptea, il dit à ses fils :– Pourquoi restez-vous là à vous regarder les uns les autres ?

2 J’ai appris qu’il y a du blé en Egypte. Allez-y donc et rapportez-nousb en du grain pour que nous puissions survivre et que nous ne mourions pasc de faim !

3 Dix frères de Joseph partirent donc pour acheterd du blé en Egypte.

4 Quant à Benjamine, le frère de Joseph, Jacob ne l’avait pas laissé partir avec eux, car il s’était dit : Il ne faut pas qu’il lui arrive malheurf.

5 Les fils d’Israël arrivèrent en Egypte au milieu des autres gens qui s’y rendaientg, car la famine sévissaith au pays de Canaani.

6 Joseph gouvernaitj tout le pays. C’était lui qui supervisait la vente du blé à toute la populationk du pays. Les frères de Joseph vinrent donc et se prosternèrent devant lui, face contre terrel.

7 Joseph aperçut ses frères et les reconnut ; mais il se comporta vis-à-vis d’eux comme un inconnu et leur parla durementm. Il leur demanda : – D’où venez-vousn ? – Du pays de Canaan, répondirent-ils, pour acheter de quoi manger.

8 Joseph reconnut bien ses frères, mais eux ne le reconnurent paso.

9 Alors il se souvint des rêvesp qu’il avait eus à leur sujet. – Vous êtes des espionsq, déclara-t-il, c’est pour repérer les points faibles du paysr que vous êtes venus.

10 – Non, mon seigneurs, protestèrent-ils, tes serviteurs sont seulement venus pour acheter des vivrest.

11 Nous sommesu tous fils d’un même père, nous sommes des gens honnêtesv, et non des espionsw.

12 – Pas du tout, répliqua-t-il, vous êtes venus pour repérer les points faiblesx du pays !

13 – Mais, dirent-ils, nous, tes serviteursy, nous étions douze frères, fils d’un même père, habitants du pays de Canaanz. Le plus jeune est resté avec notre père, et il y en a un qui n’est plusa.

14 Mais Joseph leur dit : – Je maintiens ce que j’ai dit : vous êtes des espionsb.

15 Voici comment je mettrai votre sincérité à l’épreuve : Par la vie du pharaonc, je vous jure que vous ne sortirez pas de ce pays avant que votre jeune frère y soit venud !

16 Envoyez l’un de vous le cherchere, tandis que vous, vous resterez en prisonf jusqu’à ce que la véritég de vos paroles soit confirmée. Sinon, par la vie du pharaon, c’est que vous êtes vraiment des espionsh.

17 Puis il les fit mettre tous ensemble pour trois joursi en prison.

18 Le troisième jour, Joseph leur dit : – Je suis un homme qui révère Dieuj : faites donc ce que je vous dis et vous aurez la vie sauve.

19 Si vous êtes des gens sincèresk, que l’un de vous, votre frère, reste ici en prisonl, quant aux autres, vous partirez, vous emporterez du blé pour vos familles qui connaissent la faminem.

20 Mais ramenez-moi votre jeune frèren. Cela prouvera que vous avez dit vrai et vous ne mourrez pas. Ils acceptèrent de faire ainsi.

21 Ils se dirent l’un à l’autre : – Certainement, nous sommes punis à cause de ce que nous avons fait à notre frèreo ; car nous avons vu sa détresse quand il nous suppliait, et nous ne l’avons pas écouté. Voilà pourquoi nous nous trouvons nous-mêmes à présent dans la détressep.

22 Ruben leur rappela : – Ne vous avais-je pas dit : Ne vous rendez pas coupables d’un tel péché envers cet enfantq ! Mais vous ne m’avez pas écouté. Voilà pourquoi nous devons maintenant payer pour sa mortr.

23 Ils ne savaient pass que Joseph les comprenaitt, car il se servait d’un inter­prète pour communiquer avec eux.

24 Joseph s’éloigna et pleurau. Puis il revint vers eux et s’entretint encore avec eux. Il prit Siméonv et le fit incarcérer sous leurs yeuxw.

25 Puis il ordonna qu’on remplisse leurs sacs de bléx, que l’on remette l’argent de chacun dans son sacy et qu’on leur donne des provisionsz pour la routea. Ce qui fut fait.

26 Ils chargèrent leur blé sur leurs ânesb et s’en allèrent.

Le retour au pays de Canaan

27 Arrivés à l’endroit où ils passèrent la nuit, l’un d’eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son ânea et il trouva son argent à l’ouverture de son sacb.

28 – On m’a rendu mon argent, dit-il à ses frères, le voici dans mon sac ! Alors leur cœur vacillac et, saisis de paniqued, ils se dirent les uns aux autres : – Qu’est-ce que Dieu nous a faite ?

29 Lorsqu’ils furent de retour chez leur père Jacob au pays de Canaanf, ils lui racontèrent tout ce qui leur était arrivég.

30 – L’homme qui est le maître du pays nous a parlé durementh, dirent-ils. Il nous a pris pour des espionsi.

31 Nous avons protesté : « Non, nous sommes d’honnêtes gens, nous n’avons jamais été des espionsj.

32 Nous étions douze frères, fils d’un même père ; l’un d’eux n’est plus et le plus jeune est resté avec notre père au pays de Canaank. »

33 Alors l’homme qui est le maître du pays nous a répondu : « Voici comment je saurai que vous êtes d’honnêtes gens : Laissez-moi l’un de vos frères, prenez ce qu’il vous faut pour les besoins de vos familles et partezl !

34 Ramenez-moi votre jeune frère pour que je sache que vous n’êtes pas des espions mais des gens honnêtesm. Alors je vous rendrai votre frèren et vous pourrez circuler librement dans le payso. »

35 Lorsqu’ils vidèrent leurs sacs, chacun d’eux trouva une bourse avec son argentp dans son sac. Eux et leur père virent les bourses avec leur argent et tous furent saisis de crainteq.

36 Jacob leur dit : – Vous voulez me priver de mes enfants : Joseph n’est plus ; Siméon a disparur et vous voulez encore me prendre Benjamins ! C’est sur moit que tout cela retombe !

37 Ruben dit à son père : – Confie-le moiu et je te le ramèneraiv. Si je ne te le ramène pas, tu feras mourir mes deux fils !

38 Mais Jacob répliqua : – Non, mon fils ne partira pas avec vous, car son frère est mortw et c’est le seul qui me reste. S’il lui arrivait malheurx au cours de votre voyage, vous me feriez mourir de douleury à mon grand âgez.