Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Genèse 31

Le départ de Jacob

1 Jacob apprit que les fils de Labanc disaient : – Jacob s’est emparé de tout ce qui appartenait à notre pèred et c’est avec le bien de notre père qu’il s’est acquis toute cette richesse.

2 Il remarqua aussi que l’attitude de Laban envers lui n’était plus comme avante.

3 De plus, l’Eternel lui dit : – Retourne au pays de tes pèresf, auprès de ta parenté, et je serai avec toig.

4 Alors Jacob fit venir Rachel et Léa aux champs où il était avec ses troupeaux

5 et il leur dit : – Je vois que votre père n’a plus envers moi la même attitudeh qu’auparavanti. Mais le Dieu de mon père a été avec moij.

6 Vous savez vous-mêmes que j’ai servi votre père de toutes mes forcesk,

7 tandis que lui m’a trompél : par dix foism, il a changé les conditions de mon salairen. Heureusement, Dieu ne lui a pas permis de me causer du torto.

8 Quand votre père affirmait : « Les bêtes rayées constitue­ront ton salaire », toutes les bêtes met­taient bas des petits rayés. Et quand il affirmait : « Les tachetés seront ton salaire », toutes les bêtes faisaient des petits tachetésp.

9 Ainsi, c’est Dieu qui a pris le bétail de votre pèreq et qui me l’a donnér.

10 En effet, à l’époque où les bêtes s’accouplent, j’ai vu en songes que les béliers qui couvraient les brebis étaient tachetés, rayés ou marquetést.

11 L’*ange de Dieu m’appelau dans ce rêvev : « Jacob ! » Et j’ai répondu : « J’écoutew. »

12 « Lève les yeux, dit-il, et regarde : tous les béliers qui couvrent les brebis sont tachetés, rayés ou marquetésx, car j’ai vu tout ce que te fait Labany.

13 Je suis le Dieu de Béthelz, où tu as répandu de l’huilea sur une pierre dressée en *stèle, et où tu m’as fait un *vœub. Maintenant, lève-toi, quitte ce pays et retourne dans ton pays natalc. »

14 Rachel et Léa lui répondirent :,– Avons-nous encore quelque chose, ou un héritaged, chez notre père ?

15 Ne nous a-t-il pas traitées comme des étran­gèrese puisqu’il nous a vendues ? Et, de plus, il a mangé notre argentf.

16 Par con­séquent, tous les biens que Dieu a sauvés de notre père nous appartiennentg, à nous et à nos enfants. Maintenant, donc, fais tout ce que Dieu t’a demandéh.

17 Alors Jacob se mit en route : il fit monter ses enfants et ses femmes sur les chameauxi ;

18 il emmena tout son bétail et tous les biens qu’il avait acquisj, en particulier, le cheptel qu’il avait amassé pendant son séjour à Paddân-Aramk, pour rentrer chez son père Isaacl au pays de Canaanm.

19 Quant à Laban, il était parti tondre ses moutonsn. En partant, Rachel vola les idoles domestiqueso de son père.

20 Ainsi Jacob partit en cachet­tep de Labanq l’Araméen, sans l’avertirr de son départ.

21 Il s’enfuits avec tout ce qui lui appartenait et traversa l’Euphratet, puis il se dirigea vers les monts de Galaadu.

Jacob rejoint par Laban

22 Le troisième jourv, on avertit Laban que Jacob s’était enfuiw.

23 Il prit avec luix des hommes de sa familley, le poursuivit pendant sept jours et le rattrapa dans les monts de Galaadz.

24 Mais, pendant la nuit, Dieu vint parler à Labana l’Araméen dans un rêve. Il lui ditb : – Garde-toi de dire quoi que ce soit à Jacob, ni en bien ni en malc.

25 Quand Laban atteignit Jacob, celui-ci avait dressé sa tente dans la montagne. Laban et ses hommes s’installèrent eux aussi dans les monts de Galaadd.

26 Laban interpella Jacob : – Qu’est-ce qui t’a prise ? Pourquoi m’as-tu trompéf ? Tu as emmené mes filles comme des captivesg de guerre !

27 Pourquoi t’es-tu enfui en cachette ? Tu m’as trompé au lieu de me prévenirh ! Je t’aurais laissé partir dans la joie avec des chants, au son du tambourini et de la harpej.

28 Tu ne m’as même pas laissé embrasser mes petits-enfants et mes fillesk ! Vraiment, tu as agi de façon stupidea !

29 Je pourrais vous faire du malb, mais le Dieu de votre pèrec m’a parlé la nuit dernière et m’a dit : « Garde-toi de ne rien dire à Jacob ni en bien ni en mald. »

30 Maintenant, si tu es parti parce que tu languissais après la maison de ton pèree, pourquoi as-tu voléf mes dieuxg ?

31 Jacob répliqua : – Je suis parti en cachette parce que j’avais peur que tu ne m’enlèves de force tes fillesh.

32 Quant à celui chez qui tu trouveras tes dieux, il ne vivra pasi. Fouille tout ce que j’ai, en présence de nos gens ! Ce qui t’appartient, reprends-le ! En effet, Jacob ignorait que Rachel avait voléj les idoles domestiques.

33 Laban fouilla la tente de Jacob, celle de Léak, puis celle des deux servantesl, et ne trouva rienm. En sortant de la tente de Léa, il entra dans celle de Rachel.

34 Or Rachel, qui avait pris les idolesn, les avait cachées dans la selleo du chameau et s’était assise dessus. Laban fouillap toute la tente sans rien trouver.

35 Elle dit à son père : – Que mon seigneur ne se fâche pas si je ne peux pas me leverq devant toi car j’ai ce qui arrive habituellement aux femmesr. Il fouilla encore, mais ne trouva pas les idoless.

36 Alors Jacob se mit en colère et fit de violents reproches à Labant : – Quelle faute ai-je commise, s’écria-t-il, qu’ai-je fait de malu pour que tu t’acharnes ainsi contre moiv ?

37 Tu as fouillé toutes mes affaires. Qu’as-tu trouvé de ce qui t’appartientw ? Produis-le ici en présence de mes gens et des tiensx, et qu’ils servent d’arbitres entre nous deuxy.

38 Voilà vingt annéesz que je suis chez toi ; tes brebis et tes chèvres n’ont pas avortéa, et je n’ai jamais mangé les béliers de ton troupeau.

39 Si une bête se faisait déchirer par un fauve, je ne te la rapportais pas : c’est moi qui t’en dédommageais. Tu me réclamais ce qu’on m’avait voléb de jour et ce qui m’avait été volé la nuitc.

40 Le jour, j’étais dévoré par la chaleur ; la nuit, le froid m’empêchait de dormird.

41 Voilà vingt anse que je vis ainsi chez toi : pendant quatorze ans, je t’ai servi pour tes deux fillesf, puis pendant six ans pour ton bétailg ; dix foish, tu as changé les condi­tions de mon salairei.

42 Si le Dieu de mon pèrej, le Dieu d’Abrahamk et celui que redoute Isaacl, n’avait été de mon côtém, tu m’aurais renvoyé aujourd’hui les mains vides. Mais Dieu a vu ma misère et avec quelle peine j’ai travaillén. La nuit dernière, il a prononcé son verdicto.

43 – Ces filles sont mes filles, répondit Laban, ces fils mes fils, ces troupeaux sont miensp et tout ce que tu vois est à moi. Et que puis-je faire aujourd’hui pour mes filles et pour les enfants qu’elles ont mis au monde ?

44 Maintenant donc, viens, concluons une allianceq, toi et moi, et laissons ici un signe qui nous serve de témoinr à tous deux.

45 Alors Jacob prit une pierre et l’érigea en *stèles.

46 Puis il dit aux siens : – Ramassez des pierres ! Ils ramassèrent des pierres, les entassèrentt et, tous ensemble, ils mangèrent là sur ce tas de pierre.

47 Laban le nomma Yegar-Sahadouta (Le tas de pierre du témoignage) et Jacob l’appela Galedu (Le tas de pierre-témoin).

48 Laban déclara : – Ce tas de pierrev sert aujourd’huiw de témoin entre toi et moi. C’est pourquoi on le nomma Galed.

49 On l’appelle aussi Mitspax (Le lieu du guet), car Laban avait dit encore : – Que l’Eternel fasse le guet entre nous deux quand nous nous serons perdus de vue l’un et l’autre.

50 Si tu maltraitesy mes filles et si tu prends d’autres femmes en plus d’elles, ce n’est pas un homme qui nous servira d’arbitre, mais prends-y garde : c’est Dieu qui sera témoinz entre moi et toia.

51 Puis il ajouta : Vois ce tas de pierreb et cette *stèlec que j’ai dressés entre moi et toi.

52 Ce tas de pierres et cette stèle nous serviront de témoinsd. Je ne dois pas dépassere ce tas de pierres et cette stèle dans ta direction, et tu ne dois pas les dépasser dans ma direction avec de mau­vaises intentionsf.

53 Le Dieu d’Abrahamg et le Dieu de Nahorh – c’était le Dieu de leur père – seront jugesi entre nous ! Jacob prêta sermenta par le Dieu que redoutait son père Isaacb.

54 Puis il offrit un sacrificec sur la montagne et invita sa parenté à un repasd. Ils mangèrent donc ensemble et passèrent la nuit sur la montagne.