Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Genèse 27

Isaac bénit Jacob

1 Quand Isaac était devenu vieux, sa vue avait baissé au point qu’il n’y voyait plusi. Un jour, il appela Esaü son fils aînéj et lui dit : – Mon fils ! Celui-ci répondit : – Qu’y a-t-il ?

2 Me voici devenu vieux, reprit Isaac, et je ne sais pas quand je mourraia.

3 Maintenant donc, je te prie, prends tes armes, ton arc et tes flèches, va courir la campagneb et chasse quelque gibier pour moi.

4 Tu m’en apprêteras un de ces bons platsc comme je les aime, tu me le serviras, je mangerai, puis je te donnerai ma bénédictiond avant de mourire.

5 Rébecca écoutait ce qu’Isaac disait à son fils Esaü. Quand celui-ci fut partif chasser dans la campagne pour rapporter du gibier,

6 Rébecca dit à Jacob, son second filsg : – Ecoute, j’ai entendu ton père dire à ton frère Esaü :

7 « Rapporte-moi du gibier ! Tu m’en feras un bon plat, je mangerai et je te donnerai ma bénédiction devant l’Eternel avant de mourirh. »

8 Maintenant donc, mon fils, écoute-moi et fais ce que je vais te direi.

9 Va au troupeau et choisis-moi deux bons chevreauxj, j’en préparerai pour ton père un de ces bons plats comme il les aimek.

10 Tu le lui apporteras, il en mangera, puis il te donnera sa bénédictionl avant de mourir.

11 Jacob répondit à Rébecca, sa mère : – Esaü mon frère est couvert de poilsm et moi pas.

12 Si mon père me touchen, il s’apercevra que j’ai voulu le tromper, si bien que j’attirerai sur moi une malédictiono au lieu d’une bénédiction.

13 Sa mère répliqua : – Dans ce cas, que la malédiction retombe sur moip, mon fils ; fais seule­ment ce que je t’ai ditq. Va me chercher cela.

14 Il alla donc prendre des chevreaux et les apporta à sa mère qui en prépara un bon plat comme son père l’aimaitr.

15 Puis elle choisit les plus beaux habitss d’Esaü, son fils aînét, qui se trouvaient dans la maison, et elle les fit mettre à Jacob, son fils cadet.

16 Elle lui recouvrit, avec la peau des chevreauxu, les mains, les bras et la partie du cou dénudée de poils.

17 Puis elle lui remit le bon plat et le pain qu’elle avait préparés.

18 Jacob entra chez son père et dit : – Mon père ! Celui-ci répondit : – Oui mon fils, qui es-tuv ?

19 Et Jacob dit à son père : – Je suis Esaü, ton fils aînéw. J’ai fait ce que tu m’as demandé. Lève-toi, je te prie, assieds-toi et mange de mon gibierx, pour me donner ensuite ta bénédictiony.

20 Isaac lui demanda : – Comment as-tu fait, mon fils, pour trouver si vite du gibier ? Jacob répondit : – C’est l’Eternel ton Dieu qui l’a menéz sur mon chemin.

21 Isaac dit à Jacob : – Viens un peu plus près, mon fils, que je te touchea pour voir si tu es bien mon fils Esaü.

22 Jacob s’approcha donc d’Isaacb, son père le tâtac et dit : – La voix est celle de Jacob, mais les mains sont celles d’Esaüd.

23 Comme les mains de Jacob étaient couvertes de poils comme celles d’Esaü son frère, son père ne le reconnut pas et il lui donna sa bénédiction.

24 Mais auparavant il lui redemanda : – Es-tu bien mon fils Esaü ? Et Jacob répondit : – Ouie.

25 Alors Isaac lui dit : – Sers-moi donc, que je mange du produit de la chasse de mon fils, pour te donner ensuite ma bénédictionf. Jacob le servit et Isaac mangea. Il lui apporta aussi du vin, que son père but.

26 Puis Isaac, son père, lui dit : – Approche-toi, viens m’embrasser, mon fils.

27 Jacob s’approcha et l’embrassag. Isaac sentit l’odeur de ses habitsh, puis il le bénit en ces termes : Oui, l’odeur de mon fils | est comme la senteur | d’un champ béni par l’Eterneli.

28 Alors que Dieu t’accorde | la roséej qui descend du ciel, | qu’il rende tes terres fertilesk, qu’il te donne avec abondance | du fromentl et du vinm.

29 Que des nations te soient | assujetties, que, devant toi, | des peuples se prosternentn ! Sois le chef de tes frères, que les fils de ta mère | s’inclinent devant toio ! Maudit soit qui te maudira, béni soit qui te bénirap !

Le sort d’Esaü

30 Lorsque Isaac eut fini de bénir Jacob, celui-ci le quitta. Esaü son frère rentra alors de la chasse.

31 Il prépara, lui aussi, un bon plat, l’apporta à son père et lui dit : – Mon père, lève-toi, je te prie, et mange du gibier de ton fils, pour me donner ensuite ta bénédictiona.

32 Isaac lui demanda : – Qui es-tub ? Il répondit : – Je suis ton fils aîné, Esaüc.

33 Alors Isaac, en proie à une vive émotion, se mit à trembler et dit : – Qui est donc celui qui a pris du gibier et me l’a apportéd ? J’ai mangé de tout avant que tu ne viennes et je lui ai donné ma bénédiction ; maintenant il sera bénie.

34 Quand Esaü entendit les paroles de son père, il poussa un grand crif plein d’amertume et supplia son père : – Moi aussi, mon père, bénis-moig !

35 Isaac lui répondit : – Ton frère est venu et il a extorquéh ta bénédiction par rusei.

36 Esaü dit : – Est-ce parce qu’on l’appelle Jacobj (le Trompeur) qu’il m’a trompék par deux fois ? D’abord il a pris mon droit d’aînessel et maintenant voilà qu’il m’enlève ma bénédiction ! Et il ajouta : N’as-tu pas de bénédictionm en réserve pour moi ?

37 Isaac lui répondit : – Voici que j’ai fait de lui ton maître et je lui ai donné tous ses frères pour serviteurs, je l’ai pourvu de blé et de vinn. Que puis-je donc faire pour toi, mon fils ?

38 Esaü dit à son père : – Ne possèdes-tu qu’une seule bénédiction, mon père ? Bénis-moi, moi aussi, mon père ! Et il se mit à pleurer à grands criso.

39 Alors Isaac, son père, réponditp : Vois, tu demeureras | loin des terrains fertiles et loin de la roséeq | qui nous descend du cielr.

40 C’est grâce à ton épée | que tu vivras, quant à ton frères, | tu lui seras assujettit. Mais, errant çà et là, | tu briseras le joug | qu’il fera peser sur ton couu.

La fuite de Jacob

41 Esaü prit Jacobv en hainew à cause de la bénédictionx qu’il avait reçue de son père et il se dit en lui-même : – La mort de mon pèrey n’est pas loin, alors je tueraiz Jacob mon frèrea.

42 On informa Rébecca des propos d’Esaüb, son fils aîné ; elle fit venir Jacob son fils cadet, et lui dit : – Voici que ton frère Esaü veut te tuerc pour se venger de toi.

43 Maintenant donc, mon fils, écoute-moi et fais ce que je te disd : Pars d’ici, fuis chez mon frère Labane, à Harânf.

44 Reste chez lui quelque tempsg, jusqu’à ce que la colère de ton frère s’apaise.

45 Une fois que sa fureur se sera calmée et qu’il aura oublié ce que tu lui as faith, j’enverrai quelqu’un pour te faire reveniri de là-bas. Pourquoi devrais-je vous perdre tous deux en un seul jour ?

46 Rébecca alla dire à Isaac : – Je suis dégoûtée de la vie à cause de ces femmes hittitesj. Si Jacob épouse aussi une des filles de ce paysk, cela ne vaut plus la peine que je vivel.