Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Genèse 24

Le mariage d’Isaac

1 Abraham était un vieillard très âgéy. L’Eternel l’avait béniz en tou­tes chosesa.

2 Il dit à son serviteur le plus ancienb qui administrait tous ses biensc : – Place ta main sous ma cuissed

3 et jure-moie par l’Eternel, le Dieu du cielf et le Dieu de la terreg, que tu ne prendras pas pour mon filsh une femme parmi les filles des Cananéensa, au milieu desquelsb j’habite,

4 mais que tu iras dans mon pays, au sein de ma parentéc, prendre une femme pour mon fils Isaacd.

5 Le serviteur lui répondit : – Peut-être cette femme ne voudra-t-elle pas me suivre dans ce pays-cie. Devrai-je alors ramener ton fils dans le pays d’où tu es partif ?

6 – Garde-toi bien de ramener mon fils là-basg, lui dit Abraham.

7 L’Eternel, le Dieu du cielh qui m’a fait quitter ma famille et le paysi où elle s’était établie, qui m’a parlé et m’a promis par serment de donner ce pays-cij à ma descendancek, te fera précéderl par son *ange pour que tu puisses emmener de là-bas une femme pour mon fils.

8 Si cette femme ne consent pas à te suivre, tu seras dégagé du sermentm que je te demande de prêter ; mais quoi qu’il arrive, tu ne ramèneras pas mon fils là-basn.

9 Alors le serviteur mit sa main sous la cuisseo d’Abraham son maîtrep et lui jura d’exécuter ses ordres.

10 Par la suite, il prit dix chameauxq de son maître et partit en emportant toutes sortes de biens excellentsr appartenant à son maître. Il prit la direction de la Haute-Mésopotamies, du côté de la ville où habitait Nahort.

11 Arrivé là-bas, il fit s’agenouiller les chameaux près d’un puitsu, à l’extérieur de la ville. C’était le soir, au moment où les femmes sortent pour puiser de l’eauv.

12 Alors il pria : – Eternel, Dieu d’Abraham mon maîtrew, veuille témoigner ta bontéx à mon maître en me faisant rencontrery aujour-d’hui celle que je cherche.

13 Voici, je me tiens près de la source et les filles des habitants de la ville vont venir puiser de l’eauz.

14 Que celle à qui je dirai : « S’il te plaît, penche ta cruche pour me donner à boire » et qui me répondra : « Boisa, et je vais aussi faire boire tes chameauxb », soit celle que tu destines à ton serviteur Isaacc. Ainsi je sauraid que tu témoignes de la bonté à mon maître.

15 Il n’avait pas encore fini de parlere, que Rébecca arrivaf, la cruche sur l’épaule. C’était la fille de Betouelg, fils de Milkah et de Nahori, le frère d’Abraham.

16 La jeune fille était très bellej ; elle était viergek, aucun homme ne s’était encore uni à elle. Elle descendit à la source, rem­plit sa cruche et remonta.

17 Alors le serviteur courut à sa rencontre et lui dit : – S’il te plaît, laisse-moi boire un peu d’eau de ta cruchel.

18 Elle répondit : – Bois, mon seigneurm ! Et elle s’empressa de descendre la cru­che de son épaule pour la prendre dans ses mains et de lui donner à boire.

19 Après quoi, elle lui dit : – Je vais aussi puiser de l’eau pour tes chameauxn, jusqu’à ce qu’ils aient assez buo.

20 Elle s’empressa de vider sa cruche dans l’abreuvoir, courut encore au puits et puisa de l’eau pour tous les chameauxp !

21 Le serviteur, étonné, l’observait sans dire un mot pour voir si, oui ou non, l’Eternel faisait réussir son voyageq.

22 Quand les chameaux eurent fini de boire, il prit un anneau d’orr d’environ six grammes ainsi que deux braceletss d’or pesant chacun plus de cent grammes qu’il passa aux poignets de la jeune fille.

23 Puis il lui demanda : – De qui es-tu la fillet ? Dis-le moi, s’il te plaît. Y a-t-il dans la maison de ton père de la place pour que nous puissions y passer la nuitu ?

24 Elle lui répondit : – Je suis une fille de Betouel, le fils de Milka et de Nahorv.

25 Puis elle ajouta : Il y a chez nous de la paille et du fourragew en abondance et toute la place pour vous logerx.

26 Alors le serviteur s’inclina pour se prosterner devant l’Eternely.

27 Il dit : – Loué soit l’Eternelz, le Dieu d’Abraham mon maîtrea, qui n’a cessé de témoigner sa bonté et sa fidélitéb à mon maître. Il m’a conduit dans mon voyagec jusque dans la parentéd de mon maître.

28 La jeune fille courut chez sa mère raconter tout ce qui s’était passée.

29 Rébecca avait un frère nommé Labana. Celui-ci se précipita au dehors et courut rejoindre le serviteur près de la source.

30 Car il avait vu l’anneaub et les bracelets aux poignets de sa sœur et il avait entendu Rébecca raconter ce que l’homme lui avait dit ; il alla donc trouver le serviteur qui se tenait avec les chameaux près de la source.

31 Il lui dit : – Viens chez nous, homme béni de l’Eternelc. Pourquoi restes-tu dehors ? J’ai préparé la maison et fait de la place pour tes chameaux.

32 Alors le serviteur entra dans la mai­son et Laban fit décharger les chameaux et leur fit donner de la paille et du fourraged. Il fit apporter aussi de l’eau pour lui laver les piedse ainsi qu’aux hommes qui l’accompagnaient.

33 Puis il leur servit le repas, mais le serviteur prit la parole : – Je ne mangerai pas avant d’avoir dit ce que j’ai à dire. – Eh bien, parle ! lui dit Laban.

34 – Je suis le serviteurf d’Abraham, dit-il.

35 L’Eternel a richementg béni mon maîtreh et il a fait de lui un homme impor­tanti. Il lui a donné des moutons, des chè­vres et des bovins, de l’argent et de l’or, des serviteurs et des servantes, des cha­meaux et des ânesj.

36 Dans ses vieux joursk, Sara, la femme de mon maître, lui a donné un fils à qui il a fait don de tout ce qu’il possèdel.

37 Or, mon maître m’a fait prêter sermentm en disant : « Tu ne feras pas épouser à mon fils une Cananéenne du pays où j’habiten.

38 Mais tu te rendras dans la famille de mon père, et c’est là que tu prendras une femme pour mon filso. »

39 J’ai répondu à mon maître : « Peut-être la femme ne voudra-t-elle pas me suivrep. »

40 Il m’a dit alors : « J’ai toujours vécu selon la volontéq de l’Eternel ; il enverra son *anger avec toi et fera réussirs ton voyage pour que tu trouves une femme pour mon fils dans ma parenté, dans la famille de mon pèret.

41 Une fois que tu te seras rendu dans ma parenté, si l’on refuse de laisser partir la jeune fille, alors tu seras dégagé du sermentu que je t’impose. »

42 Or, aujourd’hui, quand je suis arrivé à la source, j’ai prié : Eternel, Dieu de mon maître Abraham, veuille faire réussir le voyagev que j’ai entrepris.

43 Je me tiens près de la sourcew ; la jeune fillex qui sortira pour puiser de l’eau, à qui je demanderai de me donner à boire un peu d’eau de sa cruchey,

44 et qui me répondra : « Bois, puis je puiserai aussi de l’eau pour tes chameaux », qu’elle soit la femme que tu destines au fils de mon maîtrez.

45 Je n’avais pas encore fini de prier en moi-mêmea, que Rébecca est sortie, une cruche sur l’épauleb. Elle est descendue à la source et a puisé de l’eau. Je lui ai demandé : « S’il te plaît, donne-moi à boirec. »

46 Elle s’est empressée de descendre sa cruche de l’épaule et m’a dit : « Bois, et je donnerai aussi à boired à tes chameaux. » J’ai donc bu, et elle a aussi donné à boire aux chameauxe.

47 Puis je lui ai demandé : « De qui es-tu la fille ?f » Elle m’a répondu : « Je suis la fille de Betouelg, le fils de Nahor et de Milkah. » Alors j’ai mis un anneau à son nezi et j’ai passé des bracelets à ses poignetsj.

48 Ensuite, je me suis incliné pour me prosterner devant l’Eternelk, et j’ai loué l’Eternel, le Dieu de mon maître Abrahaml, de m’avoir conduit sur le bon chemin chez la petite-nièce de mon maître, afin que je la ramène pour son filsm.

49 Et maintenant, si vous voulez témoigner une véritable bienveillancen à mon maître, dites-le moi. Sinon, dites-le aussi pour que je me tourne d’un autre côté.

50 Laban et Betouelo répondirent : – Tout cela vient de l’Eternelp. Que pourrions-nous dire de plusq en bien ou en mal ?

51 Voici Rébecca : elle est là, devant toi. Prends-la, emmène-la et donne-la comme épouse au fils de ton maître, comme l’Eternel en a décidér.

52 Lorsque le serviteur d’Abraham entendit ces paroles, il se prosterna jusqu’à terre devant l’Eternels.

53 Puis il sortit des objets d’argent et d’or et des vêtementst pour les donner à Rébecca ; il fit aussi de riches présentsu à son frère et à sa mère.

54 Après cela, lui et ses compagnons mangèrent et burent, puis ils pas­sèrent la nuit dans la maison. Le lendemain matin tôt, il dit : – Laissez-moi retournerv chez mon maître.

55 Le frère et la mère de Rébecca répondirent : – Que la jeune fille reste encore quelques joursw avec nous ; dans une dizaine de jours, tu partiras avec elle.

56 Mais il plaida : – Ne me retardez pasx, puisque l’Eternel a fait réussiry mon voyage. Laissez-moi partir de suitez pour retourner chez mon maître.

57 – Appelons la jeune fille, dirent-ils, et demandons-lui son avisa.

58 Ils appelèrent donc Rébecca et lui demandèrent : – Veux-tu partir avec cet homme ? Elle répondit : – Ouib.

59 Alors ils firent leurs adieux à Rébeccac leur sœur, à sa nourriced et au serviteur d’Abraham ainsi qu’à ses compagnons.

60 Ils bénirenta Rébecca et lui dirent : Toi, notre sœur, | puisses-tu devenir la mère | de milliers de milliersbet que ta descendance se rende maître | de tous ses ennemisc !

61 Alors Rébecca et ses servantesd se levèrent et montèrent sur les chameaux pour suivre le serviteur. C’est ainsi que le serviteur emmena Rébecca avec lui.

62 Isaac s’était établi dans la région du *Négueve et il revenait du puits de Lachaï-Roïf.

63 Le soir, il était sorti seul dans les champs pour se promenerg. Levant les yeuxh, il aperçut au loin des chameaux qui venaient vers lui.

64 Rébecca aussi leva les yeux, elle vit Isaac et sauta à bas du chameaui.

65 Elle demanda au serviteur : – Qui est cet homme qui vient à notre rencontre dans la campagne ? Le serviteur répondit : – C’est mon maître. Alors elle prit son voilej et se couvrit le visage.

66 Le serviteur raconta à Isaac tout ce qu’il avait faitk

67 Là-dessus, Isaac conduisit Rébecca dans la tentel de Saram, sa mère ; il la prit pour femmen et il l’aimao. C’est ainsi qu’il fut consolé de la mort de sa mère.