Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Genèse 18

« Tu auras un fils »

1 L’Éternel apparut à Abrahamc près des chênes de Mamréd. Abraham était assis à l’entréee de sa tente. C’était l’heure de la forte chaleur.

2 Il regardaf et aperçut soudain trois hommesg qui se tenaient à quelque distance de lui. Dès qu’il les vit, il courut à leur rencontre depuis l’entrée de sa tente et se prosternah jusqu’à terre.

3 Mes seigneurs, leur dit-il, faites-moi la faveuri de ne pas passer près de chez votre serviteur sans vous arrêterj !

4 Permettez-moi d’aller chercher un peu d’eau pour que vous vous laviez les piedsk, puis vous vous reposerez là sous cet arbre.

5 Je vous apporterai un morceau de painl et vous reprendrez des forces avant de poursuivre votre chemin puisque vous êtes passés si près de chez votre serviteur. Ils répondirent : – Très bien, fais comme tu as dit !

6 Abraham se dépêcha d’entrer dans sa tente et de dire à Sara : – Pétris vite trois mesures de fleur de farine, et fais-en des galettesm.

7 Puis il courut au troupeau et choisit un veau grasn à la chair bien tendre, il l’amena à un serviteur qui se hâta de l’apprêtero.

8 Il prit du fromagep et du laitq avec la viande qu’il avait fait apprê­ter, et les apporta aux trois hommesr. Abraham se tint auprès d’eux pendant qu’ils mangeaients sous l’arbre.

9 Après cela, ils lui demandèrent : – Où est Sarat, ta femme ? – Elle est là dans la tenteu, leur répondit-il.

10 Puis l’Eternel lui dit : – L’an prochainv, à la même époque, je ne manquerai pas de revenir chez toi, et ta femme Sara aura un filsw. Derrière lui, à l’entrée de la tente, Sara entendit ces paroles.

11 Or, Abraham et Sara étaient tous deux très âgésa et Sara avait depuis longtemps dépassé l’âge d’avoir des enfantsb.

12 Alors Sara ritc en elle-même en se disant : – Maintenant, vieille comme je suis, aurais-je encore du plaisir ? Mon mari aussid est un vieillard.

13 Alors l’Eternel dit à Abraham : – Pourquoi donc Sara a-t-elle ri en se disant : « Peut-il être vrai que j’aurai un enfant, âgée comme je suise ? »

14 Y a-t-il quoi que ce soit de trop extraordinaire pour l’Eternelf ? L’an prochaing, à l’époque où je repasserai chez toi, Sara aura un filsh.

15 Saisie de crainte, Sara mentit : – Je n’ai pas ri, dit-elle. – Si ! tu as bel et bien rii, répliqua l’Eternel.

16 Puis ces hommesj se remirent en route en prenant la direction de Sodome. Abraham les accompagna pour prendre congé d’eux.

17 L’Eternel se dit alors : – Cacherai-je à Abrahamk ce que je vais fairel ?

18 Il deviendra l’ancêtre d’une grande et puissante nationm et une source de bénédictions pour tous les peuples de la terre.

19 Car je l’ai choisin pour qu’il prescrive à ses descendantso et à tous les siens après lui de faire la volonté de l’Eternelp, en faisant ce qui est juste et droitq ; ainsi j’accomplirai les promessesr que je lui ai faites.

Abraham prie pour Sodome

20 Alors l’Eternel dit à Abraham :– De graves accusationss contre Sodomet et Gomorrhe sont montées jusqu’à moi : leur perversité est énormeu.

21 Je veux y descendre pour voirv si leur conduite est vraiment conforme à ce que j’entends dire. Et si ce n’est pas le cas, je le saurai.

22 Là-dessus, ces hommes partirentw en direction de Sodomex, tandis qu’Abraham continuait à se tenir en présence de l’Eternely.

23 Il s’approcha et ditz : – Vas-tu vraiment faire périr le juste avec le coupablea ?

24 Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville ; vas-tu aussi les faire périr ? Ne pardonneras-tu pas à la ville à cause de ces cinquante jus­tes qui sont au milieu d’elleb ?

25 Tu ne peux pas faire celac ! Tu ne peux pas traiter de la même manière le justed et le coupablee et faire mourir le juste avec le *méchant ! Toi qui jugesf la terre entière, n’agirais-tu pas selon le droitg ?

26 L’Eternel lui répondit : – Si je trouve à Sodome cinquante jus­tes, je pardonnerai à toute la ville à cause d’euxh.

27 Abraham reprit : – Je ne suis que poussière et cendrei, et pourtant j’ai osé parler à mon Seigneur.

28 Peut-être que des cinquante justes, il en manquera cinq. A cause de ces cinq hommes en moins, vas-tu détruire toute la villej ? Dieu répondit : – Non, je ne la détruirai pas si j’y trouve quarante-cinq justes.

29 Abraham reprit à nouveau la parole et dit : – Peut-être ne s’y trouvera-t-il que quarante justes ? Et Dieu dit : – A cause de ces quarante, je ne la détruirai pas.

30 Abraham poursuivit : – Que mon Seigneur ne se fâche pasa si j’insiste. Peut-être n’y aura-t-il que trente justes ? Et Dieu dit : – Si j’en trouve trente, je ne détruirai pas la ville.

31 Abraham reprit : – Voilà que j’ai osé parler à mon Seigneurb. Mais peut-être s’en trouvera-t-il seulement vingt. Et Dieu répondit : – A cause de ces vingt, je ne détruirai pas la ville.

32 Abraham dit : – Que mon Seigneur ne se mette pas en colère, et je parlerai une dernière foisc. Peut-être ne s’y trouvera-t-il que dix justes. Et Dieu dit : – A cause de ces dixd, je ne détruirai pas Sodome.

33 Quand il eut fini de s’entretenire avec Abraham, l’Eternel s’en allaf et Abraham retourna chez lui.