Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Galates 4

LA PREUVE PAR L’ÉCRITURE

Par la Loi ou par la foi ?

1 Illustrons ce que je veux dire. Aussi longtemps que l’héritier est un enfant, il ne se distingue en rien d’un esclave. Bien qu’il soit le propriétaire de tout le patrimoine,

2 il reste soumis à l’autorité de tuteurs et d’intendants jusqu’au terme fixé par son pèrea.

3 Nous aussi, lorsque nous étions des enfants, nous étions de même asservisb aux principes élémentaires qui régissent la vie dans ce mondec.

4 Mais, lorsque le moment fixé par Dieu est arrivéd, il a envoyé son Filse, né d’une femmef et placé par sa naissance sous le régime de la *Loig,

5 pour libérerh ceux qui étaient soumis à ce régime. Il nous a ainsi permis d’être adoptési par Dieu comme ses filsj.

6 Puisque vous êtes bien ses fils, Dieu a envoyé dans nos cœursk l’Esprit de son Filsl qui crie : Abba, c’est-à-dire « Pèrem ».

7 Ainsi donc, tu n’es plus esclave, mais fils, et, puisque tu es fils, tu es héritiern des biens promis, grâce à Dieu.

8 Mais autrefois, vous ne connaissiez pas Dieuo, c’est pourquoi vous serviez comme des esclavesp des divinités qui, en réalité, ne sont pas Dieuq.

9 A présent, vous connaissez Dieu. Bien plus : Dieu vous a reconnus comme siensr. Comment se peut-il alors que vous retourniez à ces principes élémentaires sans pouvoir ni valeur, pour en devenir à nouveaus les esclavest ?

10 Vous observez les jours spéciaux, les nouvelles lunes, certaines saisons et certaines annéesu !

11 Ah ! je crains fort que toute la peine que je me suis donnée pour vous n’ait été inutilev.

LA LIBERTÉ DU CHRIST ET LA VIE PAR L’ESPRIT

Contre les adversaires de l’Evangile

Le souci de Paul pour les Galates

12 Mes frèresw, je vous en suppliex, devenez comme moi. Ne me suis-je pas moi-même rendu semblable à vous ? Vous ne m’avez causé aucun tort.

13 Vous vous en souvenez, n’est-ce pas ? C’est une maladiey qui m’a donné l’occasion de vous annoncer l’Evangile pour la première fois.

14 Vous auriez pu être tentés de me mépriser ou de me repousser à cause de mon infirmité. Mais vous ne l’avez pas fait ! Au contraire, vous m’avez accueilli comme si j’avais été un *ange de Dieuz, ou même Jésus-Christ en personnea.

15 Qu’est devenu votre bonheura d’alors ? Car je l’atteste, si la chose avait été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.

16 Suis-je donc maintenant devenu votre ennemi parce que je vous dis la véritéb ?

17 Croyez-moi, ces gens-là déploient un grand zèle autour de vous, mais leurs intentions ne sont pas bonnes : ils veulent vous détacher de moi pour que vous soyez zélés pour euxc.

18 C’est très beau de faire preuve de zèle pour une bonne cause, pourvu que ce soit de manière constanted et non seulement lorsque je suis parmi vouse.

19 Vous êtes mes enfantsf, et j’endure pour vous une fois encore les douleurs de l’enfantement jusqu’à ce que le Christ soit formé en vousg.

20 Je voudrais tellement être au milieu de vous en ce moment et vous parler sur un autre ton. Car je suis inquiet à votre sujeth.

Choisir entre l’alliance de l’esclavage et l’alliance de la liberté

21 Dites-moi, vous qui voulez vivre sous le régime de la *Loi, ne comprenez-vous pas ce que déclare la Loii ?

22 Il y est écrit qu’*Abraham a eu deux fils, l’un d’une esclavej, et l’autre d’une femme librek.

23 Le fils de l’esclave a été conçu de manière purement humainel. Alors que le fils de la femme libre a été donné à *Abraham en vertu d’une promesse divinem.

24 Interprétons cela comme une image : ces deux femmes représentent deux *alliances. L’une de ces alliances, conclue sur le mont Sinaï, donne naissance à des enfants esclaves, c’est Agar qui la représente.

25 Certes, cette « Agar Mont Sinaï » est en Arabie, mais elle correspond à la *Jérusalem actuelle, car celle-ci vit dans l’esclavage avec tous ses enfants.

26 Mais la Jérusalem d’en hautn est libre. C’est elle qui est notre mère.

27 Car il est écrit : Réjouis-toi, femme stérile, toi qui n’a pas connu les douleurs de l’enfantement, pousse des cris de joie, toi qui ignores les douleurs de l’enfantement. Car les enfants de la délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme mariéea.

28 Or vous, frères, vous êtes les enfants de la promesseb, comme *Isaac.

29 Mais, autrefois, le fils conçu de manière simplement humainec persécutait le fils né par l’intervention de l’Espritd, et il en est de même aujourd’hui.

30 Or, que dit l’Ecriture ? Renvoie l’esclave avec son fils, car le fils de l’esclave n’aura aucune part à l’héritage avec le fils de la femme libree.

31 Ainsi, mes frères, nous ne sommes pas les enfants d’une esclavef, mais de la femme libreg.