Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Galates 3

LA PREUVE PAR L’ÉCRITURE

Par la Loi ou par la foi ?

1 O Galatesu insensésv ! Qui vous a envoûtésw ainsi ? Pourtant, la mort de Jésus-Christ sur la croixx a été clairement dépeinte à vos yeux.

2 Je ne vous poserai qu’une seule question : A quel titre avez-vous reçu le Saint-Esprity ? Est-ce parce que vous avez accompli la Loiz, ou parce que vous avez accueilli avec foia la Bonne Nouvelle que vous avez entendueb ?

3 Manquez-vous à ce point d’intelligence ? Après avoir commencé par l’Esprit de Dieu, est-ce en comptant sur vos propres ressources que vous allez parvenir à la perfection ?

4 Avez-vous fait tant d’expériences pour riena ? Si encore, c’était pour rien !

5 Voyons ! Lorsque Dieu vous donne son Esprit et qu’il accomplit parmi vousb des miraclesc, le fait-il parce que vous obéissez à la *Loi ou parce que vous accueillez avec foi la Bonne Nouvelle que vous avez entendued ?

L’exemple d’Abraham

6 Or, il en a déjà été ainsi pour *Abraham, car l’Ecriture déclare à son sujet : Il a eu *confiance en Dieu et Dieu, en portant sa foi à son crédit, l’a déclaré justee.

7 Comprenez-le donc : seuls ceux qui placent leur confiance en Dieuf sont les fils d’Abrahamg.

8 De plus, l’Ecriture prévoyait que Dieu déclarerait les non-Juifs justes s’ils avaient la foih. C’est pourquoi elle a annoncé par avance cette bonne nouvelle à Abraham : Tu seras une source de bénédictions pour toutes les nationsi.

9 Ainsi, tous ceux qui font confiance à Dieuj, comme Abraham lui a fait confiancek, ont part à la bénédiction avec lui.

10 En effet, ceux qui comptent sur leur obéissance à la *Loil tombent sous le coup de la malédictionm, car il est écrit : Maudit soit l’homme qui n’obéit pas continuellement à tout ce qui est écrit dans le livre de la Loin.

11 Il est d’ailleurs évident que personne ne sera déclaré juste devant Dieu grâce à son obéissance à la Loio, puisque l’Ecriture déclare : Le juste vivra par la foip.

12 Or, le régime de la Loi ne fait pas dépendre de la foi la justice de l’homme devant Dieu. Au contraire, il obéit à cet autre principe : C’est en accomplissant tous ces commandements que l’on obtient la vieq.

13 Le Christ nous a libérés de la malédiction que la Loir faisait peser sur nous en prenant la malédiction sur lui, à notre place. Il est, en effet, écrit : Maudit est quiconque est pendu au gibets.

14 Jésus-Christ l’a fait pour que, grâce à luit, la bénédiction d’Abraham s’étende aux non-Juifs et que nous recevions, par la foi, l’Espritu que Dieu avait promisv.

La Loi et la promesse

15 Mes frèresw, prenons un exemple de la vie ordinaire. Lorsqu’un homme a rédigé son testament en bonne et due forme, personne ne peut l’annuler ou y ajouter quoi que ce soit.

16 Or, c’est à *Abraham et à sa descendancex que Dieu a fait ses promesses. Il n’est pas dit : « et à ses descendances », comme s’il devait y avoir plusieurs lignées pour bénéficier de ces promesses. A ta descendancey ne désigne qu’une seule descendance, et c’est le Christ.

17 Eh bien, je dis ceci : une *alliance a été conclue par Dieu en bonne et due forme à la manière d’un testament ; la *Loi est survenue quatre cent trente ansa plus tard : elle ne peut donc pas annulerb cette alliance et réduire par là même la promesse à néant.

18 En effet, si l’héritage du salut dépend de l’accomplissement de la Loi, il ne repose plus sur la promessec. Or, c’est bien par une promesse que Dieu a accordé sa faveur à *Abraham.

19 Mais alors, pourquoi la Loi ? Elle a été ajoutée pour mettre en évidence la désobéissanced des hommes à l’ordre divin, et le régime qu’elle a instauré devait rester en vigueur jusqu’à la venue de la descendancee d’Abraham que la promesse concernait. Cette Loi a été promulguée par l’intermédiaire d’*angesf et par le moyen d’un médiateurg, *Moïse.

20 Or s’il y a eu un médiateurh, c’est qu’il y avait plus d’une partie en cause. Mais pour la promesse, Dieu seuli est en cause.

21 La *Loi irait-elle donc à l’encontre des promesses divines ? Certainement pasj ! Ah ! sans doute, si nous avions reçu une *loik qui puisse procurer la vie aux hommes, alors nous pourrions être justes devant Dieu sous le régime de cette loi.

22 Mais voici le verdict de l’Ecriture : l’humanité entière se trouve prisonnière de sa culpabilitél devant Dieu afin que le don promis par Dieu soit accordé aux croyantsm au moyen de leur foi en Jésus-Christ.

La foi et l’héritage des biens promis

23 Avant que soit instauré le régime de la foi, nous étions emprisonnésn par la *Loio et sous sa surveillance, dans l’attente du régime de la foi qui devait être révéléep.

24 Ainsi, la Loi a été comme un gardien chargé de nous conduire au Christq pour que nous soyons déclarés justes devant Dieu par la foir.

25 Mais depuis que le régime de la foi a été instauré, nous ne sommes plus soumis à ce gardiens.

26 Maintenant, par la foi en Jésus-Christ, vous êtes tous fils de Dieut.

27 Car vous tous qui avez été baptisés pour le Christu, vous vous êtes revêtus du Christv.

28 Il n’y a donc plus de différence entre les Juifs et les non-Juifs, entre les esclaves et les hommes libresw, entre les hommes et les femmesx. Unis à Jésus-Christ, vous êtes tous uny.

29 Si vous lui appartenezz, vous êtes la descendance d’*Abrahama et donc, aussi, les héritiersb des biens que Dieu a promisc à Abraham.