Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Ézéchiel 19

La complainte sur les princes d’Israël

1 Et toi, entonne une complainteh sur les princesi d’Israël, et dis :

2 « Ah ! Quelle lionnej était ta mère, parmi les lions ! Elle était étendue | au milieu des lionceaux et elle élevait ses petitsk.

3 Elle éduqua | tout particulièrement l’un d’entre eux. Il devint un jeune lion et il apprit | à déchirer sa proie ; il dévora des hommes.

4 Les nations étrangères | ont entendu parler de lui, il fut pris dans leur fosse et on l’emmena en Egyptel, avec des crochetsm aux narines.

5 « Alors la lionne vit que toute son attente | avait été déçue ; dès lors elle choisit | un autre lionceaun et elle en fit un jeune liono.

6 Il se mit à rôder | avec les autres lions, il devint un jeune lion et il apprit | à déchirer sa proie ; il dévorap des hommes.

7 Il ruinaq leurs palais et détruisit leurs villes, le pays tout entier | et tous ses habitants | furent terrorisés en l’entendant rugir.

8 Cependant les nationsr | des pays d’alentour se mirent contre lui et tendirent sur lui | leurs filetss pour le prendre : il fut pris dans leur fosset.

9 Puis on le mit en cage, | des crochetsu aux narines, et on le conduisit | au roi de Babylonev, et on l’emprisonna | dans une forteresse pour qu’on n’entende plus | tous ses rugissementsw sur les monts d’Israëlx.

La complainte de la vigne

10 « Ta mère ressemblait | à une vigney plantée au bord de l’eauz | au temps de ton repos. Elle donnait du fruit | et poussait du feuillage, grâce à l’eau abondantea.

11 « Il lui poussa des branches | qui étaient vigoureuses et devinrent des sceptres | de souverains. Sa taille s’éleva | entre l’épais feuillage, elle frappait la vue | par sa grandeur et ses nombreux sarmentsb.

12 Mais elle a été arrachéea | avec fureur, on l’a jetée par terre. Le vent d’orientb l’a desséchée | et ses fruits sont tombés, ses rameaux vigoureux | se sont flétris, le feu les a brûlésc.

13 La voici maintenant | transplantée au désertd et la terre aridee, | sur un sol desséché.

14 Un feu a jailli de ses branches et dévoréf sarments et fruits. Il ne poussera plus | de rameaux vigoureux : plus de sceptre royalg, c’est là une complainteh, | à chanter comme telle. »