Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Exode 18

La visite de Jéthro

1 Jéthrob, prêtre de Madianc et beau-père de Moïse, apprit tout ce que Dieu avait fait en faveur de Moïse et d’Israël son peuple, il apprit comment Dieu avait fait sortir les Israé­litesd d’Egypte.

2 Alors il emmena Séphorae, la femme de Moïse, que celui-ci avait précédemment laissé repartir chez elle,

3 ainsi que les deux filsf de Séphora. L’aîné s’appelait Guershom (Emigré en ces lieux) parce que Moïse avait dit : « Je suis un émigré dans une terre étrangèrea ».

4 Il avait nommé le cadet Eliézerb (Mon Dieu me secourtc) en disant : « Le Dieu de mon père m’a secouru et m’a délivré de l’épée du pharaon. »

5 Jéthro se rendit donc auprès de Moïse, dans le désert, avec la femme et les fils de Moïse, près de la montagne de Dieud où Moïse avait dressé son camp.

6 Il lui fit annoncer : – Moi, Jéthro, ton beau-père, je viens te rendre visite avec ta femme et tes deux fils.

7 Moïse sortit à la rencontre de son beau-père, se prosternae devant lui et l’embrassaf. Ils prirent réciproquement de leurs nouvellesg, puis entrèrent sous la tente.

8 Moïse raconta à son beau-père tout ce que l’Eternel avait fait au pharaon et aux Egyptiens pour délivrer Israël ; il lui parla aussi de toutes les difficultésh qu’ils avaient rencontrées en chemin, et lui dit comment l’Eternel les en avait déli­vrési.

9 Jéthro se réjouit de tout le bienj que l’Eternel avait fait à Israël qu’il avait délivré des Egyptiens.

10 – Loué soit l’Eternelk, s’écria-t-il, qui vous a délivrés des Egyptiens et du pha­raon, qui a libéré le peuple de la domina­tion des Egyptiens.

11 A présent, je reconnais que l’Eternel est plus grand que tous les dieuxl, car il l’a montré alors qu’on tyrannisaitm les Israélites.

12 Puis Jéthro, beau-père de Moïsen, offrit à Dieu un *holocausteo et des sacri­ficesp. Aaron et tous les responsables d’Israël vinrent partager le repas sacréq avec le beau-père de Moïse en présence de Dieur.

Le conseil de Jéthro

13 Le lendemain, Moïse siégea pour rendre justice au peuple. Du matin au soir, les gens se tinrent devant lui.

14 Lorsque le beau-père de Moïse vit toute la peine que celui-ci se donnait pour le peuple, il lui dit : – Pourquoi agis-tu de cette façon pour traiter les affaires du peuple ? Pourquoi sièges-tu seul et pourquoi tout ce monde attend-il debout du matin au soir pour se présenter devant toi ?

15 Moïse lui répondit : – C’est que les gens viennent me trou­ver pour consulter Dieus.

16 Lorsqu’ils ont un différendt, ils viennent à moi, et je sers d’arbitre entre les parties ; je leur fais con­naître les ordonnances et les lois de Dieuu.

17 Le beau-père de Moïse lui dit : – Ta façon de faire n’est pas bonne.

18 Tu finiras, à coup sûr, par t’épuiser – toi et le peuple qui est avec toi – car la tâche dépasse tes forces. Tu ne peux pas l’accomplir seulv.

19 Maintenant écoute le conseil que je vais te donner, et que Dieu te vienne en aidew. Ton rôle est de repré­senter le peuple auprès de Dieu et de por­ter les litiges devant luix.

20 Tu dois aussi leur communiquer ses ordonnances et ses loisy, leur enseigner la voie à suivrez et la conduite à tenira.

21 Pour le reste, choisis parmi le peuple des hommes capablesb, attachés à Dieuc, respectueux de la vérité, incorruptiblesd ; tu les placeras à la tête du peuple comme chefse de « milliers », chefs de « centaines », chefs de « cinquantaines » et chefs de « dizaines ».

22 Ils seront en tout temps à la disposition du peuple pour juger les affaires ordinaires et ils ne porte­ront devant toi que les affaires importan­tesf, mais ils jugeront eux-mêmes les cas faciles à régler. Allège ainsi ta charge ! Qu’ils la portent avec toig !

23 Si tu agis comme je te le conseille et que Dieu te dirige, tu pourras tenir bon et tous ces gens rentreront en paix chez eux.

24 Moïse suivit le conseil de son beau-père et fit tout ce que celui-ci lui avait sug­géréh.

25 Il choisit dans tout Israël des hommes capables et les plaça à la tête du peuplei comme chefs de « milliers », de « centaines », de « cinquantaines » et de « dizaines »j.

26 Ils étaient constamment à la disposition du peuple pour rendre la justicek, réglant eux-mêmes les cas facilesl et portant devant Moïse les affaires diffi­cilesm.

27 Moïse prit congé de son beau-père qui reprit le chemin de son paysn.