Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Esther 8

Le nouvel édit

1 Ce même jour, l’empereur Xerxès fit don à l’impératrice Esther de tous les biens de Hamank, le persécuteur des Juifs, et Mardochée fut introduit en présence de l’empereur, car Esther avait révélé quel était son lien de parenté avec elle.

2 Alors l’empereur retira de son doigt l’anneaul qu’il avait repris à Haman et il le donna à Mardochée. Esther le chargea de gérer les biensm de Haman.

3 Puis Esther parla de nouveau à l’empereur. Elle se jeta à ses pieds, et le supplia en pleurant de réduire à néant le mal organisé par Haman d’Agagn, et les projets qu’il avait formés contre les Juifs.

4 L’empereur tendit le sceptre d’oro à Esther. Alors elle se releva et se tint debout devant lui.

5 Si l’empereur le veut bien, dit-elle, et si vraiment j’ai obtenu sa faveurp, si ma demande lui paraît convenable et s’il trouve plaisir en moi, qu’il veuille bien révoquer par écrit les lettres conçues par Haman, fils d’Hammedata l’Agaguite, et qu’il avait rédigées dans le but de faire périr les Juifs qui vivent dans toutes les provinces de l’empire.

6 En effet, comment pourrais-je supporter de voir le malheur s’abattre sur mon peuple ? Oui, comment pourrais-je supporter la vue de la disparition de ma raceq ?

7 L’empereur Xerxès répondit à l’impératrice Esther et au Juif Mardochée : – En ce qui me concerne, j’ai déjà donné à Esther les biens de Haman, et lui, je l’ai fait pendrer à la potence parce qu’il voulait porter la main sur les Juifs.

8 Vous, maintenant, rédigez des lettress concernant les Juifs, comme vous le jugerez bon. Ecrivez-les au nom de l’empereur et cachetez-lest avec le sceauu impérial. En effet, un document rédigé au nom de l’empereur et cacheté avec son sceau est irrévocablev.

9 On convoqua les secrétaires impériaux sur-le-champ, le vingt-troisième jour du troisième mois, c’est-à-dire du mois de Sivân. On écrivit aux Juifs, aux satrapes, aux gouverneurs et aux ministres des cent vingt-sept provinces qui s’étendaient de l’Inde à l’Ethiopiew, tout ce qu’ordonna Mardochée. On rédigea les lettres avec l’écriture de chaque province et selon la languex de chaque peuple. De même, on écrivit aux Juifs avec leur écriture et dans leur langue.

10 Les lettres furent écrites au nom de l’empereur Xerxès et cachetées avec son sceau, et on les expédia par des courriers montés sur des pur-sang sélectionnés de l’administration impériale.

11 Par cet édit, l’empereur autorisait les Juifs de chaque ville à se regrouper pour défendre leur vie, à massacrer, tuer et exterminer toute bande armée d’un peuple ou d’une province qui les attaquerait, y compris leurs enfants et leurs femmes, et à pillery les biens de ces gens.

12 Cette autorisation était valable pour un jour, le treizième jour du douzième mois qui est le mois d’Adara, dans toutes les provinces de l’empereur Xerxès.

13 Une copie du texte de la lettre devait être promulguée comme ayant force de loi dans chaque province, et portée à la connaissance de toute sa population, afin que les Juifs se tiennent prêts à se faire justice de leurs ennemis ce jour-làb.

14 Les courriers montés sur les pur-sang de l’administration impériale partirent à bride abattue, par ordre de l’empereur, tandis que l’édit était immédiatement publié dans la citadelle de Susec.

15 Mardochée sortitd de chez l’empereur revêtu d’un habit impérial violet et blanc, et portant une grande couronne d’ore et un manteau de byssusf et de pourpre. Toute la ville de Suse retentissait de cris de joie et se réjouissaitg.

16 Pour les Juifs, ce fut un jour lumineux, un jour de bonheur, de joieh et de gloirei.

17 En chaque province, en chaque ville, et en tout lieu où parvenaient l’ordonnance et l’édit de l’empereur, ce fut pour les Juifs le bonheurj et la joie, ainsi qu’une occasion de festin et de fête. Un grand nombre de gens du pays se firent Juifs, tant les Juifsk leur inspiraient de craintel.