Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Ésaïe 59

De l’injustice à la justice

Ce qui sépare de Dieu

1 Mais non : la maint de l’Eternel | n’est pas trop courteu pour sauver, et son oreille n’est pas sourde | au point de ne plus vous entendrev !

2 Ce sont vos fautes | qui vous séparenta de votre Dieu. C’est à cause de vos péchés | qu’il s’est détourné loin de vous pour ne plus vous entendreb.

3 Car vos mains sont tachées de sangc et vos doigts de péchésd, vos lèvres disent des mensongese, votre langue susurre | des paroles perfides.

4 Personne n’invoque le droitf, et nul ne plaide | selon la vérité. On s’appuieg sur des faussetés et l’on allègue des mensongesh. Ils conçoivent le mal et enfantent le crimei.

5 Ils couvent des œufs de vipèrej, tissent des toiles d’araignéek. Qui mange de ces œufs mourra ; de chaque œuf couvé qui éclôt sortira un serpent.

6 Leurs toiles d’araignée | ne servent pas de vêtement, et l’on ne peut pas se couvrir | de ce qu’ils ont confectionnél. Les œuvres qu’ils produisent | sont des œuvres mauvaises ; de leurs mains, ils commettent | des actes de violencem.

7 Leurs pieds courent au mal, et ils ont hâte | de verser le sangn innocent. Leurs penséeso sont sans cesse | orientées vers le mal, dévastation et destruction | jalonnent leur parcoursp.

8 Ils ne connaissent pasq | le chemin de la paix, et le droit est absent | des routes qu’ils empruntent. Les sentiers qu’ils se tracent | sont des voies tortueusesr : quiconque s’y engage | ne connaît pas la paixs.

Les péchés du peuple

9 Et c’est pourquoi le droit | demeure loin de nous, et l’on ne nous rend pas justice. Nous espérions de la lumière, et c’est l’obscuritét. Oui, nous espérions la clarté et nous marchons dans les ténèbres.

10 Nous allons à tâtons | comme des aveuglesu | le long d’un mur ; comme ceux qui n’ont plus leurs yeux, nous allons à tâtons, nous trébuchonsv en plein midi | comme à la nuit tombante ; tout en étant pleins de vigueur, nous sommes comme mortsw.

11 Nous grondons tous comme des ours et nous ne cessons de gémir | tout comme des colombesx. Nous espérons le droit, | mais il n’y en a pas ; et le salut, | mais il est loin de nous !

12 Car nos révoltesy | contre toi sont nombreuses et nos péchés | témoignentz contre nous. Nos fautes restent attachées à nous, et nos égarementsa, | nous les connaissons bien.

13 Nous sommes des rebellesb et nous avons trompé | l’Eternel, notre Dieu, | en lui tournant le dosc. Nous avons médité | l’oppressiond, la révolte, et nous avons conçue, | nous avons projeté | des propos mensongers | dans notre cœur.

14 Aussi, le droitf recule et la justiceg est loin de nous. La véritéh trébuche | sur la place publique, et la droiture | ne peut y accéder.

Dieu intervient

15 La véritéi a disparu et celui qui se détourne du mal | se fait piller. Mais l’Eternel a vu | avec indignation qu’il n’y a plus de droitj.

16 Il n’a trouvé personnek | qui intercèdel, il s’en est étonné. Alors son propre bras | lui est venu en aidem, et sa justicen | a été son soutien.

17 Il se revêt de la justice | comme d’une cuirasseo, il s’est mis sur la tête | le casquep du salut. En guise de tuniquea, | il s’est drapé | de la rétributionb, il s’est enveloppé | d’une ardeurc combative | comme dans un manteau.

18 Il rendrad à chacun | ce que lui vaut | ce qu’il a fait : la fureur à ses adversaires, et leur dû à ses ennemis ; il paiera leur salaire | aux habitants des îlese, | et des régions côtières.

19 Et ainsi l’on révérera | l’Eternel et sa gloiref de l’occidentg jusqu’au levanth. Car il viendra | comme un fleuve en furie agité par un venti | venu de l’Eternel.

20 « Car le libérateurj | va venir pour Sionk, pour ceux qui, en Jacob, | renonceront à leurs révoltesl. » L’Eternel le déclare.

21 Quant à moi, déclare l’Eternel, voici quelle est l’alliancem que je fais avec eux : Mon Espritn qui repose sur toi et mes paroles que je mets dans ta boucheo, ne s’écarteront ni de ta bouchep, ni de la bouche de tes enfants, ni de la bouche de leurs enfants. Voilà ce que dit l’Eternel, dès maintenant et pour l’éternité.