Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Ésaïe 56

Tous les peuples acceptés

1 Voici ce que dit l’Eternel : « Faites ce qui est justel et respectez le droitm, car je vais bientôt vous sauvern, je vais faire justiceo.

2 Bienheureuxp sera l’homme | qui agira ainsi, heureux sera celui | qui s’y appliquera : qui respectera le sabbatq, et ne le profanera pas, et qui s’efforcera | de ne faire aucun mal ! »

3 L’étrangerr qui s’attache | à l’Eternel | ne devra pas se dire : « L’Eternel m’exclura | sûrement de son peuples », et l’eunuque non plus | n’aura pas à penser : « Je suis un arbre sec ! »

4 Car voici ce que l’Eternel déclare : « A ceux qui sont eunuquest, | qui respecteront les sabbats | que j’ai prescrits, qui choisiront de faire | ce qui m’est agréable, et qui s’attacheront | à mon allianceu,

5 je réserverai | dans ma Maison et dans mes mursv | une *stèlew et un nomx qui vaudront mieux pour eux | que des fils et des filles ; je leur accorderai | un nom impérissable qui ne sera jamais rayéy.

6 « Et tous ceux qui sont étrangersz | et qui s’attacheront à l’Eternel pour le servira, et pour l’aimerb et pour être ses serviteurs, qui respecteront le sabbatc et ne le profaneront pas, et qui s’attacheront | à mon alliance,

7 je les ferai venir | à ma montagned sainte et je les réjouirai | au Temple où l’on me prie, et j’agréerai leurs *holocaustes | et autres sacrificese offerts sur mon autel. Car on appellera mon Temple : | “La Maison de prière | pour tous les peuplesf.”

8 Voici ce que déclare l’Eternel, lui qui rassemble | les bannis d’Israël : A ceux qui seront déjà rassemblés j’en joindraig d’autres | que je rassemblerai aussi. »

Le changement nécessaire

Les conducteurs indignes

9 Vous tous les animaux sauvagesa, venez, repaissez-vous, tous les animaux des forêts !

10 Les sentinellesb d’Israël | sont toutes des aveugles : ce sont des ignorantsc, tous sont des chiens muets qui ne peuvent pas aboyer. Rêvassant, allongés, ils aiment somnolerd

11 Mais ces chiens sont avides et jamais rassasiés, et ce sont des bergerse qui ne comprennent rienf. Ils suivent chacun leur cheming à la poursuite de leurs gainsh.

12 « Venez, je vais chercher du vini, et nous boirons jusqu’à l’ivresse | des boissons fortes, disent-ils. Demain, la fête continue | comme aujourd’hui : il reste du surplus | en abondancej. »