Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Ésaïe 47

Lamentation sur Babylone

1 « Va, descends de ton trône et assieds-toi dans la poussièreh, population, | communauté de Babylone, assieds-toi sur le sol | car tu es détrônée, communauté des Chaldéensi, car on ne t’appellera plus | la douce, la voluptueusej.

2 Saisis la double meulek et moudsl de la farine, dénoue tes tressesm, relève les pansn de ta robe et découvre tes jambes pour traverser les fleuves.

3 Ainsi ta nuditéo | sera vue au grand jour et ton opprobrep apparaîtra. Je vais exercer ma rétributionq et je n’épargnerai personner.

4 « Notre libérateurs s’appellet | le Seigneuru des *armées célestes ; c’est le Saintv d’Israël.

5 « Assieds-toi en silencew, entre dans les ténèbresx, communauté des Chaldéensy, car on ne t’appellera plus la reinez des royaumesa.

6 J’ai été indignéa | contre mon peuple, j’ai profané mon héritageb, je te les ai livrésc. Tu les as traités sans pitiéd. Tu as fait peser lourdement | ton joug sur les vieillards,

7 et tu t’es dit : | “Je serai reinee pour toujours.” Tu n’as pas réfléchif à tout cela et tu n’as pas songé à la manière | dont cela finiraitg.

8 « Maintenant donc, écoute, | toi la voluptueuse, toi qui trônes, confianteh, et qui dis en ton cœur : “Moi, moi et rien que moii ! Je ne serai pas veuvej et je ne serai pas | privée de mes enfants !”

9 Eh bien, ces deux maux-là, | fondront soudaink sur toi : la privation de tes enfantsl | et le veuvagem. Le même jour, | ils t’atteindront | dans toute leur horreur malgré la multitude | de tes enchantementsn, malgré tes sortilègeso | dont le nombre est immense !

10 Tu plaçais ta confiancep | dans ta méchanceté, tu te disais : | “Personne ne me voitq.” Ta sagesser et ta science | t’ont induite en erreurs. Tu disais en ton cœur : “Moi, moi et rien que moi !”

11 Mais le malheurt | fondra sur toi et tu ne sauras pas | comment le conjurer. Oui, une catastrophe | t’arrivera et tu ne pourras pas | la détourner de toi, une dévastation | dont tu n’as pas idée viendra subitementu sur toi.

12 Continue donc | avec tes sortilèges, avec la multitude | de tes enchantementsv pour lesquels, depuis ta jeunesse, | tu t’es tant fatiguée ! Peut-être pourras-tu | en tirer un profit, peut-être sauras-tu | te rendre redoutable !

13 « Tu t’es tant fatiguéew | à consulter tous tes devins... Qu’ils se présentent donc, | et qu’ils te sauvent, ceux qui compartimententx | des zones dans le ciel, qui lisent dans les astres, qui, aux nouvelles lunes, te font savoir d’avancey | ce qui va t’arriver !

14 Les voilà devenus | tous comme de la paillez | que consume le feua. Non, ils ne pourront pas | sauver leur vie des flammesb, ce ne sera pas une braise | que l’on allume pour se réchauffer, ni un feu devant lequel on s’assoit.

15 « Voilà ce que feront pour toi ceux pour qui tu t’es fatiguée, et ceux avec qui tu trafiquesc | depuis le temps de ta jeunesse. Chacun erre de son côté, et il n’y a personne | pour te sauverd !