Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Ésaïe 21

Contre Babylone

1 Menace sur le déserta maritime : Tel l’ouraganb | traversant le *Néguevc, l’envahisseur vient du désert, | d’un pays redoutable.

2 Une révélation terriblea | m’a été faite, où le traître trahitb, | le destructeur détruit. Attaquez, Elamitesc ! | Assiégez, vous les Mèdesd ! Je vais faire cesser | tous les gémissements.

3 C’est pourquoi, des frissons | me parcourent le dos, des douleurse m’ont saisi comme une femmef en couches et je suis abattu, | je ne peux plus entendre, l’effroi m’ôte la vueg.

4 Mon esprith est troublé, je tremble de frayeuri. Le soir tant attendu est devenu pour moi | un objet d’épouvantej.

5 On prépare une table ; d’une nappe, on la couvre, on mange, on boitk. Soudain, un cri d’effroi : | Levez-vous, capitaines ! Graissez vos boucliersl !

6 Voici comment | m’a parlé le Seigneur : « Va poster un guetteurm, qu’il dise ce qu’il voit.

7 S’il voit un charn attelé d’une paire de chevaux et des cavaliers sur des ânes, d’autres sur des chameauxo, qu’il les observe bien, | redoublant d’attention. »

8 Le guetteurp a crié : « Mon seigneur, je me tiens | tout le jour aux aguets, et je veille les nuits entières, | à mon poste de garde.

9 Et voici : quelqu’un vient, | un homme sur un charq tiré par deux chevaux. Il prend la parole et il dit : “Elle est tombée, | Babyloner est tombées, et toutes les statuest | de ses divinités sont là, briséesu, par terre !” »

10 O toi mon peuple, | qu’on a battu | comme du grain sur l’airev, ce que j’ai entendu | de l’Eternel, | le Seigneur des *armées célestes, je vous l’ai déclaré.

Contre Douma et l’Arabie

11 Menace sur Doumaw : On me crie de Séirx : « Veilleur, que dis-tu de la nuit ? Veilleur, que dis-tu de la nuit ? »

12 Et le veilleur répond : « Le matin vient, | et la nuit vient aussi. Si vous voulez poser | des questions, posez-les, convertissez-vous et venez. »

13 Menace sur l’Arabiey : O caravanes de Dedânz, vous passerez la nuit | dans les forêts de l’Arabie.

14 Allez à la rencontre | de celui qui a soif | et portez-lui de l’eau ; habitants de Témaa, allez au-devant des fuyards | avec le pain qui leur est nécessaire.

15 Car ils se sont enfuisb | devant les épéesc dégainées et devant l’arc bandé, devant le combat violent.

16 Voici comment | le Seigneur m’a parlé : « Dans un délai d’un an | comptéd comme l’on compte l’année d’un mercenaire, toute la gloiree de Qédarf | sera anéantie.

17 Et il ne restera | qu’une poignée infimea | d’archers et de guerriers | chez les gens de Qédar. » Car l’Eternel, | le Dieu d’Israël, a parléb.