Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Deutéronome 2

Vers Canaan

Le contournement d’Edom, de Moab et d’Ammon

1 Nous avons fait demi-tour et nous sommes repartis pour le désert en direction de la mer des *Roseauxg, comme l’Eternel me l’avait demandé. Pendant de longs jours, nous avons tourné autour de la montagne de Séirh.

2 Alors l’Eternel me dit :

3 « Vous avez fait assez longtempsi le tour de ces montagnes, prenez la direction du nord.

4 Ordonnej au peuple : “Vous allez passer près de la frontière de vos frères, les descendants d’Esaük, qui habitent la région de Séirl ; ils auront peur de vousm, mais faites bien attention :

5 n’allez pas les attaquer, car je ne vous donnerai rien dans leur pays, pas même de quoi poser le pied. En effet, j’ai donné la région montagneuse de Séir en possession à Esaün.

6 Vous achèterez d’eux tout ce que vous mangerez et vous leur paierez même l’eau que vous boirez :

7 car l’Eternel votre Dieu vous a bénis dans toutes vos entreprises, il a veilléo sur vous pendant votre marche à travers ce vaste désertp ; voilà quarante annéesq que l’Eternel votre Dieu est avec vous et vous n’avez manqué de rienr.” »

8 Nous avons donc passé plus loin, laissant de côté nos frères, les descendants d’Esaü, qui habitent la région de Séir, et nous avons pris la route de la vallée d’Elath et d’Etsyôn-Guébers, puis, changeant de directiont, nous avons pris la route du désert de Moabu.

9 Alors l’Eternel m’avertit : « Ne traitez pas Moab en ennemi et n’engagez pas de combat contre lui, car je ne vous donnerai rien dans son pays ; en effet, j’ai donné le pays d’Arv en possession aux descendants de Lothw. »

10 Autrefois, les Emimx y habitaient, c’était un grand peuple, nombreux et de haute taille, comme les Anaqimy.

11 Ils passaient, eux aussi, de même que les Anaqim, pour des Rephaïmz, et les Moabites les appellaient Emim.

12 Auparavant, le pays de Séir était habité par les Horiensa, mais les descendants d’Ésaü les ont chassés : ils les ont exterminés et se sont établis à leur place, comme Israël a faitb pour le pays que l’Eternel lui a donné en possession.

13 « Maintenant, dit l’Eternel, en route, traversez le torrent du Zéredc. » Nous avons donc traversé le torrent du Zéred.

14 Entre notre départ de Qadesh-Barnéad et notre traversée du torrent du Zéred, il s’est écoulé trente-huit anse, le temps que disparaissef l’ensemble des hommes en âge de combattre, comme l’Eternel le leur avait jurég.

15 La main de l’Eternel vint même les atteindre à l’intérieur du camp, jusqu’à leur complète disparitionh.

16 Lorsque la mort eut fait disparaître du milieu du peuple tous les hommes en âge de porter les armes jusqu’au dernier,

17 l’Eternel me dit :

18 « Aujourd’hui, tu franchiras la frontière de Moab et tu traverseras le pays d’Ari.

19 Tu te trouveras en face des Ammonitesj. Ne les attaque pas et ne les provoque pask, car je ne te donne aucun territoire dans le pays des Ammonites ; en effet, c’est aux descendants de Lothl que je l’ai donné en possession. »

20 Ce pays aussi passait pour avoir été habité par des Rephaïmm. Ceux-ci l’occupaient autrefois, et ils étaient appelés Zamzoummim par les Ammonites.

21 C’était un grand peuple, nombreux et de haute taille comme les Anaqimn, mais l’Eternel les avait détruits par les Ammonites, qui avaient pris possession de leur pays pour s’établir à leur place.

22 Il fit pour les Ammonites comme pour les descendants d’Esaü qui demeurent dans le pays de Séiro, pour lesquels il a détruit les Horiens et qui ont pris possession de leur pays, où ils ont habité à leur place jusqu’à ce jour.

23 Il en est de même des Avviensp qui habitent dans les villages jusqu’à Gazaq ; les Crétoisr, venus de Crètes, les détruisirent et s’installèrent à leur place.

La victoire sur Sihôn et Og

24 « Allons, mettez-vous en route, dit l’Eternel, et traversez le torrent de l’Arnont. Je vais vous livrer Sihônu l’Amoréen, roi de Heshbôn, avec tout son pays. Commencez à prendre possession de son domaine, engagez le combat contre luia.

25 Aujourd’hui je vais commencer à faire de vous la terreurb de tous les peuplesc qui habitent sous le ciel, ils vous craindront tellement qu’au seul bruit de votre approche, ils se mettront à tremblerd et seront pris de panique en face de vous. »

26 Alors, depuis le désert de Qedémothe, j’ai envoyé à Sihônf, roi de Heshbôn, des émissaires, avec ce message de paixg :

27 « Permets-nous de passer par ton pays. Nous suivrons uniquement la route sans nous en écarter ni à droite, ni à gauche.

28 Tu nous fourniras à prix d’argent la nourritureh que nous mangerons et tu nous donneras contre paiement l’eau que nous boirons, comme l’ont fait les descendants d’Esaü qui habitent en Séir et les Moabites qui vivent dans le pays d’Ar.

29 Laisse-nous simplement passer à piedi jusqu’à ce que nous ayons traversé le *Jourdain pour entrer dans le pays que l’Eternel notre Dieu nous donne. »

30 Mais Sihôn, roi de Heshbôn, refusa de nous laisser passer chez lui, car l’Eternel votre Dieuj l’avait rendu inflexiblek et entêtél, afin de le livrer en votre pouvoir – comme cela est arrivé.

31 Puis l’Eternel me dit : « Vois, j’ai commencé de vous livrer Sihôn et son pays. Entreprends la conquêtem de son pays. »

32 Alors Sihôn se mit en campagne contre nous et nous attaquan à Yahats avec toute son armée.

33 Mais l’Eternel notre Dieu le livrao à notre merci, et nous l’avons vaincup, lui, ses fils et toute son armée.

34 Nous nous sommes alors emparés de toutes ses villes et nous en avons exterminé la population pour la *vouerq à l’Eternel, hommes, femmes et enfants, sans laisser aucun survivant.

35 Nous avons seulement gardé pour nous le bétailr ainsi que le butins trouvé dans les villes conquises.

36 Depuis Aroërt sur la falaise au-dessus du torrent de l’Arnon, et depuis la ville qui est au fond des gorges du torrent jusqu’à Galaadu, il n’y a pas eu de cité imprenable pour nous, car l’Eternel notre Dieu nous les a toutes livréesv.

37 Mais vous ne vous êtes pas approchés du pays des Ammonitesw, ni d’aucun endroit situé sur la rive du torrent du Yabboqx, ni des villes de la montagne, ni d’aucun des lieux que l’Eternel notre Dieu nous avait commandé d’épargnery.