Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Daniel 7

Les quatre bêtes et le Fils de l’homme

La vision des quatre bêtes

1 Au cours de la première année du règne de Balthazarz, roi de Babylone, comme Daniel était couché sur son lita, il eut un rêve : il s’agissait de visionsb. Il consigna le rêve par écritc pour en raconter l’essentiel. Voici le récit de Daniel :

2 Au cours de mes visions nocturnes, je regardais et voici que les quatre vents du cield agitaient la grande mer.

3 Quatre bêtese énormes, différentes les unes des autres, surgirent de la mer.

4 La première ressemblait à un lionf avec des ailes d’aigleg. Tandis que je la regardais attentivement, ses ailes lui furent arrachées, elle fut soulevée de terre et dressée sur ses pieds comme un homme, un cœur humain lui fut donné.

5 Et voici que surgit une deuxième bête, ressemblant à un ours : elle était dressée sur un côté et tenait dans sa gueule trois côtes entre les dents. J’entendis qu’on lui disait : « Debout, mange beaucoup de chaira ! »

6 Après cela, je continuai à regarder et je vis un autre animal qui ressemblait à un léopardb, avec quatre ailes d’oiseaux sur le dos et quatre têtes. Le pouvoir lui fut donné.

7 Après cela, dans mes visionsc nocturnes, je vis surgir une quatrième bête, effrayante, terrifiante et d’une force extraordinaire ; elle avait d’énormes dents de ferd, elle dévorait, déchiquetait et piétinaite ce qui restaitf de ses victimes ; elle était bien différente des bêtes qui l’avaient précédée ; elle avait aussi dix cornesg.

8 J’observais ces cornes et voilà qu’au milieu d’elles surgit une autre corne plus petiteh : trois des premières cornes furent arrachées devant elle. Sur cette corne, il y avait des yeux ressemblant à des yeux humainsi, et une bouche qui parlait avec arrogancej.

Le Fils de l’homme

9 Je regardai encore pendant qu’on installait des trônes, un vieillard âgé de très nombreux joursk | prit placel sur l’un d’eux. Son vêtement | était blanc comme de la neigemet ses cheveux étaient | comme la lainen nettoyée. Son trône, embrasé de flammes de feu, avait des roueso de feu ardent.

10 Un fleuve de feup jaillissait et coulait devant luiq, des millions d’êtres le servaient, et des centaines de millions | se tenaient debout devant lui. La cour de justice prit place et l’on ouvrit des livresr.

11 Je regardai toujours. Alors, à cause des propos arrogantss proférés par la corne, je vis qu’on tuait la bête et que son corps était détruit, jeté dans un brasier de feut.

12 Quant au reste des bêtes, on leur enleva leur pouvoir mais on leur accorda une prolongation de vie jusqu’à un temps et un moment fixés.

13 Je regardai encore dans mes visions nocturnes : Sur les nuéesu du ciel, je vis venirv quelqu’un | semblable à un fils d’hommew. Il s’avança jusqu’au vieillard | âgé de nombreux jours et on le fit approcher devant lui.

14 On lui donna la souverainetéx, | et la gloire et la royauté, et tous les peuples, toutes les nations, | les hommes de toutes les langues | lui apportèrent leurs hommagesy. Sa souveraineté est éternelle, elle ne passera jamais, et quant à son royaumez, | il ne sera jamais détruita.

15 Moi, Daniel, je fus profondément angoissé au-dedans de moi et mes visions me remplirent d’effroib.

16 Je m’approchai de l’un de ceux qui se tenaient là debout pour lui demander quelle était la signification véritable de tout ce que j’avais vu. Il me répondit pour m’en donner l’interprétationa.

17 « Ces quatre bêtes énormes, dit-il, représentent quatre rois qui apparaîtront sur la terre.

18 Mais le royaumeb sera donné aux membres du peuple saintc du Très-Haut et ils le posséderont pour toujours, éternellementd. »

19 Alors je voulus être fixé avec certitude au sujet de la quatrième bête qui était si différente de toutes les autres, cette bête très effrayante qui avait des dents de fer et des griffes d’airain, qui dévorait, déchiquetait et piétinait ce qui restait de ses victimes.

20 Je voulus aussi savoir ce que représentaient les dix cornese qu’elle avait sur la tête et l’autre corne qui avait poussé et devant laquelle trois des premières cornes étaient tombées, cette corne qui avait des yeux et une bouche parlant avec arrogancef et qui paraissait plus grande que les autres.

21 Tandis que je regardais, cette corne faisait la guerre aux membres du peuple saint et elle remportait la victoire sur euxg

22 jusqu’à ce que vienne le vieillard âgé de nombreux jours, et que le jugement soit rendu en faveur des membres du peuple saint du Très-Haut et qu’arrive pour eux le temps de prendre possession du royaumeh.

23 Celui que j’avais interrogé me dit : « La quatrième bête représente un quatrième royaume qui apparaîtra sur la terre. Il sera différent de tous les royaumes précédents : il dévorera le monde entier, le piétinera et le déchiquetterai.

24 Les dix cornesj représentent dix rois qui surgiront de ce royaume. Un autre roi se lèvera après eux, il sera différent de ses prédécesseurs. Il renversera trois rois.

25 Il proférera des paroles contre le Très-Hautk, opprimera les membres du peuple saintl, entreprendra de changer le calendrierm et la loi ; pendant trois temps et demi, le peuple saint sera livré à sa mercin.

26 Mais alors, la cour de justice siégera et on ôtera la domination à ce roi pour l’exterminer et le faire périro définitivement.

27 Le règne, la souveraineté et la grandeur de tous les royaumesp qui sont sous le ciel seront attribués aux membres du peuple saintq du Très-Hautr. Le règne de ce peuple est éternels, et toutes les puissances du monde le servirontt et lui obéiront. »

28 Ici prend fin le récit. Quant à moi, Daniel, je fus très effrayéu par mes penséesv et j’en devins blêmew. Je gardai ces choses en mémoire.