Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Daniel 5

L’inscription sur le mur

Un festin sacrilège

1 Un jour, le roi Balthazarj organisa un banquetk en l’honneur de ses mille dignitairesl et se mit à boire du vin en leur présence.

2 Excité par le vinm, Balthazar ordonna d’apporter les coupesn d’or et d’argent que Nabuchodonosor, son père, avait rapportées du Temple de Jérusalem. Il avait l’intention de s’en servir pour boire, lui et ses hauts dignitaires, ses femmes et ses concubineso.

3 Aussitôt, on apporta les coupes d’or qui avaient été prises dans le Temple de Dieu à Jérusalem, et le roi, ses hauts dignitaires, ses femmes et ses concubines s’en servirent pour boire.

4 Après avoir bu du vin, ils se mirent à louer les dieuxp d’or, d’argent, de bronze, de fer, de bois et de pierreq.

Une main mystérieuse

5 A ce moment-là apparurent soudain, devant le candélabre, les doigts d’une main humaine qui se mirent à écrire sur le plâtre du mur du palais royal. Le roi vit cette main qui écrivait.

6 Alors son visage devint blêmer, des pensées terrifiantes l’assaillirents, il se mit à tremblert de tout son être et ses genoux s’entrechoquèrentu.

7 Il ordonna à grands cris de faire venir les magiciensv, les astrologuesw et les devinsx, et fit dire aux sagesy : – Celui qui déchiffrera cette inscription et m’en donnera l’interprétation sera revêtu de pourpre, on lui mettra une chaîne d’or au couz et il partagera le gouvernement du royaumea avec deux autresb hauts fonctionnaires.

8 Tous les sagesc du roi entrèrent dans la salle, mais aucun d’eux ne put déchiffrerd l’inscription, ni en faire connaître l’interprétation au roi.

9 Alors le roi Balthazar fut encore plus effrayée, il pâlit davantage et ses hauts dignitaires furent très troublés.

10 Quand la reine-mère fut informée de ce qui troublait le roi et ses hauts dignitaires, elle pénétra dans la salle du festin. Elle prit la parole et dit : – Que le roi vive éternellementf ! Ne te laisse pas terrifier par tes pensées et que ton visage ne pâlisse pas ainsi !

11 Il y a, dans ton royaume, un homme en qui réside l’esprit des dieux saintsg ; du temps de ton père, on trouva en lui une clairvoyance, une intelligence et une sagesseh pareilles à la sagesse des dieuxi, aussi le roi Nabuchodonosor, ton père, l’a-t-il établi chef des mages, des magiciens, des astrologues et des devinsj.

12 Car cet homme, Daniel, que le roi a nommé Beltshatsark, possède un esprit extraordinaire, de la connaissance et de l’intelligence pour interpréter les rêves, trouver la solution des énigmesl et résoudre les problèmes difficilesm. Que l’on appelle donc Daniel et il te donnera l’interprétationn.

Daniel explique l’énigme

13 Aussitôt, Daniel fut introduit en présence du roi. Celui-ci prit la parole et lui dit : – Es-tu ce Daniel qui fait partie des exilés de Juda, que le roi, mon père, a amenés de Judaa ?

14 J’ai entendu dire que l’esprit des dieuxb réside en toi et que tu possèdes une clairvoyance, une intelligence et une sagesse extraordinairesc.

15 Or, on vient de m’amener les sages et les magiciens pour lire cette inscription et m’en faire connaître l’interprétation ; mais ils n’en ont pas été capablesd.

16 On m’a dit que toi, tu peux donner des interprétations et résoudre les problèmes difficilese. Si donc tu es capable de lire cette inscription et de m’en faire connaître l’interprétation, tu seras revêtu de pourpre, tu porteras une chaîne d’or au couf et tu partageras le gouvernement du royaume avec deux autres hauts fonctionnaires.

17 Alors Daniel prit la parole et dit au roi : – Garde tes présents et donne tes cadeaux à un autreg ! Je vais cependant te déchiffrer l’inscription et t’en faire connaître l’interprétation.

18 O roi, le Dieu très-haut avait donné à Nabuchodonosorh, ton père, la royauté et la grandeur, la gloire et la majestéi.

19 Et à cause de la grandeur qu’il lui avait accordée, les gens de tous peuples, de toutes nations et de toutes langues tremblaient de peur devant lui. La vie et la mortj de chacun dépendaient de son bon vouloir ; il élevait et abaissaitk qui il lui plaisait.

20 Mais lorsque son cœur s’enorgueillit et qu’il s’endurcit jusqu’à l’arrogancel, on lui fit quitter son trône royalm et il fut dépouillén de sa gloireo.

21 Il fut chassé de la société des humains, sa raison devint semblable à celle des bêtes et il se mit à vivre en compagnie des ânes sauvages, il se nourrissait d’herbe comme les bœufs et son corps était trempé par la rosée du ciel. Cela dura jusqu’au jour où il reconnut que le Dieu très-haut est maîtrep de toute royauté humaine et qu’il élève à la royauté qui il veutq.

22 Et toi, son fils, Balthazar, tu savais tout cela, et cependant tu n’as pas gardé une attitude humbler.

23 Tu t’es élevé contres le Seigneur du ciel et tu t’es fait apporter les coupes de son temple, puis toi et tes hauts dignitaires, tes femmest et tes concubines, vous y avez bu du vin et tu as loué les dieux d’argent, d’or, de bronze, de fer, de bois et de pierre, des dieux qui ne voient rien, n’entendent rien et ne savent rienu. Mais le Dieu qui tient ton soufflev de vie dans sa main et de qui dépend toute ta destinéew, tu ne l’as pas honoré.

24 C’est pourquoi il a envoyé cette main pour tracer cette inscription.

25 Voici mot à mot ce qui est écrit là : « Il a été compté : une mine, un sicle et deux demi-sicles. »

26 Et voici l’interprétation : « une mine » : Dieu a « compté » les annéesx de ton règne et les a menées à leur termey.

27 « Un sicle » : Tu as été « pesé » dans la balancez et l’on a trouvé que tu ne fais pas le poidsa.

28 « Deux demi-sicles » : Ton royaume a été « divisé » pour être livré aux Mèdesb et aux Persesc.

29 Alors Balthazar ordonna de revêtir Daniel de pourpre, de lui mettre une chaîne d’or au coud et de faire proclamer qu’il partagerait le gouvernement du royaumee avec deux autres hauts fonctionnaires.

30 Mais, dans la même nuit, Balthazarf, roi des Chaldéensg, fut tuéh.