Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Apocalypse 15

Le signe des sept derniers fléaux

1 Puis je vis dans le ciel un autre signe grandioses qui me remplit d’étonnement : sept *angest portant sept fléauxu, les sept derniers par lesquels se manifeste la colère de Dieu.

2 Je vis aussi comme une mer cristallinev mêlée de feu. Ceux qui avaient vaincuw la bêtex, son imagey et le nombre de son nomz se tenaient sur la mer de cristal. S’accompagnant de harpesa divines,

3 ils chantaient le cantique de *Moïseb, le serviteur de Dieuc, et le cantique de l’Agneaud. Ils chantaient : Seigneur, Dieu, Tout-Puissante, tout ce que tu as fait est grand et admirablef. Roi des nations, ce que tu fais est juste et conforme à la véritég !

4 Qui oserait, Seigneurh, refuser de te révérer et de te rendre gloirei ? Car toi seul, tu es saint ; et toutes les nations viendront pour se prosterner devant toij, car il deviendra manifeste que tes actions sont justesk.

LES SEPT COUPES DE LA COLÈRE DE DIEU

5 Après cela je vis s’ouvrira dans le ciel le *Templeb qui abritait le tabernacle du témoignagec.

6 Les sept *anges porteurs des sept fléauxd sortirent du Templee. Ils étaient vêtus de tuniques d’un lin purf, éclatant, et leur taille était serrée par une ceinture d’org.

7 L’un des quatre êtres vivantsh remit aux sept angesi sept coupes d’or remplies de la colère du Dieu qui vit éternellementj.

8 Alors la gloire et la puissance de Dieu remplirent le Temple de fuméek, en sorte que personne ne put y pénétrerl tant que les sept fléaux, déclenchés par les sept anges, ne s’étaient pas accomplis.