Opera Biblica, la Bible en Application

web apps, applications web
entrer, connexion
 

Actes 5

1 Mais un certain Ananias, avec sa femme Saphira, vendit aussi une propriété, et,

2 en accord avec elle, mit de côté une partie de l’argent de la ventep, apporta le reste aux *apôtres et le leur remitq.

3 Pierre lui dit : – Ananias, comment as-tu pu laisser *Satanr envahir à tel point ton cœurs ? Tu as mentit au Saint-Espritu en cachant le prix réel de ton champ pour en détourner une partie à ton profitv !

4 N’étais-tu pas libre de garder ta propriété ? Ou même, après l’avoir vendue, ne pouvais-tu pas faire de ton argent ce que tu voulaisw ? Comment as-tu pu décider en toi-même de commettre une telle action ? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieux.

5 A ces mots, Ananias tomba raide morty. Tous ceux qui l’apprirent furent remplis d’une grande craintez.

6 Des jeunes gens vinrent envelopper le corpsa, puis l’emportèrent pour l’enterrer.

7 Environ trois heures plus tard, la femme d’Ananias entra sans savoir ce qui s’était passé.

8 Pierre lui demanda : – Dis-moi, est-ce bien à ce prix-là que vous avez vendu votre champ ?– Oui, répondit-elle, c’est bien à ce prixa.

9 Alors Pierre lui dit : – Comment avez-vous pu vous concerter pour provoquer ainsi l’Esprit du Seigneurb ? Ecoute : ceux qui viennent d’enterrer ton mari sont devant la porte et ils vont t’emporter, toi aussi.

10 Au même instant, elle tomba inanimée aux pieds de Pierre. Les jeunes gens qui rentraient la trouvèrent mortec ; ils l’emportèrent et l’enterrèrent aux côtés de son marid.

11 Cet événement inspira une grande craintee à toute l’Eglise, ainsi qu’à tous ceux qui en entendirent parler.

Les apôtres, témoins devant le Grand-Conseil

12 Les *apôtres accomplissaient beaucoup de signes miraculeux et de prodigesf parmi le peuple. Tous les croyants avaient l’habitude de se rassemblerg dans la cour du *Temple, sous la Galerie de *Salomonh.

13 Personne d’autre n’osait se joindre à euxi, mais le peuple tout entier les tenait en haute estimej.

14 Un nombrek toujours croissant d’hommes et de femmes croyaient au Seigneur et se joignaient à eux.

15 On allait jusqu’à porter les malades dans les rues, où on les déposait sur des lits ou des civières, pour qu’au passage de Pierre son ombre au moins couvre l’un d’euxl.

16 Des villes voisines même, les gens accouraient en foule à *Jérusalem pour amener des malades et des personnes tourmentées par de mauvais esprits. Et tous étaient guérism.

17 Alors, poussés par la jalousien, le *grand-prêtre et tout son entourage, c’est-à-dire ceux qui appartenaient au partio des *sadducéensp, décidèrent d’intervenir.

18 Ils firent arrêter les *apôtres et les firent incarcérer dans la prisonq publique.

19 Mais, pendant la nuit, un *anger du Seigneur vint ouvrir les portes de la prisons et, après avoir fait sortirt les apôtres, il leur dit :

20 – Allez au Temple et là, proclamez au peuple tout le message de la vie nouvelleu.

21 Les apôtres obéirent : dès l’aube, ils se rendirent dans la cour du Temple et se mirent à enseignerv. De son côté, le grand-prêtre arriva avec son entouragew, et ils convoquèrent le *Grand-Conseilx et toute l’assemblée des responsables du peuple d’*Israël. Ils ordonnèrent d’aller chercher les apôtres à la prison et de les amener.

22 Les gardes s’y rendirent, mais ils ne les trouvèrent pasy dans le cachot. A leur retour, ils firent leur rapport :

23 – Nous avons trouvé la prison soigneusement fermée, les sentinelles étaient à leur poste devant les portes, mais quand nous avons ouvert le cachot, nous n’y avons trouvé personnez.

24 Cette nouvelle plongea le chef de la policea du Temple et les chefs des *prêtres dans une grande perplexité : ils se demandaient ce qui avait bien pu se passer.

25 Là-dessus, quelqu’un vint leur annoncer : – Les hommes que vous avez fait mettre en prison se tiennent dans la cour du Temple et ils enseignent le peuple.

26 Aussitôt, le chef de la police du Temple s’y rendit avec un détachement de gardes et ils ramenèrent les apôtres, mais avec ménagements, car ils avaient peur de se faire lapider par le peupleb.

27 Après les avoir ramenés, ils les introduisirent dans la salle du Grand-Conseilc. Le grand-prêtre leur dit :

28 – Nous vous avions formellement interdit d’enseigner au nomd de cet homme. Et voilà que vous avez rempli *Jérusalem de votre enseignement, et vous voulez nous rendre responsables de la morte de cet homme.

29 Mais Pierre et les apôtres répondirent : – Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommesf.

30 Le Dieu de nos ancêtresg a ressuscitéh ce Jésus que vous avez mis à mort en le clouant sur le boisa.

31 Et c’est lui que Dieu a élevé pour siéger à sa droiteb, comme Chef suprêmec et *Sauveurd, pour accorder à Israël la grâce de changere et de recevoir le pardon de ses péchésf.

32 Et nous, nous sommes les témoins de ces événementsg, avec le Saint-Esprith que Dieu a donné à ceux qui lui obéissenti.

33 Ces paroles ne firent qu’exaspérerj les membres du Grand-Conseil et ils voulaient faire mourirk les apôtres.

34 Mais l’un d’entre eux, un *pharisien nommé Gamaliell, se leva pour donner son avis. C’était un éminent enseignant de la *Loim, estimé de tout le peuple. Il demanda que l’on fasse sortir un instant les apôtres,

35 puis il dit : – Israélites, faites bien attention à ce que vous allez faire avec ces hommes.

36 Rappelez-vous : il y a quelque temps, on a vu paraître un certain Theudas qui se donnait pour un personnage importantn. Il a entraîné quelque quatre cents hommes à sa suite. Or, il a été tué, et tous ceux qui s’étaient ralliés à lui furent dispersés et l’on n’en entendit plus parlero.

37 Après lui, à l’époque du recensementp, Judas de *Galilée a fait son apparition. Lui aussi a attiré à lui bien des gens. Il a péri à son tour et tous ses partisans furent mis en dérouteq.

38 A présent donc, voici mon avis : Ne vous occupez plus de ces hommes et laissez-les partir. De deux choses l’une : ou bien leur projet et leur œuvre viennent des hommes et, dans ce cas, leur mouvement disparaîtrar.

39 Ou bien, il vient de Dieus, et alors, vous ne pourrez pas le détruiret. Ne prenez pas le risque de lutter contre Dieuu. Le Conseil se rangea à son avis :

40 ils rappelèrent les apôtres, les firent battrev, et leur défendirent de parler au nom de Jésusw. Après quoi, ils les relâchèrent.

41 Les apôtres quittèrent la salle du Conseil tout joyeuxx de ce que Dieu les avait jugés dignes de souffrir l’humiliationy pour Jésusz.

42 Et chaque jour, dans la cour du Templea ou dans les maisonsb particulières, ils continuaient à enseigner et à annoncer la bonne nouvellec que le *Messied, c’était Jésuse.